Comment se créer des objectifs en course à pied et leur rôle pour progresser ? Sujet simple mais qui peut tout changer dans la manière dont on voit la course à pied. L’objectif est pour moi une notion très importante et s’en fixer régulièrement participe au plaisir que l’on prend à courir. C’est d’ailleurs valable dans le sport mais aussi dans la vie en général ! Se fixer des objectifs en course à pied c’est aller de l’avant, chercher à s’améliorer mais aussi voir le positif et du coup augmenter sa confiance en soi lorsqu’ils sont atteints. La course à pied c’est le reflet de la vie, beaucoup de choses que vous appliquerez à votre pratique de la course fonctionne aussi dans la vie de tous les jours !

Les objectifs en course à pied sont propres à chacun

Tous les runners doivent se fixer des objectifs qui, s’ils sont réalistes, seront atteints car en course à pied le travail paye toujours ! Vous me trouverez peut-être un peu optimiste avec cette phrase mais j’essaye de toujours voir le verre à moitié plein! Il faut par contre insister sur l’aspect réaliste d’un objectif pour progresser en course à pied. En effet s’il est trop élevé vous pourrez toujours essayer de l’atteindre, mais vous serez sûrement déçu du résultat. Il doit être lié à votre niveau, au temps que vous avez à donner à la course à pied et doit surtout vous motiver. À partir de là rien ne vous arrête, cela prendra le temps qu’il faudra mais avec de la persévérance vous y arriverez – une des caractéristiques du Running Addict est qu’il ne lâche rien !

Les objectifs en course à pied : indispensables pour progresser !

Quelques idées d’objectifs en course à pied

Que vous soyez débutant ou coureur depuis près de 15 ans comme moi, il n’y a pas de grosse différence. Un bon objectif est un objectif qui nous motive, qui est réaliste par rapport à notre niveau actuel. Le fait qu’il nous motive permet d’avoir envie d’y aller à chaque entraînement pour l’atteindre. Et le fait qu’il soit réaliste permet de se donner des chances de l’atteindre. Un objectif trop haut, c’est un échec assuré et ça peut être déprimant, surtout si on enchaîne les échecs. Mieux vaut se mettre des objectif moyennement ambitieux qu’on peut atteindre sur le court terme. Puis en refixer un autre ensuite et ainsi de suite. On appelle ça la stratégie des Petits Pas. On avance d’un pas puis un autre et encore un autre… À la longue les progrès sont énormes !

  • Être en bonne santé : les bienfaits du running prouvés par la science C’est bête, mais commencer par rappeler que la course à pied et l’exercice physique en général est très bon pour notre santé est un objectif caché. Qui n’a aucun intérêt pour sa santé ? Qu’on soit adepte de la performance ou juste du jogging plaisir, il y a un objectif qui est automatiquement réussi à chaque sortie, celui de se faire du bien ! Et si vous en doutez, je vous propose de lire cet article qui montre !
  • Courir 30 minutes en aisance respiratoire : S’il y a un objectif initial pour tout débutant en course à pied c’est celui-là. Car il ne faut pas brûler les étapes ! Courir 30 minutes, c’est bien, le faire en totale aisance respiratoire c’est tout autre chose. Ça veut dire maîtriser l’endurance fondamentale, la base pour pouvoir progresser sur le long terme. Aller lire mon article sur le sujet si cela vous intéresse.
  • Perdre du poids : Oubliez tous les régimes vus et revus dans les magazines, le seul qui est efficace sur le long terme s’appelle : SPORT + NUTRITION ! Une alimentation équilibrée couplée à la pratique de la course à pied, il n’y a que ça de vrai. Plus de détail sur le sujet dans cet article.
  • S’inscrire à sa première course : Épingler un dossard sur son t-shirt, acte banal pour certains qui ont un long passif en compétition, mais un pas de géant pour d’autres ! Oser y aller c’est déjà se dépasser et vous y prendrez sûrement beaucoup de plaisir ! Si vous débutez, trouvez un 5km, c’est idéal pour commencer. Et surtout, prenez cette première compétition comme une découverte, ne vous mettez pas la pression. Si vous aimez l’ambiance des compétitions vu de l’intérieur, vous aurez de toute façon envie d’y revenir et vous pourrez alors vous entraîner pour battre votre temps !
  • Inclure du fractionné dans son entraînement : Quel bel objectif pour qui veut progresser ? L’entraînement fractionné fait souvent peur car il signifie haute intensité de l’entraînement. C’est pourtant une des meilleures manières de progresser et si vous hésitez encore, sautez le pas vous m’en direz des nouvelles et vous y prendrez même sûrement goût !
  • Améliorer son temps sur 10km : Pour les coureurs ayant déjà un passif en compétition un objectif de temps est toujours efficace. 30″ ? 1′ de mieux ? Encore une fois, mettez-vous un challenge réaliste pour vous donner les chances de le relever ! Analyse de votre course record, revue de votre entraînement passé, ajout/modification de séances qui ont pu manquer, préparation de son plan de course… De nombreux axes d’améliorations doivent exister pour vous permettre d’être à votre meilleur niveau le jour J.
  • Finir un marathon : Le graal pour beaucoup de runners mais attention le chemin est long avant de pouvoir prétendre aller au bout de ce défi. J’ai couru et terminé mon premier marathon après 13 ans de course à pied… Certes je faisais des distances courtes au début, mais j’ai quand même attendu de me sentir prêt physiquement et très motivé à ce défi du marathon avant de me lancer.

Ce ne sont que quelques exemples, la création d’objectifs en course à pied n’a de limite que votre motivation à les trouver ! 😉

Les objectifs en course à pied : indispensables pour progresser !

Le meilleur objectif est celui qui vous fait rêver

et qui vous rendra fier une fois réalisé ! Ça ne veut pas dire que vous allez réussir à atteindre votre objectif à chaque fois bien sûr. Mais comme je le dis dans cet article, le chemin est aussi voire plus important que le but. Avoir un objectif qui nous motive, c’est prendre du plaisir au quotidien à s’entraîner, à se dépasser. Et dans le cas ou au final ça ne marche pas ? C’est comme dans l vie en général, on analyse pourquoi ça n’a pas marché et on se remonte les manches pour essayer de faire mieux la fois suivante ! Avec le temps, on comprend de plus en plus de choses et on se rend compte qu’on est capable de déplacer des montagnes avec de la motivation et un entraînement bien construit !

Bonus : Des objectifs quotidiens pour se motiver

Votre objectif, votre défi, votre plaisir !

J’espère que l’importance des objectifs en course à pied n’a désormais plus de secret pour vous car c’est à votre tour ! Avec un bon objectif, un bon entraînement et de la motivation, vous allez prendre du plaisir à courir et… À relever ce défi que vous vous serez fixé ! Car atteindre son objectif, c’est un sentiment magique ! On se sent plus fort psychologiquement pour affronter le quotidien. On développe un état d’esprit positif, une combativité qui se reflètera sur tous les aspects de la vie !

Ça parait beau mais c’est comme ça que je vois ma vie grâce à la course à pied et aux objectifs que je peux me fixer. Si ça marche pour moi et pour beaucoup de ceux qui me lisent, pas de raison que ça ne marche pas pour vous non ? 😉

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

35 COMMENTS

  1. C’est marrant, cette liste, c’est un peu ce que je m’étais fixé

    – Courir 30 minutes en aisance respiratoire : J’ai mis un peu de temps quand j’ai débuté car je n’aimais pas courir sur la durée. Lors de ma première sortie, j’ai tenu 10′ mais quelle satisfaction d’arriver à ce premier objectif.
    – Perdre du poids : oui, ça, c’était nécessaire (pas facile de trainer un quintal). Et ça se ressent d’autant plus maintenant que c’est couplé à des habitudes nutritionnelles plus strictes.
    – Inclure du fractionné dans son entrainement : Ça, c’est récent, depuis que je suis un programme d’entrainement.
    – S’inscrire à sa première course : C’est ça qui a lancé le truc. Le défi avec une collègue de finir une course de 8 kms. Et c’est vrai qu’on y prend goût.
    – Améliorer son temps sur 10km d’une minute : Fait il y a peu, en condition de course, avec deux amis aguerris. Je ne me pensais pas capable de ça.
    – Finir un marathon : alors ça, c’est le défi ultime… je mettrai « finir un semi-marathon » dans un premier temps pour ma part, d’ici l’automne. La distance reine, ce sera pour 2017.

    • Salut @dom !
      Top si tes objectifs ressemblaient déjà à ça ! 🙂
      Pour le marathon je parle d’objectif ultime, ça peut être un objectif à 2 ou 3 ans ^ça fonctionne ! Je cours depuis 13 ans et je n’en ai même pas encore fait ! 😉

      • En fait, je voyais le marathon comme un truc impossible mais deux amis m’ont convaincu que c’était possible en s’en donnant la peine. Et comme tu le notes, il s’agit là de le finir ‘e marathon. Pas question (pour moi) de me fixer un objectif de temps. On verra ensuite pour faire du train.

  2. Bonjour!

    Bravo pour le site déjà! Je le découvre depuis quelques jours et c’est une vraie mine d’infos! J’apprends plein de choses mais du coup je me pose plein de questions!!!

    Principalement, j’ai du mal à trouver un conseil tout bête (mais je l’ai peut-être raté), qui est de savoir comment organiser son entrainement (par exemple en 3 séances) lorsque l’on s’entraîne justement SANS objectif. En clair, je n’ai pas de courses en vue, mais j’aimerais juste courir mieux : plus vite, plus longtemps, avec plus de facilité. Je sais qu’il n’y a pas de méthode pour tout le monde, mais dans l’esprit.

    En gros, je courre de façon irrégulière depuis 2 ans mais avec un entrainement très bordélique! Concrètement, je cours en général une séance d’une heure par semaine mais à un rythme sans doute « au delà » de mes capacités. Je finis l’heure vraiment très fatigué et je mets plusieurs jours à récupérer. En général, je cours vers 10,5km/h avec un dénivelé de 1 sur un tapis. Je fais une autre séance d’une heure de cardio (vélo elliptique souvent) plus légère. Et une troisième de renforcement musculaire / musculation.

    Sur vos conseils, j’ai testé ce matin le footing à une allure modérée et c’était assez agréable de ne pas finir sur les genoux! 😉 J’ai couru 50min à l’aise en extérieur (vitesse vers 8km/h à la louche, je testerai avec une application) et j’en avais encore pas mal sous le pied en arrivant.

    Que me conseillez vous si je souhaite faire de la course sérieusement ? Faire trois séances de 40-50-60 minutes de footing par semaine ? Et ensuite passer à un autre type d’entrainement quand j’aurais pris l’habitude? Ou faire une séance intense, une footing et une fractionnée ?

    Bref, je suis un peu perdu! 🙂

    Merci d’avance pour les conseils, désolé pour le roman et bravo encore pour le site!

    Alexis

  3. Salut @alexis !
    Que ce soit pour un objectif ou pour juste le plaisir, le rythmede 3 fois apr semaines de manière régulière est idéale pour progresser ! 🙂
    – Un footing 30 à 40′
    – Une séance avec de l’intensité (varier chaque semainele type de travail)
    – Une sortie longue 1h (ou un peu plus à l’envie) qui peut inclure 10-15-20′ de rythme un peu plus soutenu sans être dur
    C’est une base qui se modifie aussi en fonction de tes envie mais qui est un bon socle pour progresser.

    • Merci pour ta réponse!

      Ok! Alors je vais essayer de faire 45min de footing en EF, une séance avec de l’intensité (fractionné ?) et une séance longue (une heure par exemple) mais cette dernière se fait donc en endurance fondamentale ?

      Là dessus, j’ai calculé (un peu à l’arrache) la semaine dernière, mon BPM max à 183 et je suis à 53 au repos. Quand je cours pour le footing de 45min ou la sortie plus longue, je vise une fourchette entre 140 et 145 BPM. Ca te semble bien ? Et quand tu dis rythme un peu plus soutenu pour la sortie longue, c’est vers 155-160BPM au lieu de 140-145BPM par exemple ? Merci!

      Je vais aller lire les articles sur les séances avec de l’intensité!

      Alexis

  4. « Et quand tu dis rythme un peu plus soutenu pour la sortie longue, c’est vers 155-160BPM au lieu de 140-145BPM par exemple ? » A inclure au milieu de la sortie, j’imagine!

  5. Ayant débuté la CAP en 2016 avec le 10km:

    – 00:53:41 (10km de Cannes, le 21 février 2016)
    – 00:48:53 (10km de Nice, le 24 avril 2016)

    Je vise en février de passer sous les 45 minutes aux 10km.
    Et en avril, mon 1er semi (quel temps viser ?)

    Mes objectifs à (très ?) long terme étant, par ordre chronologique, de pouvoir:
    – sur le 10km: passer sous les 40′
    – sur le semi: passer sous les 1h30
    – sur marathon: déja le finir dans un premier temps (en moins de 4h ce serait top)
    – sur marathon: finir en moins de 3h30 et pourquoi pas mieux ?

    Bons entrainements à toutes et tous !

    • Petit à petit, à force de travail, pas de raison de ne pas y arriver @bertrus !
      En fait si, on a tous notre potentiel max mais tant que tu t’entraînes bien et que tu progresses, c’est que tu es loin de ce potentiel max donc continue à te faire plaisir, à t’entraîner régulièrement et avec des bons objectifs intermédiaires, ça va aller ! 😉

  6. Salut Niko !

    C’est la première fois que je te laisse un commentaire mais je te remercie pour tes articles tous plus intéressants les uns que les autres !

    Avoir des objectifs, je suis d’accord que c’est une des clés de la motivation et de la réussite !

    Je vis à travers mes objectifs et mes progrès en course à pied.
    Ce sport fait partie intégrante de nos vies, à mon chéri et à moi 🙂

    •Courir 30 minutes en aisance respiratoire : J’ai commencé à courir en 2012 et je crois que j’ai directement commencé à courir 1 heure au taquet en me disant « il faut que je donne le max » ! Je finissais toutes mes sorties HS… C’est naze !

    Aujourd’hui, même si j’en fait encore un peu trop, je mise énormément sur l’endurance fondamentale et mon entrainement est structuré, suivi et sérieux.

    •Perdre du poids : oui ça marche mais à condition de manger correctement et sainement.

    •Inclure du fractionné dans son entraînement : l’introduction du fractionné a été un élément fondamental qui m’a fait progresser de manière assez rapide après environ 1.5 année à courir n’importe comment (trop et trop vite, tout le temps).

    •S’inscrire à sa première course : quelle longue hésitation avant d’oser franchir ce cap !!! Je voulais, je voulais, je voulais… et j’hésitais… je pensais finir dernière, être ridicule, etc… Puis je me suis lancée en 2014 et depuis je suis addict ! (52min au 10km pour ma 1ère course).

    •Améliorer son temps sur 10km d’une minute : Fait dès le 2ème 10km le mois suivant => 46’31 » !

    •Finir un marathon : Fait il y a un peu plus de 3semaines à Francfort ! Un souvenir magnifique, merveilleux, une expérience unique partagée avec mon chéri ! Un jour inoubliable !

    Voilà pour mon petit topo ! 🙂

    Bonne continuation

    • Tu me fais rêver @zalie !! 😀
      Non seulement tu me laisses un commentaire super gentil qui me fait très plaisir mais en plus tu as exactement le parcours que j’aime et si je peux t’aider à te faire plaisir en atteignant tes objectifs c’est top !! 🙂

  7. Hello Niko and all !

    100% d’accord avec cet article !
    L’integration d’objectifs dans ma pratique de la course a pied a declenche plusieurs choses chez moi : l’addiction 🙂 pour commencer, et surtout, d’enormes progres et encore plus de plaisir !!!

    En reprenant en fevrier, les premiers objectifs etaient :
    – Reprendre une activite physique et s’y tenir (2,5 ans d’arret pour faire mes enfants :-P)
    – Battre mon dernier record sur 10 km (59’50)

    Objectifs depasses – 2 10 km effectues et 2 nouveaux records 52’55 puis 50’59. Prochain dans un mois avec un objectif de <50 min

    Puis parce que je suis competitrice dans l'ame, je me suis entrainee pour participer a mon premier semi, et le finir en moins de 2h. Je l'ai fini en 1h54 🙂 en mai.
    2eme objectif pour dans moins de 3 semaines : 2eme semi, avec objectif <1h50.

    Les suivants :
    – Faire un marathon et <4h serait un must – Je reve interieurement d'un 3h45… A voir selon mes progres. Peut-etre en 2017 ou 2018.
    – Continuer de progresser tout en me faisant plaisir !!!

  8. mon objectif était de passer sous la barre mythique des 40min. Chose faite cette année, du coup je vise 38′ pour l’année prochaine :p ( et dans un coin de ma tete j’espère faire moins de 39 dimanche mais ça sera compliqué je pense)

    A+

  9. Salut Niko (et tous les Running Addicts),

    une fois de plus, ton article reflète bien ta passion et ton respect pour la course à pied et ça fait plaisir!

    Je suis entièrement d’accord avec toi, ce que j’aime dans le running, c’est que chacun, quel que soit son niveau, peut trouver son propre défi à surmonter. Ce qui est plaisant, c’est que ce défi évolue avec le temps (et l’expérience): le même semi marathon (pour ma part) n’est pas vécu de la même manière que ce soit le premier (1h48 en avril) ou après une prépa (1h33 en octobre).

    Bref, chacun peut gravir son propre Everest!

    Bonne continuation et encore bravo.

  10. Je découvre ton blog, il est très intéressant, merci pour tous ces conseils.
    J’ai débuté la course à pied l’année dernière. Mon meilleur temps sur 10km, c’est 1h10. 10km, c’est aussi la plus grande distance que j’ai parcourue.
    Penses-tu qu’un semi-marathon est envisageable ou c’est hors de portée ?

  11. Bonjour Niko
    Tout d’abord un très grand merci pour ta gentillesse (elle transpire à travers chacun de tes écrits)
    Jeune runneuse depuis début mars (pas si jeune puisque quinqua quand même) mon parcours ressemble pour le moment à ce que tu nous décrit:
    – Reprise d’une activité après des années de rien en courant-marchant jusqu’à tenir 30 min en aisance respiratoire.
    – Perdre du poids: beaucoup plus difficile, pour le moment je ne voit pas de différence sur la balance, mais je sens quand même la différence sur la fermeté générale de mon corps
    – Introduire du fractionné: Là il faut que j’y travaille
    – M’inscrire à une course: Fait et refait. Je recommande c’est très motivant. Les coureurs ne se jugent pas, ils courent pour le plaisir ou pour performer mais chacun sait que son objectif n’est pas celui de l’autre. J’ai couru pour des 5km et 1 10km (même pas préparé, j’ai décidé au dernier moment de changer mon objectif, 1h avant le départ). Mon dernier chrono officiel, début juin lors de la Marseillaise, 28min50seconde 5.4km
    -Terminer un marathon : Objectif ultime pour mes 50 ans , donc premier trimestre 2019
    Je cours maintenant 2 * 30 min le matin très tôt en semaine avec 20min de yoga et 10 min de gainage
    le week end je fais 2 sorties longues
    Les autres jours de la semaine, j’ai commencé à introduire du yoga ou du cardio (TABATA ou HIIT) en alternant
    J’avoue que certains jours j’ai du mal…
    Mais bon, te lire et lire les témoignages des addicts me motive et me rebooste
    Alors à mes baskets!

    • Salut @anne-lise !
      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait très plaisir de lire tout ça !! 🙂
      Concernant la perte de poids, c’est sûr que pour beaucoup au début il n’y en a pas réellement pour la simple raison (tu le dis bien) que le poids perdu en gras est remplacé par du muscle et… que le muscle est plus lourd que le gras. Mais en terme de fermeté, de tonicité musculaire et de forme les gains sont énormes donc lâche pas et si tu penses avoir du « poids » à perdre tu verras les effets à moyen terme avec une alimentation saine c’est garanti ! 🙂
      Pour tes objectifs… lâches pas mais surtout… Fais toi plaisir au quotidien !! trouves ce qui te fait le plus plaisir à faire (j’essaye souvent de donner des astuces pour rendre l’entraînement ludique sur le blog) et… on se motive tous les uns les autres, c’est aussi ça l’intérêt de Running Addict ! ^^

  12. C’est tellement ça ! Ca m’a pris presque 8 ans à vrai dire, entre le premier objectif: courir 30 minutes en aisance respiratoire (un immense challenge à l’époque, pour une fumeuse 😉 ) et mon premier semi-marathon bouclé en 2H19 (soit 11 minutes de moins que ce que j’espérais) à Bordeaux en avril dernier. Alors oui, c’est exactement comme ça qu’on progresse, qu’on avance, par objectifs. De toutes façons c’est comme ça que je fais dans la vie alors n’étant pas sportive pour deux sous, je me suis surprise à faire pareil pour la course à pieds. J’ai du mal même à réaliser que j’en suis une, sportive, désormais.
    Mais oui, j’ajouterais quand même « Finir un semi-marathon » à ta liste car c’est là qu’on met réellement en place les plans d’entrainement sur la durée. En essayer plusieurs, trouver celui qui correspond, avoir les coups de mou, de démotivation, les blessures (galère car on rate des séances !!!), les victoires en fractionné long quand on finit sa seconde série (pour moi, face au vent par rafales à 60km/H en mars, ouch !). On teste les gels, tout plein, les boissons, puis on construit sa première stratégie de gestion eau+nutrition … Et enfin le Jour J, le stress au ventre, mais on l’a tellement attendu. Alors le passage de la ligne d’arrivée, c’est MAGIQUE !!!! Un jour peut-être, le marathon …. Merci Niko pour ces très chouettes conseils !

    • Génial @stephanie ! 🙂
      Oui j’aurai pu ajouter le semi dans les objectifs mais comme je le dis la liste pourrait être longue, on peut se créer autant d’objectif que notre imagination en sera capable ! À la fin trouver ces objectifs réalistes et qui nous permettent de nous accomplir comme tu le décris bien est le principal !! Bravo pour ça !

  13. Merci pour tes conseils toujours precieux malgré les différences de niveaux.
    Cela montre que les mecanismes restent les mêmes que l’on courre à 11km/h ou à 20km/h.
    Apres presque 20 ans de cigarettes mon objectif était simplement de courir.
    Premier mois épuisé au bout de 500m.
    2 ans après mes objectifs sont :
    – 10 kms En moins de 50 mins ( je suis à 56 min)
    – semi marathon en 2h (je suis à 2h15)
    – finir un marathon en moins de 5h (alors que cela me semblait impossible il y a peine 12 mois)

    Donc les objectifs raisonnables sont une véritable source de motivation pour sortir même si on est pas hyper en forme, ou fatigué.

    Alors objectifs atteignables mais au dessus de se que l’on fait d’ordinaire tout en ayant conscience de son niveau.
    Se mettre un objectif marathon en 3h si on débute c’est plus negatif que positif

    • Totalement d’accord avec toi @frederic et bravo pour ton parcours ! Bel exemple ! Tu ne t’es pas découragé par ton premier moi difficile et 2 ans après tu as énormément progressé c’est top !

  14. euh…moi perso…j’ai commencé comme une vrai débutante…5mm de marche 5mm de course. Petit à petit j’ai passé les pallier..15mm, 30mm, 45,, 60…à 6/7 KM/h Puis j’ai commencé à faire du fractionné pour améliorer ma vitesse…à 8,5 KM/H, oui je sais, ça peux faire sourire…mais pour moi c’est déjà beaucoup de travail….j’ai fait deux courses….une 8km et une 10 Km…à mon temps. Et puis …accident….deux mois d’immobilisation, deux mois de kyne….Mais….j’y crois….je recommence tout à Zéro…et objectif prochain…en Mai…la course 8Km…dans les même conditions, voir même mieux!! …maintenant que j’ai tous vos conseils pour progresser!!

    • Il n’y a pas de honte à ça @marlene bien au contraire !
      C’est génial de débuter et de prendre les choses dans l’ordre comme tu l’as fait ! Quand je parle de se mettre des objectifs réalistes, c’est exactement ça. Trouver ce qu’on a besoin, qui nous motive, nous permet d’avancer… Et surtout de ne pas arrêter de courir comme beaucoup font malheureusement !

    • PS : La blessure c’est chiant, énervant, frustrant mais… Ça force à corriger le problème qu’on avait et ça permet de repartir du bon pied ensuite, il faut essayer de trouver du positif là-dedans même si c’est moralement compliqué ! Courage !

    • Salut Marlène ! On a le même parcours, y compris une blessure d’1 mois. J’en suis à 8km/h en allure course et j’avoue que déjà en arriver là je ne pensais pas y arriver en 6 mois de course à pied. Je n’ai jamais vu aucun participant à une course chronométrée se moquer ou rire de mon allure, et encore moins les supers bons ! Au contraire je trouve qu’il y a une ambiance très sympa dans les courses avec beaucoup de bienveillance et d’encouragements. Ce sont souvent les personnes qui ne courent pas qui ne comprennent pas que je me félicite d’un gain de temps d’1′ sur une distance si ce n’est pas pour gagner une place dans le classement (évidemment je suis toujours dernière). Mais je m’en fiche c’est ma victoire à moi ^^

      • tout à fait d’accord! l’important c’est qu’on prenne du plaisir, qu’on soit fier de sois…le reste n’est que futilité et le monde du running l’a bien compris!!

  15. Bonjour à tous
    Moi aussi je me suis fixé des objectifs
    – courir 10 km en 1h en ce moment je fais du 8.9 km/h
    – essayer le fractionné je n en ai jamais fait car ca ne me tentait pas mais quand je lis tes conseils ca me donne envie d essayer pour progresser
    – faire une course officielle de 10 ou 15 km l année prochaine !
    Cela fait 5 mois seulement que je cours et maintenant je suis devenue addict ! je ne pensais pas que ca pouvait m arriver moi qui n avais jamais fait de sport !
    Encore merci pour tes précieux conseils et bonne continuation

    • Parfait tes objectifs @sophie ! Rien d’irrationnel, que de l’atteignable dans un futur assez proche… C’est top ! Et après tu ne pourras plus te passer de te mettre d’autre objectifs à force d’atteindre les précédents ! 😀

  16. bonjour.. j’ai 58 ans et je souhaite accompagner des collègues sur le marathon de Paris..nous faisons chaque année le semi marathon de Paris.. aussi, je voudrais un petit coup de main pour accompagner notre training..j’ai couru le semi de Paris en 1h33 » en 2014 mais des blessures multiples ne m’ont plus permis de pouvoir courir comme AVANT…je suis devenu IRON MAN.. …nous corons ensemble la semaine (training pause déjeuner) .aussi nous attendons tes conseils .. nous courons 3 fois (2 sorties : 10km alllure ivie puis une sortie longue allure fondamentale..)

    • Bonjour @bezard ! Je ne sais pas qu’est-ce que tu entends par coup de main ? Je ne vois pas de question dans ton message. Si tu veux un plan d’entraînement ou un suivi d’entraînement individuel, désolé je ne fais pas ça ! 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.