Le test Nike Zoom Elite 9 était en haut de ma liste depuis longtemps ! Après avoir battu presque tous mes records en Adidas Boston en 2017… Je suis passé à l’ennemi juré avec cette Nike Zoom Elite 9 ! Car ces deux chaussures sont pour moi de la même trempe ! Faites pour aller vite mais sans délaisser le confort nécessaire aux longues distances pour autant. Cette Zoom Elite est donc passée au crible du footing, aux séances de fractionné court et aux sorties longues d’une préparation marathon. (Enfin, les quelques semi-longues que j’ai réussi à faire jusque là !)

Nike Zoom Elite 9 : Pegasus light !

Si vous me demandez de décrire en quelques mots cette Nike Zoom Elite 9 aux connaisseurs de la marque à la virgule… c’est clairement comme une Pegasus light que je la vois (Pour rappel, j’avais fait le test de la Pegasus ici) ! Ces deux chaussures ont en effet beaucoup de caractéristiques communes. D’abord le type d’amorti : le Zoom Air cher à Nike qui se ressent tout de suite. Malgré la légèreté de la chaussure (214g en 42), je l’ai trouvée vraiment confortable. Tout est relatif évidemment, c’est loin du confort d’une Voméro… Mais c’est à mon avis la plus confortable des chaussures semi-légères ! Le chaussant de la Nike Zoom Elite 9 est plus fin que sur une Pegasus. En fait, je devrais dire plus ajusté. Le pied a quand même de la place mais lorsque l’on accélère le rythme, le chaussant est plus enveloppant. Ce que j’aime vraiment là-dedans, c’est la précision qu’offre le serrage des lacets. La technologie FlyWire est tout bonnement parfaite pour ce type de chaussures. Elle permet de vraiment adapter le serrage à la morphologie du pied, de bas en haut. La pression que l’on inflige au pied est mieux répartie qu’avec un système de serrage plus classique. Et comme la languette est fine, c’est un gros plus !

 
Test Nike Zoom Elite 9 : confort et légèreté !

Faite pour aller vite mais pas que !

À l’image de la Boston du cousin allemand, ce que j’aime de cette Zoom Elite, c’est sa versatilité. Pour un coureur de poids léger, c’est une chaussure avec laquelle je pourrais aussi bien courir un 5km qu’un marathon. Un savant mélange entre dynamisme et une touche d’amorti que l’on saura apprécier si on se prend le mur du marathon… Comme sur la Boston, j’aurais aimé un drop moins important (il est ici de 8mm) et une semelle un peu plus flexible. Mais à part ça, je n’ai pas de réelle critique. J’ai aimé courir vite avec cette chaussure. Courir à près de 20km/h a été un régal. Mes sorties longues se sont elles aussi bien passées, la partie footing comme l’allure marathon. Bémol évidemment sur le marathon, si elle est adaptée pour un profil léger (je pèse 62kg), je ne peux rien vous dire au-dessus de ce poids. Elle l’est sûrement pour ceux qui ont une foulée efficace, mais le manque d’amorti sera un risque pour beaucoup. Pour le semi-marathon et plus court, elle peut, je pense, correspondre à une grande partie des coureurs.

Convaincu par cette Nike Zoom Elite 9 ?

Personnellement la réponse est oui. Assez en tous cas pour vous confirmer que je vais courir le marathon de Prague avec cette Nike Zoom Elite 9. J’ai été à l’aise dans cette chaussure malgré son poids léger. Et si réussir un marathon ne se fait clairement pas grâce à telle ou telle paire de chaussure… le fait est qu’une chaussure relativement légère soit suffisamment confortable ne peut être qu’un plus ! On verra si je la trouve toujours confortable après le 30ème kilomètre quand ça devient difficile ! 🙂 >> Acheter la Nike Zoom Elite 9 ici

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

5 COMMENTS

  1. Merci pour ce retour sur ces chaussures. Quelles principales différences avec les Boston selon toi ? (Je cours toutes les distances en Boston). Merci.
  2. Salut niko
    Je vois que tu utilises pas mal de chaussure avec des drops allant de 8 à 10 ,
    Mais en même temps tu aimerais que les marques le diminue.
    Je cours en Altra Torin , avant en Hoka huraka, j’aime vraiment ce drop zéro, mais je voudrais une basket plus dynamique , mais J’ai peur de recourir avec une chaussure avec des drop de 8 ou 9 , j’ai peur que cela me fasse talonner qu’en pense tu?
    Tu n’ai pas intéressé par Altra ?
    Merci pour tes conseils et partage de ton expérience, je lis tout tes articles et vais m’en servir pour préparer mon premier semi
    Bonne continuation à toi et bon run
  3. Salut Nico.
    Je cours avec des semelles orthopédiques. Est ce que les semelles de “propreté” de ces Zoom Élite 9 sont amovibles et peuvent, selon toi, être remplacées par une autre paire, sans dégrader la structure de la chaussure?
    Merci pour ton retour.
  4. Salut Nico,
    Merci pour cette article (encore une fois) très rigoureux et qui répond à la majorité des questions que l’on se pose sur ce genre de test.
    J’ai du mal à comprendre la stratégie de Nike avec cette paire par rapport à la Nike Streak 6 et la Nike Flyknit Racer (pour laquelle tu avais fait un article) : mis à part le poids (220g Vs 180g Vs 160g) je ne vois pas trop de différence (enfin je n’ai testé ni l’une ni l’autre, mais c’est ce que j’en conclu à la lecture de ton article et d’autres sur le net).
    y-en-a-t-il une qui est en fin de vie ?
    est-ce qu les 20g ou 40g sont vraiment les seules différences ? Perso, je ne vois pas vraiment de différence sur 40g (Adidas Boston 6 de 240g Vs Saucony Ride 10 de 280g), mais je ne suis peut-être pas très “sensible” du pied …
    Tu penses que c’est purement marketing pour vendre plus de paires (certains se diront peut-être que le style de l’une lui convient mieux …) ?
    Bref, quel est ton avis sur ces faibles différences ?
    Par avance merci de ton retour et bonne continuation pour tes prochains évènements !
    Gab
  5. salut Nico,
    je viens de courir Paris avec les Nike élite 9 (sub3), elles sont juste énormes… pour répondre à Gab, aucune comparaison possible avec les streak et les racers, elles sont beaucoup moins confortables, et moins stables. L’élite 9 c’est un mélange de streak (sur l’avant) et de lunar (sur l’arrière), ce qui procure un vrai confort sur le médio pied et même sur le talon (après le 35ème…)
    vraiment je recommande ces chaussures pour toutes les distances, du 10 au marathon, pour les poids léger.
    enfin, pour conclure, désolé Nico, mais je dirai qu’elle n’ont à mon sens rien à voir avec les pégasus 34, qui sont énormément plus moelleuses et lourdes…le temps au sol est énormément plus long avec les pégasus. à mon avis ces chaussures ne se destinent pas au mêmes coureurs. Les streak et les racers pour les coureurs légers avec une grande maîtrise technique de leur foulée, les pégasus pour les coureurs plus lourds dotés d’une grande force de propulsion (le temps au sol étant plus long), l’élite 9 pour les coureurs légers ne maîtrisant pas forcément leur foulée sur la durée à haute intensité. Bref, les essayer c’est les adopter. Un bémol, toutefois, elles ne tiennent pas sur le mouillé…. mais il devrait faire beau à Prague… Força !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here