Test Mizuno Wave Shadow – Ça flashe !

8
1476
Test Mizuno Wave Shadow
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.
Le test Mizuno Wave Shadow, c’est le test d’un tout nouveau modèle du constructeur japonais. Un modèle fait pour courir vite et dont sa couleur plutôt… voyante, empêche quiconque de passer inaperçu avec ! C’est aussi l’occasion de dire au revoir à la Sayonara qu’elle remplace. En même temps appeler un modèle Sayonara qui veut dire au revoir en japonais, c’est écrire à l’avance que cette chaussure ne deviendra pas un modèle phare ! Désolé je m’égare un peu dans cette intro… C’est parti pour le test d’une chaussure qui aura vécu mon footing de reprise jusqu’à une séance de piste épique à plus de 20 km/h !

Mizuno Wave Shadow : le déballage fait mal aux yeux !

C’est toujours un moment fun d’ouvrir un carton avec une nouvelle paire à tester. Je ne suis pas très « matériel » mais quand il s’agit de course à pied je retrouve mon âme d’enfant ! Et le déballage de cette Mizuno Wave Shadow ne me laisser pas de marbre. Déballée un jour de grand soleil, sa couleur jaune fluo aura fait son effet wahou ! Fan de sobriété, vous passerez clairement votre chemin ! Ne vous fiez pas aux images de la fiche du produit (voir ici) c’est bien un vrai jaune fluo qui de mon avis est du plus bel effet.

Seconde étape du déballage, inspection et test d’enfilage. Ça semble assez léger tout en offrant un chaussant assez classique où il n’y a rien à redire sur le confort. Le maintien au talon et sur le milieu du pied est très bon. Seul l’avant du pied diffère un peu de ce qu’on a l’habitude de voir. Cette Mizuno Wave Shadow dispose en effet d’un mesh très fin, très aéré sur tout l’avant pied. C’est agréable car les orteils sont assez libres de leurs mouvements. Par contre, quid de la durée de vie de ce mesh ? Il est doublé d’une épaisseur qui semble résistante mais c’est souvent à cet endroit que beaucoup de chaussures rendent l’âme, en particulier après un gros hiver… À voir !

Test Mizuno Wave Shadow

En footing cette Mizuno Wave Shadow est confortable !

Footing de reprise, les sensations ne sont jamais exceptionnelles mais au moins au niveau des pieds, pas de soucis, ça se fait tout en confort. Pourtant cette Mizuno Wave Shadow est censée être une chaussure assez légère, dynamique… Les sorties de reprise passent et j’y trouve presque trop de confort par rapport à ce que j’attendais de cette chaussure. Loin d’être désagréable évidemment, mais ça me laisse quelques doutes concernant le dynamisme à plus haute vitesse.

La réponse arrivera vite puisque ma reprise se poursuit avec des séances de haute intensité (piste ou côte autour de 20km/h). Dans les deux cas, cette Mizuno Wave Shadow reste… confortable ! Je pense qu’on est sur ce que j’ai eu de plus confortable dans cette catégorie de chaussure « intermédiaires ». En effet elle n’est ni très légère, ni lourde avec ses 250g (en taille 42). Elle dispose d’un drop de 8mm (Mizuno commence à lâcher du lest de ce côté, ouf !). On y trouve aussi des technologies maison revisitées avec une nouvelle plaque nommée CloudWave, des encoches de flexions appelées Zig Zag et la classique mousse U4iC pour plus de rebond.

Test Mizuno Wave Shadow

Le confort au détriment du dynamisme ?

En fait, malgré toutes ces nouveautés, je retrouve exactement ce qui me manquait dans la Sayonara qu’elle remplace : un manque de dynamisme. Si côté confort elle surpasse à mon avis largement la Sayonara, côté dynamisme on est assez proche. En tous cas, je n’ai pas eu de sensation de rebond supérieure à la moyenne. Là où Mizuno à plutôt tendance à avoir un amorti « dur », je redonne pour moi sa caractéristique principale : le grand confort pour une chaussure de cette catégorie. À poids égal avec une Adidas Boston, je la trouve plus confortable mais un peu moins portée vers la performance.

le test des mizuno wave shadow femme en bleu topaze

Moins flash du côté du modèle femme mais tout de même sympathique !

L’utilisation dépend de votre profil !

Déçu de cette Mizuno Wave Shadow ? Au premier abord oui et puis à force de l’utiliser beaucoup moins. D’abord parce qu’en regardant la gamme de Mizuno, on y trouve la Wave Sonic qui elle semble être taillée pour aller vite. Sûrement plus proche d’une Adidas Adios. Et ensuite parce que ce confort pourrait devenir un vrai atout en compétition sur marathon. Comme souvent, le fait de porter ce type de chaussure sur marathon dépendra beaucoup de votre type de foulée et de la vitesse à laquelle vous le courez. Mais je trouve qu’on a un compromis intéressant. Un peu de dynamisme pour ne pas perdre d’énergie inutilement à chaque foulée. Du confort pour que la fin de course ne se fasse pas en ayant l’impression de fracasser le sol à chaque foulée (c’est le souvenir que j’ai de mon premier marathon à Toronto avec mes Adios !).

Cette définition intéressera peut-être plus certains pour le semi-marathon, voire pour le 10km ? Une chose est sûre, contrairement à une Flyknit Racer qui est 100% typée performance, une chaussure comme la Mizuno Wave Shadow pourra suivre la majeure partie des entraînements pour quelqu’un qui cherche une chaussure mixte mais tout de même portée sur le travail d’allures rapides.

>> Acheter la Mizuno Wave Shadow au prix de 100 € en modèle homme et en modèle femme

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

SHARE
Previous articleL’entrainement marathon kenyan avec Eliud Kipchoge
Next articleLe syndrôme du tout, tout de suite

Athlète touche à tout, de l’athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon.
Autodidacte passionné des méthodes d’entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise “S’entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux” pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

8 COMMENTS

  1. Bonjour Niko,
    C’est toujours avec plaisir que je lis tes articles. Celui-ci ne déroge pas à la règle. J’apprécie particulièrement l’objectivité qui ressort de tes tests ! J’avais une question : je connais peu la marque Mizuno, et je voulais me laisser tenter par les Waves Rider. Quelle(s) différence(s) fais-tu entre les deux modèles ?
    Merci à toi et bravo pour ton blog
    • Salut !
      Merci c’est vraiment ce que j’essaye de faire ! C’est dur d’être 100% objectif sur un test de chaussure car on aura tous un ressenti différent dans une paire… Mais en donnant mon avis de manière la plus transparente possible, ça donne au moins une idée qui peut conforter ou pas un achat ! 🙂
      Pour la Rider, je l’avais testée ici : https://www.running-addict.fr/test-running/test-mizuno-wave-rider-20/
      Clairement avec mon profil très léger, la Shadow me convient encore mieux mais ce n’est pas forcément une généralité, pou beaucoup ce sera l’inverse !
      • Salut NIKO. Salut Loic. Bons tests Niko toujours clairs. Un réel article objectif, ça fait du bien.
        En résumant: pour qq’un de (lourd) 83kg, tu pencherai plutôt Shadow que Rider 20?
        Belles sorties je te souhaite. Marc
        • Salut ! Elle n’est à mon avis pas à proscrire forcément à un coureur lourd, mais il faudrait la réserver aux séances et aux compétitions courtes (5-10km) ! Au-dessus, je pencherais sûrement plus pour une Rider en effet !
  2. Ahah oui c’est clair !
    Pour la rigidité… C’est ce qui fait le pro Mizuno ou pas… Je ne me sens personnellement pas bien dans les chaussures “molles” trop confortable… D’ou le fait que malgré plusieurs tests de Hoka… Ça n’a jamais totalement collé avec moi !
    Bref, je trouve aussi l’amorti des Mizuno moins raide qu’il y a quelques années quand même ! Et je ne te parle pas des Mizuno d’il y a 14 ans quand j’ai démarré la course hein ! Celle là étaient sacrément raides ! 😀
  3. Elles me plaisent bien ces mizunos. Je cours les marathons dans des Wave precision, mes entrainements et semis dans des wave aero donc celle-ci serait un juste milieu.
    • Ah ah ça me fait sourire de revoir le nom de Wave Precision car… Si je me rappelle bien j’en ai 7 paires en tout ! 🙂
      À une époque je ne courais qu’avec celles-là ! Mais Mizuno à arrêter ce modèle… Et à vrai dire, maintenant que tu me rappelles à ces vieux souvenir, la Wave Shadow se rapproche de la Précision comme type de chaussure mais je dirais en mieux (j’ai envie de dire heureusement pour Mizuno avec plusieurs années de boulot depuis !)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here