Salut les Addict ! Depuis dimanche, je suis marathonien et c’est tout ce qui compte à mes yeux ! J’en rêve depuis longtemps, j’admire aussi tout ceux que je vois finir un marathon. J’ai longtemps hésité avant de me lancer, eu un premier échec par un abandon avant même le départ mais cette fois je l’ai fais ! Récit d’un premier marathon que j’apprécie d’autant plus que l’effort à fournir pour terminer fut grand… (EDIT : Je vous met la version vidéo de mon premier marathon, la version écrite est juste en-dessous)

Un NON plan d’entraînement marathon

Je l’ai pas mal répété, point de plan d’entraînement spécifique marathon au programme. Du coup, sans rien vous révéler, on peut dire que j’ai cherché une course difficile… Avec des semaines entre 20 et 40km de course, pas besoin d’argumenter là-dessus bien longtemps. J’ai cherché j’ai trouvé ! 😉

Au moins, les 2 dernières semaines ont été faîtes en bon et dû forme, pour emmagasiner un maximum d’énergie pour le jour J. J’étais frais et reposé pour la course, ce qui est déjà pas mal, après ça ne fait pas de miracle. Mais j’étais quand même décidé à garder le cap sur les 3h quoi qu’il arrive.

je-suis-marathonien-running-addict-6

Un début de course sage

Après avoir marché sur les pieds d’un coureur, m’être excusé en me rendant compte amusé que c’était un ami moi… On a écouté dans le silence et le respect l’hymne canadien, on l’a applaudi, en étant dans un sas de départ sans se marcher sur les pieds, dans le respect des autres coureurs (ça donne envie non? ;)), c’est la pluie qui tombera pour fêter le début de mon premier marathon. Pluie fine, au final plutôt agréable car la température ressentie du jour est autour de 25°c… Pour rappel, je me suis inscrit au marathon de Toronto plutôt que Montréal pour aller chercher un temps plus frais… Il faisait 5°c au départ du marathon de Montréal il y a 3 semaines… Perdu ! 🙂

Pas de folie au top départ, j’y vais tranquillement, en plus ça monte, c’est pas le moment de faire le con ! Sans trop m’occuper du chrono, je suis quand même dans les temps, et le passage au 5km se fera avec 15″ de retard seulement sur le temps de passage, rien de problématique. Les kilomètres suivants vont conserver ce rythme… Je pensais devoir mettre le frein à main pour ne pas aller trop vite avec les 2 dernières semaines en mode repos, c’est loin d’être le cas, premier signe que la course va être longue. Un premier gel avalé au 10ème km et une pluie qui a cessé, je commence à avoir vraiment chaud du coup ! Heureusement j’ai eu la bonne idée de ne garder que ma première couche à 5′ du départ, tant pis pour les couleurs de Running Addict !

Je suis marathonien!

Pourquoi c’est déjà dur ?

À partir du 12ème km, j’ai commencé à sentir mes jambes lourdes, mes cuisses donnant des signes de fatigue… et là tu te dis “What the Fuck?!” ça fait même pas 1h de course, c’est quoi ce bordel… ça casse un peu l’ambiance sur le coup quand tu te dis qu’il reste 30km…

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Au 15ème km, non seulement je ne suis pas “facile” au rythme prévu mais je dois en remettre une petite couche si je veux rester dedans. Malgré ça, j’apprécie ma course, c’est MON marathon, je n’ai pas l’intention de ne pas profiter de chaque instant pour si peu ! En plus on arrive downtown, ça claque avec les buildings, la CN Tower et tout le tralala, c’est la classe ! 😀

Arrivé au 19ème km, je vois la séparation ou les semi-marathoniens vont aller vers la ligne d’arrivée, et nous marathoniens… S’en éloigner ! J’en profiterai pour récupérer un boost d’énergie mentale en voyant mes beaux-parents (beau papa à fait 2h53 au marathon ! ;)) et prendre mon 2ème gel.

Je suis marathonien!

Passage à la mi-course et changement d’ambiance !

1h30 et quelques secondes au passage au semi-marathon, toujours dans le temps, et c’est parti pour de grande lignes droites où il n’y a pas grand chose à voir et beaucoup moins de coureurs maintenant qu’il ne reste que les marathoniens… on entre ici vraiment dans la course en quelques sortes ! Je fais quelques simili talons-fesses pour essayer d’étirer un peu mes cuisses, aucune idée de si c’est bien ou mal, mais je n’en vois pas vraiment l’effet sur le moment.

Concentré, je me cale sur le rythme des quelques coureurs autour de moi et fais tout pour “courir léger” et préserver mes cuisses. Je commence aussi (déjà !) à utiliser ma méthode de découpage de la course en petits objectifs pour ne pas lâcher. Les 22, 23, 24, 25, 26 et 27ème km vont ainsi passer… Lentement mais sûrement, les cuisses sont de plus en plus fatiguées et j’ai beau me motiver, je me fais à l’évidence que ça n’ira pas au bout sur ce rythme là. Je continue de gérer nutrition et surtout hydratation à chaque ravitaillement, au moins de ce côté là ça va bien !

Une nouvelle (très) longue ligne droite se profile, celle qui va considérablement augmenter mes douleurs aux cuisses. Malgré tout, j’arrive encore à passer dans les temps pour les 3h au 30ème km.

Je suis marathonien!

Et ce qui devait arriver arriva !

Un virage à droite et un long faux plat montant, il n’en fallait pas tant pour que mes jambes craquent. Pas de crampes à proprement parler mais je n’ai juste plus la force de “courir léger” avec la fatigue et je ne peux juste plus pousser correctement sur mes cuisses. Pour la première fois le rythme n’est plus là, une dizaines de secondes par kilomètre à ce moment… Et la longueur de ce faux-plat va finalement m’obliger à faire une 1ère pause marche au 31ème km… Courte, 15 secondes seulement car je ne compte pas abandonner pour autant. C’est très dur à ce moment, à plus de 10km de l’arrivée mais je compte sur mon mental pour faire ce qu’il faut !

Un 2ème arrêt au 32ème puis un 3ème au 33ème… quand je ne marche pas je traîne la patte autour de 5′ au km… je suis vraiment dans le dur mais je me répète de ne pas lâcher. En plus, je vois que les visages et l’allure des gens autour de moi ne sont pas terrible non plus. Je ne sais pas si la chaleur humide a fait des dégâts mais je m’attendais à me faire beaucoup plus doubler à mon rythme, ce n’est pas le cas !

Je suis marathonien!

Après mon arrêt du 33ème, je me mets un challenge, celui de ne plus marcher jusqu’au 35ème. Je serre les dents et me fait doubler par le meneur d’allure des 3h05, ça aide à “relancer” si je peux utiliser ce mot ! Au passage, la dernière fois que j’ai vu ce meneur d’allure, il avait un groupe de 15 personnes autour de lui… il est désormais tout seul, dur métier ! 😀

36, 37, 38ème km… Downtown Toronto commence à apparaître au loin… je suis toujours dans le mal, mais le plus dur semble être passé ! Je prends désormais Gatorade + Eau à chaque ravito maintenant, n’oublions pas que je transpire comme un boeuf depuis 2h30 !

Je suis marathonien!

Une côte au 39ème dans laquelle je ne chercherais même pas à courir… Mais en haut de celle-ci, je me le promets je ne m’arrêterais plus jusqu’au bout ! C’est quoi 3km? Au mental ça devrait pouvoir se faire ! Au mental et à l’adrénaline en fait. On revient downtown et le changement est radical, des animations, du monde qui crie, qui t’encourage par ton prénom… “Let’s go Nicolas !”, “Looking strong Nicolas”, “Almost there Nicolas !”…  ça donne des ailes ! Des petites ailes mais des ailes quand même !

Je suis marathonien!

Finir, finir… et profiter !

Plus qu’une obsession désormais, finir ! J’ai mal, j’ai plus de jus, je suis cuit, mais l’ambiance de fou me porte, me donne le sourire et je vais me retrouver au 41ème km à réaliser qu’il ne reste presque plus rien ! Ça monte sur le dernier 500m mais qu’importe, j’ai le sourire, j’en remets un coup, ça marche, c’est bon, plus rien ne peut m’arriver et c’est le point serré que je vais franchir cette ligne d’arrivée, entre énorme satisfaction et extrême fatigue qui fait vaciller sur les barrières…

Un temps de 3h08 qui au final n’est pas si mal quand je vois par quoi je suis passé pour terminer ce marathon ! Je suis marathonien et c’est tout ce qui compte ! 😉

Je suis marathonien!

 

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

88 COMMENTS

  1. Bravoooooo!!!!
    Avec un chrono qui me fait rêver! Mais on a pas le même niveau non plus!
    En tout cas félicitations, ce n’est pas facile de pas lâcher.
    Le marathon je trouve que c’est la course la plus exigente, mais je suis fan!

    En tout cas récupère bien repose toi bien et en route pour de nouvelles aventures!!!!!

    • Merci pour ton message @gwen !! 🙂
      Oui je suis d’accord, malgré la difficulté je suis déjà fan. Le marathon est plus qu’une course, c’est un voyage ou on passe par beaucoup d’état, qui demande énormément mais qui rassemble beaucoup de choses que j’aime dans la course !

  2. “Je suis marathonien”, je pense que tous ceux qui s’inscrivent pour la première fois à une telle course rêvent de pouvoir dire cette phrase. Ton temps est excellent mais tu avais clairement le fond pour ça.
    Mon premier est prévu dans quelques mois, j’ai hâte autant que j’appréhende, peur de rater la prépa, que ça se passe mal mais aussi impatient d’y être, d’arriver à boucler ces 42.195 kms et puis cette médaille de finisher, elle me fait envie !!!
    Encore bravo !

    • Oui @dom c’est jouissif de pouvoir le dire !! Et le temps importe vraiment peu, je donne toujours le maximum dans une course, donc oui je me suis battu pour aller au maximum de ce que je pouvais faire ce jour là. Pas pour les 3h08, pour le plaisir de me dire que je me suis battu, j’aurai pu finir en footing le 2eme semi mais je n’aurai pas eu ce sentiment d’accomplissement que j’ai eu ! 🙂

  3. Encore bravo Nico’ pour un premier, c’est un temps stratosphérique même si c’est normal à la vue de tes temps ‘intermédiaires’ sur les distances inférieures.
    Je suis passé par exactement les mêmes sensations pour mon quatrième à Amsterdam ce WE également avec un chrono de 30 minutes supérieur mais cette aventure quand on y repense après, elle vaut vraiment la peine d’être vécue !

    Bonne récup’ et encore plein de course avenir !

    PS : Tu rattraperas beau-papa :p

    • Merci @florent-v !
      Beau-papa n’attend que ça j’en suis sûr ! Mais je vais prendre mon temps, j’ai plein de choses à faire sur les autres distances aussi encore ! 🙂

  4. Félicitations pour ce premier marathon ! Quand tu vas en préparer un avec plus de volume, ça devrait passer facilement sous les trois heures.

  5. WHOUAAAAA C’est super, j’en ai la chair de poule!!! Super CR, qui m’a bien fait rire en plus!
    Comme je t’envie, moi qui rève de mon premier Semi en avril 2017!!! J’espère avoir un dixième de ton mental!!! bravo mille fois!

    • Merci @faby !!
      Cet aspect mental est celui que je préfère après coup ! C’est quelque chose de jouissif que de se dire qu’on a tenu les 30 derniers km quand on se posait déjà des questions au km 12… Ne jamais rien lâcher… Je suis un peu comme ça partout dans le fond dans a course ou dans la vie ! 🙂

  6. Bravo pour le courage et l’humilité que tu as eu pour finir la course malgré son déroulement chaotique.

    Après, un tel retour d’expérience incite clairement à ne pas improviser sur un marathon, tant en terme de prépa qu’en terme d’objectif le jour J.

    • Merci @fly !
      J’espère que ça peut réussir à montrer qu’il faut toujours y croire, ne jamais abandonner, notre mental peut être beaucoup plus fort que l’on ne le croit ! Les jours moyens arrivent il faut faire avec ! 🙂

    • Merci @pxltri !
      Beaucoup d’éléments me font penser que le chrono à viser pour Paris peut même être largement sous les 3h si l’entraînement fonctionne comme les hivers derniers ! Mais je ne m’avancerai pas là dessus pour le moment ! 🙂

  7. Félicitation !!!! ce résumé me donne quand même envie… et me mets un peu la pression pour mon premier Marathon cette année à Paris…encore Bravo….

    • Merci @fritinio !
      Il faut se mettre un peu de pression pour respecter cette distance mythique ! Mais pas trop pour qu’elle reste positive ! 🙂
      Avec un bon entraînement ça reste accessible mais il faut du sérieux de ce côté ! (je m’en sors avec un entraînement non adapté parce que j’ai 13 ans de course et du gros volume derrière moi mais je ne le conseillerais pas à tout le monde !!)

  8. Bravo ! Pour ma part je ne ferai surement jamais de marathon mais je suis admirative, c’est une sacrée performance ! J’ai vu qu’Audrey de “Dreyliciouss” en a bavé aussi pour son semi, les conditions devaient être quand même difficiles…

    • @pascaline oui en effet, je vais d’ailleurs sûrement écrire un article plus focus sur l’analyse de ma course et les raisons / conditions qui ont amené ces courses plus difficiles qu’attendues ! 😉

  9. Toutes mes félicitations ! Je rêverai de faire un marathon mais je pense que ce sera dans une autre vie…! 🙂 En tout cas, j’admire les marathoniens. Cette distance reste quand même mythique !!

  10. Je viens de m’inscrire au marahon de paris , c’est mon premier….J’ai les boules a mort !!!
    j’ai dejas fait deux semi , je cours regulierement mais la 42 bornes glup !!!

    • Et oui c’est tout l’intérêt de cette distance @j-pierre elle est intimidante, et il faut qu’elle le soit ça permet de bien s’entraîner pour (pas comme j’ai fait :P) et la dompter !!

  11. Félicitations Nicolas. Avec un autre entraînement, tu vaux beaucoup mieux que ce temps, et tu le sais. Mais dans le bel état d’esprit qui t’habite, c’est un détail, et ça, c’est encore plus admirable. Bravo !

    • Oui @mikael ! Mais je ne suis pas pressé ! Je sais que j’ai progressé cette année, je sais que sur une distance comme ça, les progrès sont des acquis, la perf viendra le jour ou toutes les conditions seront réunies pour ! 🙂

    • @sylvain Je vouais pas te contrarier mais je n’y allais pas pour courir à ce rythme donc il y avait peut de chance !
      Même Paris, j’en suis à me demande si je ne vais pas y aller de manière non aggressive… Chercher un 3h ou un peu en dessous… J’ai le temps sur marathon, c’est jeune 28 ans ! 😛 J’ai envie d’apprendre cette distance, l’apprivoiser tranquillement avant de l’attaquer ! 😉

      • Pas contrarié 🙂 Mais justement, c’est une bonne façon de faire une perf ! J’ai de nombreux exemples (dont le mien) de coureur partis sur des bases raisonnables, et qui gagnent de nombreuses minutes dans le dernier tiers de course.
        Et puis à Paris il fera moins chaud, et tu seras mieux préparé.
        Go Niko !

        To do list 2017 : ne pas laisser beau papa devant 😉

        • @sylvain ça fait déjà un moment que je suis convaincu de l’intérêt du Negative Split pour la performance ! Dans le cas d’un premier marathon je trouve ça encore plus important de partir sur des bases raisonnables vu l’épreuve que c’est ! 🙂
          Rdv dans 6 mois pour Paris !! Et… sûrement 6 mois plus tard à Philadelphie… Mon plan vers une perf s’oriente peut-être plus sur celui-là d’ailleurs !

    • @nouet-jean-jacques Fier d’avoir un message de mon premier coach ici ! Sans toutes ces années je n’aurai pas été capable d’apprendre à m’entraîner seul, pas capable de faire ce blog… MERCI JJ ! 😉

  12. Félicitations pour être aller au bout de ce premier marathon. Le chrono n’est pas celui que tu attendais mais rassures toi, pour un premier marathon, ru n’as vraiment pas à rougir. Tout ce qu’il te reste à faire , c’est faire mieux!!! 🙂 même si avec une prépa mieux ficelé tu vas claquer les 3h rapidement (pour la prépa je te conseille de lire le blog de Running Addict….il donné des bonnes infos, assez faciles à suivre !!!! 🙂 )
    Bon courage pour la suite. 😉

    • Merci @firerasta ! 🙂
      Je vais tâcher de travailler tout ça maintenant que je sais vraiment qu’est ce que c’est qu’un marathon ! 😉
      En tous cas, j’ai kiffé, j’ai hâte d’y revenir !!! 😀

  13. Super compte rendu qui donne vraiment vraiment envie de se lancer (pas avec le meme chrono hehe) ! Un chrono a en faire rever plus d’un, une tenacite et un mental hors pair ! Bravo !!!
    Je ferai mon 2eme semi en decembre et j’espere pouvoir m’attaquer a cette distance mythique qu’est le marathon… en 2017… A voir si j’en trouve un en Asie, ou je vis : peut-etre celui de la grande muraille de Chine, il parait qu’il est vraiment mythique ! Mais j’apprehende avec la pollution !!!
    Sinon, en France, l’ete, ou pendant les fetes de fin d’annee, mais peu d’evenements ont lieu en decembre en France !
    Bonne recup ! C’est quoi le programme recup ? Une pause annuelle ?

    • Merci @julie !!!
      Il y a pas mal de “corridas” en Décembre, souvent autour de 10km mais ce sont de grosses courses très sympa ! Pour un marathon en Asie… J’espère qu’il y a des périodes sans humidités?…

    • @julie et oui clairement mon programme c’est une pause annuelle ! 🙂
      Je viens de faire une semaine à 0 sport, la semaine prochaine sûrement un peu de vélo et… mes débuts d’apprentissage du crawl en natation ! 😉
      Prochain objectif en Mars donc j’ai le temps de reprendre la course par les bases, tranquillement !

  14. Salut Niko !

    Tu l’as fait et c’est le principal ! Super compte rendu, qui me donne envie. Super compte rendu compte tenu de la difficulté à finir ; ça montre que tu as conservé toute ta lucidité pour te rappeler ta course à ce point ! Ca fait envie, mais je sais être raisonnable et ultra progressif. D’abord le semi en avril, puis je vais essayer de trouver des courses nature de 28, puis 35k et on verra pour un premier M, d’ici deux ans, ce serait pas mal. Moi, j’ai déjà 44 ans ;o)

    Encore bravo !

    Amicalement
    Jérôme

    • Merci @jerome ! 😉
      Bien vu pour l’aspect progressif, c’est le meilleur moyen d’avoir une bonne expérience ! La mienne a été dure mais dure dans le bon sens du terme, mon corps était quand même près au final à faire 42km. Y aller sans être progressif c’est se faire du mal au final…
      Semi en Avril, tu peux envisager un marathon d’automne l’année prochaine peut-être ! 😉

  15. C’est bien que tu aies apprécié ta course malgré la course. J’aurai aimé pouvoir en faire autant ah ah !
    Oui la chaleur a dû jouer un peu. Mais c’était vraiment un mauvais pour pas mal de coureurs comme tu dis…
    Beau mental pour relancer au 35eme quand meme…
    L’obsession de finir elle a été présente dès la moitié du parcours chez moi ah ah Je n’aurai jamais tenu je crois sinon…
    Encore bravo pour cet exploit ! Car oui tu es marathonien et c’est pas tout le monde qui peut en dire autant 😉
    Et quel chrono pour un premier !

    • Merci @dreyliciouss ! 😉
      Je me savais maso mais cette fois c’est définitif ! Avoir mal pendant près de 30km, être dans le dur pendant 10km et quand même avoir envie d’y retourner dès le premier soir… Ahah, la perf n’est qu’accessoire, quand les conditions ne sont pas là, il faut regarder au-delà, tout ce qu’on prend sert à la prochaine fois ou toutes les conditions seront bonnes et ou la perf va tomber… (cf pour toi peut-être NY ?… :P)

  16. bonjour , félicitations au vu des circonstances de course température élevée et pluie , et vu la préparation non spécifique , 3h08 pour un premier marathon cela augure de bonnes perspectives en vue de Paris , attention tout de même en avril Paris il fait souvent chaud l ‘année dernière et la seconde partie après le semi est vallonnée après les ponts le long de la Seine , mais vu votre potentiel je ne me fais de souci , en attendant de vous lire et appréciant votre lucidité et vos bons conseils , à bientôt

    • Merci @lubo59 ! 🙂
      Je vois bien le parcours de Paris et je me rappelle des commentaires de tous avec la chaleur cette année… Mais il y a pas mal d’années ou la température était plus autour de 9-10 degrés… Ce qui me conviendrait bien plus en sortant de l’hiver québécois !! J’espère tomber sur ce type de temps ! ^^

  17. Merci pour ce récit hyper vivant. On souffre avec toi en le lisant. Perso ça me fait un peu peur de me lancer dans l’aventure marathon car je vise également 3h à Paris en 2017 . Or je n’ai pas tes temps ni ton expérience sur Semi. (Rp à 1h25 pour le moment)
    Si c’était à refaire, changerais-tu la préparation ou la période de ce premier marathon ?
    Encore bravo car finisher dans ce type d’épreuve prend tout son sens !

    • Merci @lionelgom !!
      Je suis un coureur de court qui s’adapte progressivement au long ! Il y a 2 ans j’étais à 1h25 au semi… Aujourd’hui 1h17 avec du travail… Aujourd’hui je suis à 3h08 au marathon… D’ici 2 ans je devrais être au niveau de mes perfs actuelles au semi… Progressivement mais sûrement ! 😀
      Si c’était à refaire je referais pareil ! Je savais le contexte, mais je voulais y aller “pour découvrir” ! Objectif réussi, j’ai fini, j’ai pris du plaisir, j’ai appris… ça me servira beaucoup pour aller plus vite ensuite !!
      Je dirais que ne pas se mettre trop de pression sur le chrono est essentiel pour bien vivre l’expérience du premier ! 😉

      • Merci pour ta reponse ! Le travail et la patience donc, sans oublier de prendre du plaisir… pour le moment j’apprends la patience à mes dépend car je viens de me fracturer le tibia (fin du footaddict ! :-p)… vivement que je m’y remette ! 🙂

  18. Merci de votre réponse, effectivement la chaleur nous a tous surpris cette année, surtout pour mon premier , c est sur que l hiver québécois doit être difficile , vu votre potentiel vous pouvez viser un temps référence , vous me faites penser à mon frère 1h25 sur semi et 3h09 à Bruxelles 2015 premier marathon 2h56 à Amsterdam e 3h11 à paris cette année je vous souhaite de passer sous les 3 h ‘ au plaisir de lire vos futures performances

  19. Aaaahhh, le récit que j’attendais 🙂 Ecoute, moi je te dis chapeau. Tu as très certainement beaucoup plus à donner sur marathon, mais c’est une distance farouche. Elle s’apprivoise. C’était ton 1er marathon. Tu ne l’oublieras jamais. Tu as donné tout ce que tu avais et c’est l’essentiel. T’es prêt à en refaire un autre ? 😉

    • Merci @marjolaine-rapog ! 😉
      C’est clqir que cette distance s’apprivoise mais oui c’est sûr, je suis motivé à l’apprivoiser et j’y reviendrais jusqu’à ce que ça se fasse !

  20. Félicitations Marathon’Niko !!! Chrono remarquable. Le marathon, je crois que c’est une philosophie à lui tout seul :
    comprendre qu’on est plus fort que ce que l’on croit, dépasser le dépassement, vivre sainement en osmose avec ses objectifs (alimentation, repos …), être toujours positif, relativiser la performance si on n’y arrive pas, se centrer sur l’essentiel et … partager et sentir qu’on fait partie d’une famille particulière.

    Alors mille bravos. Comment ça va ta récup ?

    J’ai été marathonien à l’âge de 20 ans (complètement fou, en plus je fumais et j’ai pris le départ sans avoir couru dans les 3 semaines précédentes) et je me prépare à mon 2e marathon, 31 ans après !!!

    • Merci @christophe !
      La récup a super bien été, pas chaussé mes runnings depuis 2 semaines, belle coupure avec la course… Maintenant ça me démange sévère de remettre le couvert, bref tout va bien ! 😀
      Enorme un 2èeme marathon 31 ans après le premier !! Mais je suis sûr que dans un meilleur contexte tu l’apprécieras plus ! 😉

  21. j’ai fait mon premier marathon en septembre à Tours en 4h02, ton récit correspond exactement à ma course. Que tu finisses en 3h ou 4h ou 5h, il est toujours difficile de finir, futur marathoniens gardés cela en tête, perso j’ai pas vu le mur, merci l’entrainement et surtout l’hydratation et l’alimentation avant la course et pendant.
    Mais quel bonheur et stress de prendre le départ, et l’arrivée se dire je l’ai fait , le top.
    A l’arrivée on se dit plus jamais, finir avec des jambes de bois faut être fou.
    3 H après j’étais déjà entrain d’imaginer le prochain pour passer en dessous des 4H
    Félicitations Nico

    • Merci @patrick !
      De mon côté j’ai même plus de respect pour les gens qui finissent en 4h ou 5h, c’est tellement plus dur comme course avec la longueur ! 😉
      Tellement hâte d’y retourner !! 😀

  22. 3h08′ pour un premier marathon , c’est bien. Passage en 1h30′ au semi ce qui aurait dû donner : 1h30′ x 2 + 10′ et tu es 2′ en dessous, alors je dis “Bravo” Nico ! Mon premier marathon en 1996 à Paris sur l’ancien parcours, j’avais mis 3h01 et en travaillant assidûment j’ai fait 2h51’18” à Melun Sénart en marchant les 2 derniers kilomètres (crampes). Donc c’est possible de passer en dessous de la barre des 3h00. Il faut être patient et surtout écouter son corps. Pour infos j’étais à 16’10” sur 5000m piste à 33’13″” sur 10kms, 1h17’00 sur semi-marathon et 17km/h sur l’heure sur piste. Bon courage et bonne continuation, Bruno.

    • Salue @nono2765 !
      Je ne connaissais pas ce calcul ! 😉
      Je suis à 10 secondes de ton chrono sur semi, distance que j’ai le plus travaillé ces dernières années ! Le reste tu vas largement plus vite que moi !!! J’ai encore de belles années de travail pour arriver à atteindre mon potentiel sur toutes les distances de tout manière, c’est ça qui est fun avec la course et en particulier le marathon ou on a pas besoin d’être jeune pour atteindre sa perf de pointe ! 🙂

  23. Ton récit me donne les larmes aux yeux souvenir de mon marathon aussi…c’est génial ! Félicitations et surtout je trouve que ca booste dans la vie de tous les jours afin de se surpasser 🙂 profite en !

    • Merci @ben !
      C’est sûr qu’avec plus d’entraînement ce serait mieux passer mais… La difficulté permet d’apprendre plus, je suis content de ce côté d’avoir eu cette course, ce jour moyen… Je serai encore plus fort lorsque les conditions seront bonnes ! 😉
      Lâches pas ton blog, ça fait 3 ans que je suis sur le mien et… C’est un épanouissement constant ce genre d’activité ! 🙂

  24. félicitations! tu es un “finisher”. 🙂
    bon je vais pas polémiquer. ce n’est que mon avis mais pourquoi avoir tous ces “disclaimers”… pas de plan spécifique marathon….

    On dirait moi expliquant que mon sport c’est le tennis, que je cours 1 fois par semaine ou zéro quand je n’ai pas le temps mais que je voudrai quand même courir 10km en 50′. 🙂

    si c’est pour se justifier auprès de ton audience, je pense que ce n’est pas utile.
    si c’est pour te trouver des excuses, ok je peux comprendre. car si tu avais fait un plan spécifique mais que tu n’avais pas forcément atteint ton objectif, tu aurais peut-être plus de mal à le digérer.

    Enfin bon, je ne polémique pas! finir un marathon…. respect.
    d’ailleurs même finir un semi! respect!! 🙂 oui je l’ai dit plus haut. le running c’est pas mon sport 1er! c’est un complément au tennis mais les qualités nécessaires à l’un n’aident pas trop l’autre sport .

    • Merci @norie !
      Pas pour justifier, ça m’intéresse pas, plus pour analyser et garder tout le contexte. Je reviens souvent sur mes propres compte-rendus de course pour voir ce qu’il faudrait que j’améliore, c’est souvent bien utile ! 🙂

  25. Waw, bravo Niko!
    Je ne suis pas fan des longues distances (l’allure, la prépa, etc) mais j’avoue que ton récit plein de courage et d’émotions me donnerait presque envie! Merci pour ce récit et encore bravo!

    • @nico A la base je suis un coureur de courte distance (800m, 1500m, cross…) qui n’aimais pas les footing de 1h et +… ça a bien changé !! Je prend de plus en plus de plaisir dans ces séances longues, dans ces compétitions plus longue ou la douleur est moins intense mais qu’il faut tenir sur tellement longtemps…
      Bref, la course à pied est plaisante dans toutes ses disciplines au final je trouve quand on apprend à les connaître progressivement ! 🙂

  26. Félicitations, je suis dans un autre cas de figure. Après avoir marché avec une canne suite à en tendinite d’Achille bilatérale puis une facilité plantaire bilaterale, j’ai commencé à trottiner puis actuellement à faire des semi-marathons. A 60 ans, j’ai pensé que le moment de faire (au moins une fois dans sa vie) un marathon. Je me suis inscrit pour celui de Montréal 2017 et je prends tous les conseils qui me permettraient à terminer ce marathon dans les meilleures conditions.

    • Salut @raouf !
      Je trouve ça génial comme évolution !!! Tu pars d’un point super compliqué et tu réussis à surpasser tout ça pour réaliser tes rêves… J’espère vraiment pour toi que tout va se passe comme tu veux d’ici Septembre prochain et que toi aussi tu pourras dire “je suis marathonien” ! 🙂

  27. Bravo Nico. J’ai adoré ton article, je viens de finir mon 1er marathon. Même si mon temps de 3h41 est loin du tiens, et que je n’ai pas connu de problèmes avant le 36 ème, j’ai vécu la même souffrance sur la fin.
    Pas de pression non plus, de plan bien défini, j’ai fais mon 1 er marathon, en me préparant seul, ne connaissant personne, sans la famille pour m’encourager sur un parcours “difficile” (Lège Cap Ferret 23/10).
    Calé sur un rythme tranquille de 5’/km à partir du 17 ème, tout s’est bien passé jusqu’au 35ème. Coup de poignard au ravito dans l’estomac après 2 glucoses avalé trop rapidement. LA douleur s’est accentué jusqu’au 39ème, je tiens malgré tout le rythme, beaucoup plus difficile à supporter. Et là LA CERISE du parcours, une trentaine de marches, suivi d’une côte qui me casse les jambes. Les 3 derniers kms ressemblent à l’enfer. Je ne peux ni parler et remercier les enfants qui crient mon nom, ni sourire pour la photo, ni rien avaler.
    Je tiens malgré tout jusqu’à la ligne d’arrivée avec un sentiment de fierté, je suis FINISHER.

    • Bravo @lamarque-aurelien oui tu l’as dit tu es finisher c’est le plus beau !!! Mais clairement les marches sur un marathon je dis non, si j’avais eu ça sur mon parcours j’avais plus qu’à m’asseoir et pleurer tellement j’étais crampé ! LOL

  28. Félicitation ! Etre marathonien, un rêve ! Et quel beau chrono !

    Un rêve peut-être bientôt réalisé pour moi aussi. Premier marathon à Paris en 2017.
    Même si je m’entraîne beaucoup, j’appréhende énormément la course, surtout pour les 10 derniers kilomètres avec ce fameux mur des 30.

    Ton récit donne en tout cas envie de se donner à fond pour franchir la ligne !

    Encore Bravo !

    • Salut @shouffe !
      Si ces derniers kilomètres sont une épreuve difficile, c’est tout ce qui fait la légende, la joie d’arriver au bout de son premier marathon ! Je te le souhaite c’est vraiment intense !

  29. Très beau récit, j’espère être sous les 4h15 à Paris qui sera mon 3 e marathon
    Bravo à toi et tu passeras sous les 3h dimanche.

  30. […] Un bémol tout de même, lorsque vous prenez des plans longs en courant, il arrive que la perche perde le fil et penche légèrement. L’image est alors toujours stable mais penchée. C’est assez rageant et pour le moment la seule manière que j’ai trouve de contrer ce problème est d’éteindre et rallumer la perche pour réinitialiser l’image. J’attends toujours un update du Firmware qui corrigerait ce point. Embêtant mais pas rédhibitoire pour moi quand on voit le rendu en terme d’image. Qualité d’image 4/5, on aurait la perfection sans ce problème. Si on compare à ce que ça peut donner sans stabilisateur… Vous pouvez regarder du côté de mon premier marathon ici. […]

  31. Salut Niko,

    “Je suis marathonien!” quelle belle phrase!
    Et quel beau récit!
    Je peux la dire aussi depuis le mois de juin dernier. Premier marathon à 44 ans, tout juste 3 ans après avoir porté mon premier dossard, pour ce même marathon mais… en équipe. A cette époque, si on m’avait demandé de courir 15k, j’aurais tout simplement répondu “nan mais ça va pas la tête, c’est impossible, j’peux pas!”
    C’est sûr, le marathon de Marne et Gondoire est un marathon peu connu, mais ceux qui le connaissent savent aussi qu’il est exigeant (car il présente beaucoup de dénivelé) bien que situé en Seine et Marne. Nous étions moins de 200 à prendre le départ en individuel, mais quelle fête! Ce marathon fait partie des marathons festifs, il est organisé depuis le début par Michel Bach et Marne et Gondoire et vaut le détour. Par contre, ce n’est pas un marathon propice au chrono. Alors avec mes 3h47, j’étais plutôt content.
    Viens donc y faire un tour, tu ne seras pas déçu.
    Et bien sûr, run run

    • Merci @gwen pour ton témoignage et bravo pour ton aventure ! Le marathon ce n’est pas qu’une question de chrono, arriver au bout des 42kms est magnifique quel que soit le temps !

  32. Je demande juste à le finir pas plus . Apponevrausite plantaire pas très sympas. Je remet d année en année mais la guérison n avance pas . Bravo à toi .

    • Problème pas sympa du tout en effet @pereira-louis …
      J’en ai eu une il y a 3 ans… Réglé à force d’utiliser régulièrement une sorte de rouleau de massage pour la plante des pieds. Ça stimule l’aponévrose et ça la renforce / l’assouplie quand on le fait régulièrement, je pense que ça m’a aidé !

  33. Je lis ton aventure un peut sur le tard mais l’important c’est de l’avoir lus car juste ton petit vidéo de 6 minutes m’a presque fait pleurer juste de penser que ce sera mon année cette année . J’était censé le faire en Septembre 2017 à Montréal mais comme tu le sais surement l’épreuve 42,2 avait été annulée . Je dois dire avec le recul qu’ils ont pris une bonne décision car j’ai décidé de faire le demi-marathon quand même et je peux te dire avec certitude que je ne suis pas certain que j’aurais été jusqu’au bout si il y avait eu marathon(terminée mon demi avec 7 minutes de plus que mon demi en début de saison . Ce fut malgré tout un expérience mémorable que je n’oublierai pas et je comme j’ai eu mon manteau de finissant marathon pareil je refuse de le porter tant et aussi longtemps que j’en terminerai pas un . Cette fois je me réserve pour le marathon MEC de Chamblis qui est un peu plus tard en Octobre (il fera un peu plus froid j’espère). Merci pour tes blogs ils sont inspirant et me motive .
    A+

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.