Vous le savez si vous courez, les bienfaits de la course à pied sont énormes ! Alors si certains se demandent pourquoi courir… Je vais les aider à répondre à cette question par la positive ! En tant que coureur, pas besoin d’arguments on sent les bienfaits du running dans notre corps, dans notre esprit. Mais à l’heure de débuter la course à pied, si je devais convaincre les débutants avec quelques arguments… Voici les bienfaits de la course à pied que je citerais assurément ! Des choses que vous avez sûrement déjà lues mais qui sont aujourd’hui en train d’être prouvées une par une par la science… Ce n’est donc pas seulement l’avis d’un coureur qui veut convaincre tout le monde de s’y mettre… Même si c’est quand même mon objectif au fond !

Le running au service de la santé !

Le sport est bon pour la santé en général, tout le monde le sait. La course à pied est un de ces sports aux avantages multiples qui permettent d’avoir une santé de fer. Ce n’est pas par hasard si en moyenne les coureurs sont moins malades que les autres malgré des entraînements hivernaux dans le froid ou sous la pluie ! À noter que le système immunitaire se renforce particulièrement quand on court lentement, lors de nos footings en endurance fondamentale.

Sans aller dans les détails, de nombreuses études ont maintenant prouvé les bienfaits de la course à pied sur la santé cardiaque ou l’hypertension. On muscle son coeur, on active la circulation sanguine ce qui accélère tout un tas de processus internes bénéfiques pour le corps. Aujourd’hui on est même capable de conseiller à des asthmatiques, des personnes souffrant d’arthrose ou encore de diabète de se mettre à la course à pied… Les études scientifiques se multiplient et montrent que la course à pied est préventif vis à vis de beaucoup de maladie… Et peut même avoir un effet curatif dans certains cas… Quelques liens en anglais pour ceux que ça intéresse ici, ici, ici et ici.

Courir forge le mental !

Pourquoi courir ? Les bienfaits de la course à pied sont énormes !
Un des bienfaits de la course à pied éprouvé par beaucoup est que la réussite ou l’échec est au moins autant mental que physique. Quand on commence à courir, on doit passer par une phase difficile. Cette phase où le corps et l’esprit se rebellent et essayent de nous montrer que la course à pied n’est ni plaisante ni bonne. Il faut être très motivé et convaincu des bienfaits de la course à pied, et avoir confiance en soi, pour passer outre ce sentiment désagréable. Insister, persévérer pour dépasser ce stade et ensuite trouver son plaisir. C’est tellement gratifiant de réussir à passer cette étape !

>> Mes astuces pour débuter la course à pied et persévérer !

Et pour les compétiteurs, courir pour se dépasser, progresser, battre ses records, ça n’a qu’une symbolique personnelle en soi. Ca n’apporte rien de manière directe, mais réussir ce chemin toujours compliqué qu’est le fait de battre un record personnel (ou tout simplement d’atteindre un objectif) donne une confiance en soi énorme. On se prouve à soi même qu’avec de la volonté et de la persévérance, on peut déplacer des montagnes ! C’est valable dans le sport mais on se rend compte alors que c’est aussi possible dans notre quotidien.

Les bienfaits du running sur le stress !

C’est sûrement sur cet aspect que je ressens personnellement le plus les bienfaits du running, de manière immédiate. Prenez une journée stressante comme on en a tous. Mon focus pour traverser cette journée est d’imaginer les bienfaits de ma course à pied du soir… Rien que de m’imaginer courir, mon niveau de stress commence à descendre. Au moment d’enfiler ses runnings, on met sur off le cerveau de la vie quotidienne et on se met juste à profiter de l’instant.
Une session d’endurance fondamentale à la cool pour se détendre totalement ? Une grosse séance de fractionné pour se libérer de toute l’énergie négative accumulée ? Quel que soit le type de sortie, en rentrant, les tensions d’avant course auront laissé place à du relâchement et à un sourire ancré sur le visage. Pas de miracle c’est une solution temporaire, une parenthèse si vous avez un gros stress sur les épaules. Mais ce serait dommage de s’en priver, le corps et l’esprit en ont besoin pour ne pas sombrer parfois !

Et donc… courir rend plus heureux !

Pourquoi courir ? Les bienfaits de la course à pied sont énormes !

C’est une de ces formules toutes faites qui ne veut pas dire grand chose en dehors de son contexte. Pourtant c’est vrai tous les coureurs vous le diront ! Pourquoi courir ? Il faut le vivre pour comprendre que oui courir rend plus heureux. Une fois qu’on a passé le cap des débuts et que notre corps est habitué à la course à pied, on prend énormément de plaisir à courir ! Voilà pourquoi il faut rester motivé et ne surtout pas lâcher au début !

En fait, le fait de se sentir plus heureux c’est souvent lié au point précédent sur le stress. Des études suédoises ont prouvé que l’endurance permettait de purger certaines substances toxiques produites par le stress et l’anxiété. Mais si la science tend à prouver les bienfaits de la course à pied et du sport en général sur la santé mentale… Le meilleur moyen d’accepter ce fait c’est encore de s’y essayer… On croit seulement ce que l’on voit c’est bien connu ! Commencer à courir, persévérer… Et enfin profiter !

Les traumatismes générés par la course à pied contrecarrent les bienfaits ?

Une croyance qui a la vie dure… La course à pied fait mal, elle traumatise, à long terme elle nous casserait même petit à petit… Comme pour toute activité, c’est vrai si on la pratique mal. Respecter le principe de progressivité dans son entraînement, faire attention à sa récupération et éviter le surentraînement au maximum devrait être une base. Mais si on s’entraîne intelligemment, la science montre aujourd’hui le contraire de l’idée reçue…

La course à pied est bonne pour les os et les articulations. Si on ne stresse pas le corps plus que de raison, il n’y a pas de risque à courir. Le corps est une fantastique machine qui cherche toujours à s’adapter à ce qu’on lui fait subir. Ainsi, lorsque l’on court, la réponse de notre corps est de renforcer les os et les articulations pour les protéger des impacts de chaque foulée. Plus on court plus on va renforcer ces parties… Un cercle vertueux… Ici vous avez un article du Time qui résume bien ce sujet (en anglais).


Pourquoi courir ? Les bienfaits de la course à pied sont énormes !

Tenue de course : T-shirt Running AddictChaussures Nike Air Zoom Pegasus 34Collant Mizuno

Incidence de la course à pied sur la vie professionnelle ?

Si vous voulez convaincre votre patron d’installer une douche sur votre lieu de travail, transférez lui cet article ! Car aujourd’hui, il y a des évidences scientifiques que les adaptations physiques que le corps produit après un entraînement (voir dans cet article) ne sont pas les seuls bénéfices. Les processus d’amélioration post-entraînement auraient aussi un effet positif sur l’apprentissage et la mémoire. Plus de détails dans cet article anglais. Dans tous les cas, les aspects positifs de la course à pied déjà évoqués précédemment sont aussi des avantages au travail… Plus en forme, moins malade, moins stressé (le matin en arrivant en tous cas ! :)), ayant un mental d’acier… Le coureur a de beaux jours devant lui !

Pas besoin de courir beaucoup pour en voir les bienfaits !

Une macro étude très intéressante a été publiée ici (en anglais). Elle analyse toutes les études scientifiques publiées depuis 2000 tendant à prouver les bienfaits du running. Son but : trouver la quantité de course ou de marche nécessaire pour diminuer les risques de mortalité par maladie chronique. Les résultats montrent deux choses qui sont représentées sur le graphique ci-dessous. La marche quotidienne à dose normale (simplement faire le maximum de choses à pied quand c’est possible plutôt qu’en voiture…) a déjà un effet considérable. Si la course à pied est supérieure en terme d’effet, on voit que 25 à 30’ de course par jour auraient un effet énorme. Si on couple ça à de la marche, on peut aisément dire qu’avec un rythme classique de 3 sorties par semaine (45’ à 1h) de course semble être l’idéal pour s’assurer une bonne santé sur le long terme.

Pourquoi courir ? Les bienfaits de la course à pied sont énormes !

Au passage, cette étude montre aussi que le sport à haute dose réduit légèrement les effets bénéfiques sur la santé. Ils restent majeurs mais la règle du toujours plus n’est clairement pas justifiée. Si on veut être en bonne santé, s’astreindre à 3 entraînements par semaines est donc parfait ! Le reste c’est sûrement pour l’amour du sport ! 🙂

Vivre vieux et en meilleure santé ?

Je ne sais pas pour vous mais j’ai un problème avec l’allongement de la durée de vie qui est vu comme une super nouvelle. Quand on voit que le nombre de maladies chroniques grimpe en flèche… Quel est l’intérêt de vivre vieux si c’est pour être grabataire ? Heureusement, il semble que l’activité physique et donc la course à pied soit encore une fois la solution. L’Université de Stanford a réalisé une grosse étude sur plus de 20 ans et 500 personnes de 50 à 60 ans (et qui ont donc fini entre 70 ans et 80 ans à la fin de l’étude :)). Les chiffres ne mentent pas… 34% des non coureurs sont morts contre 15% des coureurs… Et en moyenne les maladies / problèmes chroniques apparaissaient 16 ans plus tard chez les coureurs que chez les non coureurs

L’école de médecine d’Harvard a aussi analysé le fait d’avoir un coeur qui bat moins rapidement au repos comme un critère important d’allongement de la vie (voir ici). Sachant que la course à pied est un des sports qui a la plus grande faculté à muscler le coeur… On est bon aussi de ce côté là !

Après évidemment ce ne sont que des statistiques… La course à pied ne règle pas tous les maux et ne donne aucune garantie… Mais les chiffres sont clairement en faveur de la pratique sportive en moyenne ! En gros c’est comme le fait de préparer sérieusement une course en appliquant son plan d’entraînement à la lettre… On met toutes les chances de son côté de faire une bonne course mais rien n’est garanti pour autant ! Au passage, si les bienfaits de la course à pied font vivre plus vieux… Ils permettent aussi de le faire avec un cerveau en meilleur état selon cette étude… Rassurant aussi je trouve ! 🙂

Motivé à commencer à courir ? Regardez ça ! 😉

Les bienfaits de la course à pied sont encore plus nombreux !

Si après tout ça vous n’êtes pas convaincu des bienfaits de la course à pied… Je ne sais plus quoi faire ! Et encore je n’ai pas traité tous les sujets, il y avait plein d’autres choses à dire sur le sujet… En tous cas, si je devais ajouter une chose… ce serait que la course à pied est d’utilité publique ! Si vous voulez boucher le trou de la sécu Monsieur Macron, ne regardez pas plus loin, incitez les gens à courir, à faire du sport, bref à se bouger, c’est tout bénéfice pour tout le monde !

 

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

28 COMMENTS

  1. Superbe article !!
    Je cours régulièrement et c’est vrai que ça me rend heureuse et en meilleure santé/forme. J’ai notamment vu la différence car j’ai du faire une pause forcée sans courir pendant un peu plus de 15 jours cet été… et tout de suite j’étais en moins bonne forme physique, plus stressé, moins joyeuse, … C’est dingue l’impact de la course à pied sur la vie quotidienne !! 🙂
  2. 100% d’accord !
    Le meilleur moyen de se rendre compte des bienfaits de la course à pied sur nous c’est clairement de ne plus courir ! Ça me fait le même effet que toi, plus stressé moins enjoué et envie de rester dans le canapé à rien faire ! ^^
    Après c’est un cercle vicieux, moins on bouge moins on a envie de bouger mais quand on s’y remet on reprend tout de suite les aspects positifs ! 😀
  3. Malgré que j’ai commencé depuis très peu la course (2 semaines) je commence déjà à ressentir cette sensation de bien-être après un footing matinal précédant le départ pour le boulot…
    Encore un article qui donne envie … ce blog est une vraie mine d’or pour les débutants et néophytes ! Merci !
    • Merci !! Je prend énormément de plaisir à écrire sur ma passion, mais ce plaisir est encore plus grand quand je vois que ça sert ! Et au passage, rédiger ce type d’articles sur les bienfaits de la course à pied, c’est aussi m’informer moi même sur ces sujets donc c’est tout bénéfices ! J’en ressors d’autant plus convaincu que courir n’a que des avantages ! 😉
  4. Salut Niko
    Encore un article bien fourni ! Pour suivre ce qui a été écrit dans les témoignages concernant ce qui nous rend accro (ou addict !!) au running n’est pas obligatoirement les endorphines (contraction d’endo morphines : morphine créé par le corps). Car elles sont plus sécrétées pour supporter la douleur des chocs répétés sur toute la chaine posturale : pied, jambe, hanche, dos …
    Mais bien des endocanabinoïdes (molécules proches du cannabis) qui, elles, traversent l’encéphale afin de nous faire planer. Ce que les américains appellent le Runner’s high. C’est un état qui m’arrive (personnellement) après 30 ‘ de course qui fait que je me sens bien et qui dure 1 à 2 heures. Et là, c’est elle qui nous rend accro !!
    • Merci beaucoup de la précision ! Maintenant on peur clairement dire que oui courir est une drogue ahah ! 😀
      Quel que soit ce qui se passe à l’intérieur en tous cas, on sent clairement ce bienfait, ce relâchement agréable d’après entraînement ! Le pied absolu !
  5. Je courais depuis juillet et bam ! Mal aux deux genoux et impossible de continuer. Pourtant je ne force pas, je cours entre 3 et 5km ce qui est relativement peu.. bref c’est dommage et j’ai hâte de savoir ce que va me dire le podologue ! J’espère pouvoir reprendre rapidement car ça me manque déjà !
    • Salut ! La course à pied est particulièrement traumatisante au début quand le corps doit s’habituer / se réhabituer à ce geste. Si tu arrives à régler la cause de tes problèmes de genoux et à reprendre, petit à petit tout ça va se placer ! 🙂
      Bon courage !
  6. Je me suis mise à courir en juillet, je suis tes conseils et je m’efforce de travailler au maximum en endurance fondamentale (c’est super dur) mais je vois les progrès. Au départ je tenais 20 minutes en finissant à moitié morte maintenant je cours 45 min sans soucis majeur (si ce n’est ce cœur qui ne veut pas toujours rester dans la bonne fourchette).
    Au départ je ne le ressentais pas mais maintenant que je reviens de courir… je me sens bien… C’est le pieds 🙂
    • Salut !
      C’est génial ça ! L’endurance fondamentale c’est dur, en particulier au début mais comme tu le dis bien, quand on en voit les effets, on comprend pourquoi c’est indispensable ! Tu as plus que doublé ton temps de course en diminuant la sensation da fatigue… Tu es clairement sur le bon chemin pour profiter des bienfaits de la course hehe ! 🙂
  7. SUperbe Article Nico !!!
    Il y a du grain à moudre 😉 En tout cas, c’est l’œuvre d’un passionné cela se sent, il n’y a aucun doute !
    J’ai attaqué la course à pied relativement tard (33 ans) et quel bonheur ! Il m’arrive d’aller bosser en courant, c’est pas grand chose (6km) Lorsque j’arrive, les collègues me prennent pour un fou, presque, ils me plaignent… 😉 : “Ah tu dois être mort” ou “mais ton vélo est cassé ???” Une fois rentré chez moi, lorsque je fais le bilan de la journée, je me suis moins énervé, j’ai été plus efficace. Alors non, mon vélo n’est pas cassé, je trouve juste trop cool de démarrer la journée en prouvant que je suis bien vivant !
    • Passionné je suis !!
      Un récit que je connais très bien ! Surtout que je suis un lève-tôt donc les gens me trouvaient généralement assis à mon bureau, en tenue de travail quand ils arrivaient… Évidemment le “ah tu n’es pas venu en courant aujourd’hui” d’un ai rassuré venait régulièrement… Ma réponse “si si mais je suis arrivé tôt, j’ai déjà pris ma douche” en ajoutait encore un peu plus à la folie qu’ils voulaient me coller à la peau ! 😉
      Anecdote de coureur du matin faîte, j’avais la même impression dans ces journées, d’arriver à en faire plus juste par le simple fait d’avoir couru pour venir au travail… Vive la course à pied !
  8. Salut
    grandiose cette article et entièrement d’accord
    si on me demander pourquoi je cour je dirais :
    parce que si je ne cours pas 3/4 fois dans la semaine ” rien ne vas plus” je stresse plus ,je râle , je suis plus distrait ( lycée + entreprise ), je suis moins enthousiasme et puis même après une grosse séance ou on est crevé physiquement mentalement on est en plaine forme voila pourquoi j’aime courir.
    Et j’allais oublier juste le faite de savoir que l’on se sent vivre a chaque foule, c’est géniale
  9. Moi je suis triste quand je ne cours pas, ca arrive parfois pendant plusieurs jours que je ne puisse pas m’entrainer dans ce cas je me sens mal, déprimé, les gens qui vivent autour de lui le ressente aussi et ca me fait le même effet quand j’ai une sortie de prevus et que pour x raison je ne peux pas y aller alors c’est la catastrophe aie aie aie
  10. Super article !!!suite à une carence magnésium fatigue ,stress ,anxiété avec tous ces symptômes aucune motivations donc voilà 15 jours que ne court plus ☹️ Donc vous imaginez bien que la déprime s’installe j’ai perdu du poids donc me trouve un peu maigre et j’ai peur de maigrir encore plus donc on m’a déconseillé de courir pour ne pas perdre plus de poids et d’autre avis me confirme que la course à pieds ne fait pas maigrir je suis perdu
  11. Encore un superbe article , la course à pied est bénéfique , je reste persuadé qu’elle devrait faire partie intégrante de notre travail proffessionnel ainsi qu’un remboursement de la sécu pour pratique de la course à pieds .
  12. Merci pour tous tes articles que je ne cesse de parcourir, j’ai une maladie chronique depuis 1994, et qui c’est aggravé en 2008 me condamnant à la mise en invalidité, depuis 2003 j’ai subi de nombreuses opérations dont 5 en 2016, j’ai repris l’activité sportive tant bien que mal en 2016 entre les opérations, je m’entraîne régulièrement depuis février 2017 et j’ai couru mon premier trail de 10 KM en juillet 2017 puis un 15 Km en août, ça été très dur mais une grande revanche sur cette maladie pour moi et pour l’équipe médicale qui me suit. Aujourd’hui je suis toujours handicapé avec cette maladie qui me fait souffrir tous les jours sans beaucoup de répit, et quand je cours je commence par avoir mal puis l’activité sportive prend le dessus aujourd’hui j’arrive à courir en salle 1hre à 1hre40 soit environ 17 Km max inclinaison aléatoire de 0 à 2,9 %, j’ai du mal à courir doucement à mon niveau et pour autant je ne cours pas vite, mais j’ai un objectif qui me tiens à coeur : c’est un 23 Km cet été en trail. Je partage tous les commentaires ci-desssus, encore merci pour ton addiction que tu nous transmet tant en évitant les d’échecs.
    • Merci pour ton partage ! Une belle preuve de courage ! Ne lâche pas et je te souhaite d’aller te faire plaisir sur ton 23km cet été !!
  13. Merci de partager les bienfaits du sport en général et la course à pied en particulier. Adepte de la discipline depuis 35 ans (la cinquantaine acquise depuis 2 ans), je me réjouis chaque jour d’avoir commencé et de n’avoir jamais cesser .
    Apprendre à connaître ses limites, vouloir les repousser (pas trop quand même, c’est là qu’arrivent les accidents même pour les mieux entrainés) permet de développer son mental, le bien être après l’effort accompli.
    2018 débute. Courrez bien, à votre rythme, longtemps !!!! Bonne année à toutes et tous.
  14. Mon job est assez stressant, Je cours le midi au travail régulièrement. Très dur d’y aller et d’enfiler mon short…pourtant à peine parti, c’est le bonheur et ensuite tout l’apres midi je suis à la fois détendu, efficace et … heureux.
    A recommander mille fois. Je dirais aussi que depuis que je cours j’ai vu quasi disparaître les rhumes, maux de gorges et autres crèves qui m’arrivaient parfois.
    Bernard
  15. Bonjour Niko / Bjr à Tous,
    Sur d’autres page internet, j’ai pu lire que ce sport était un excellent “substitut” lors d’un sevrage tabagique et qu’il existait énormément d”anciens gros fumeurs dans cette discipline… et d’autre part, j’aimais bien le pratiquer dans mon adolescence dans le cadre des cours EPS du collège / lycée.
    Donc voilà, je plante brièvement le décor: depuis le 1/1/18 et un bon passage à l’hôpital de 5 jours, j’ai décidé de divorcer définitivement avec la cigarette (1 paquet/jr durant 28 ans). J’ai 45 ans / 1m71 / 98kg et activité ultra sédentaire (chauffeur)… mon sport préféré est le tennis, mais impossible de le reprendre aujourd’hui (trouver partenaire avec horaires décalés + trouver terrain = prise de tête pour obtenir de l’activité sportive régulière).
    J’ai choisi la course à pied depuis 3 semaines pour la “facilité” de mise en oeuvre à l’exercer, mais je précise que je n’ai strictement aucun objectif de performance et de compétition… je voudrais juste remplacer une addiction par une autre bien plus saine et épanouissante au quotidien. Mes objectifs sont simples finalement:
    1) ne pas prendre encore du poids supplémentaire alors que j’ai déjà 25 kg à perdre… (si en plus ce sport fait maigrir alors ce sera le nirvana de retrouver mon poids “de tjrs”: env = 78 kg)
    2) limiter le stress du au sevrage et retrouver une activité sportive sur du long terme (car parfois, a cause du boulot, je devrais courir à 4H du matin un jour comme à 14H le lendemain)
    3) retrouver la faculté de courir 5 kms comme dans “ma jeunesse” sans m’arrêter (actuellement je suis incapable de faire 500 mètres non-stop) et sans cracher corps et âme.

    J’ai trouver un programme d’entrainement sur internet “spécial ex-gros fumeurs” que je respecte à la lettre avec une énorme motivation, renforcée par mon gamin de 11 ans… c’est un entrainement progressif qui alterne des durées de footing et des durées de marche: exemple en 3ème semaine, j’accomplis 20 secondes de course + 60 secondes de marche + 20 secondes de courses + etc… pendant 25 minutes !…. JE ME SENS TRES BIEN QUAND JE RENTRE A LA MAISON après cet effort !!! tellement BIEN que je pratique 7/7 jrs au lieu de 3 fois / semaine.
    Soi-disant, d’après cette “feuille de route” je devrais être capable de courir 30 minutes non-stop avec mon petit rythme dans 6 semaines.
    Qu’en pensez-vous ??? Est-ce possible de récupérer plus de 25 ans de tabagisme en 2/3 mois sans rien me flinguer (pompe, articulations, etc….)?
    Lorsque j’avais 16 ans je souffrais parfois d’un “point de côté” en endurance…. est-ce que je vais retrouver cet “handicap” prochainement ?
    Merci pour vos réponses.
    …. et désolé pour le pavé.
    Cordialement,
    Marc.

    P.S.: au bout de 6 semaines sans une seule clope et 3 semaines d’entraînement quotidien, mon Pneumologue est très enthousiaste car ma spiromètrie est passée de 68 à 76 et il en déduit que c’est très bénéfique pour moi et pour ma B.P.C.O. de récupérer de la volumétrie à l’expiration….. seulement attention à la pompe qui doit pas dépasser 130 BPM sur ma montre. D’après lui je dois absolument continuer ce sport en douceur et inutile d’aller voir encore d’autres blouse blanches (cardiologue) pour passer un test d’effort.

  16. C’est vraiment vrai ! Quand on cours on ne pensent à rien… On n’écoute ça musique ou pas ça dépend des gens… Mais on n’apprécie même si il fait froid. Comme aujourd’hui.
  17. Superbe article et vidéo, je cours depuis plusieurs années et effectivement dès que je m’arrête 2 semaines je perd toutes motivations!! Depuis 2 ans je me suis inscrite à des compétitions de 10 puis 15kms et quelle joie de franchir la ligne d’arrivée. D’ici fin Avril je vais courir mon premier semi-marathon et j’avoue que ça m’angoisse!! Mais j’aimerais tant y arriver!!
  18. Merci pour cet article très intéressant et ce partage..
    Même si je fais un travail plutôt physique je fais mon possible pour trouver le temps d’aller courir une bonne heure, 2 ou 3 fois par semaine je ne suis pas un rapide et ne cherche pas la vitesse ce que je préfère c’est le week-end j’aime partir juste avant que le soleil ne se lève, (surtout début du printemps) les sorties un peu plus longues c’est génial..
  19. Bonsoir,
    Merci pour cet article très utile, mais j’ai un souci.
    J’ai déjà fait de la course, mais au bout de 2/3 mois, je perds du poids, trop à mon goût, du coup j’ai abandonné.
    Avez vous des conseils à me donner afin de ne pas trop maigrir ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here