La Nike Zoom Fly 3 peut-elle être considérée comme une Vaporfly Next% pour deux fois moins cher ? Si la réponse était oui, ce serait trop beau non ?

Je ne vais pas vous promettre de miracle ça n’est pas le cas ! MAIS outre son prix, cette Nike Zoom Fly 3 à de nombreux arguments positifs qui en font à mon avis un bien meilleur choix pour les amateurs que nous sommes que la Next % !

La Nike Zoom Fly 3 partage beaucoup de caractéristiques avec la Vaporfly !

Pour commencer, je dois dire que j’ai été surpris par le nombre de caractéristiques que partagent cette Nike Zoom Fly 3 et la Next %. Quand on les regarde côte à côte, on voit vraiment que la structure de la chaussure a été reproduite presque à l’identique. La forme de la semelle caractéristiques autant sur la partie extérieure que la semelle intermédiaire, on est vraiment proche.

Test Nike Zoom Fly 3 : la vraie petite soeur des Vaporfly Next% ?

Le chaussant est aussi dans ce Vaporweave aux allures de plastique que certains aiment et d autres pas. Personnellement je suis bien dedans, aucun problème ! Le laçage est précis et avec les petit coussinets autour du tendon d’Achille on est correctement maintenu. Et surtout si on reste dans la comparaison avec la Vaporfly… on a là aussi une plaque en carbone intégrée dans la semelle pour rendre la chaussure plus performante.

Bref jusque là on a vraiment l’impression d’une Vaporfly. Mais évidemment vous vous en doutez il y a un mais sinon elle ne coûterait pas moitié moins cher !

Une Vaporfly en beaucoup plus lourd… mais aussi beaucoup plus durable !

Ce mais est en fait autant un inconvénient qu’un avantage vous allez le voir. Ce mais c’est la mousse qui est utilisée pour la semelle intermédiaire. Là ou on a du ZoomX sur la Vaporfly, cette mousse exceptionnellement légère et dynamique… ici on a la mousse React. Une mousse qui va plutôt miser sur la durabilité. Comme On l’a vu avec la Infinity Run cette mousse n’a pas pour but numéro 1 la performance. Mais n’oublions pas que le ZoomX perd extrêmement rapidement ces propriétés magiques. Tout au plus 100 ou 200km avant que la mousse commence à perdre graduellement ses caractéristiques.

Là on a une mousse plus conventionnelle qui devrait vous permettre d’emmener les Zoom Fly pendant pas mal de temps. Ça se voir donc aussi niveau du poids. 180g pour la Vaporfly et 264g pour cette Zoom Fly 3. Rien à voir.

Test Nike Zoom Fly 3 : la vraie petite soeur des Vaporfly Next% ?

>>Voir le test de la Infinity Run


Agréable de courir avec cette Nike Zoom Fly 3 ?

Voilà pour son profil. J’ai pris du temps pour vous dresser le portrait parce que ce que j’ai pu observer sur le terrain découle vraiment de tout ça. Rappelez-vous, je disais que la Vaporfly n’était agréable qu’à haute vitesse et que la rigidité du carbone la rendait désagréable basse et moyenne vitesse.

J’ai eu le même feeling avec cette Zoom Fly 3. La première sortie, un footing de récupération ne m’a pas vraiment convaincu. À 5’/km je la trouvais raide avec mon attaque medio-pied. En posant le talon on ressent bien plus l’amorti et plus de confort par contre.

Déçu de mon premier run, j’ai évidemment continué avec deux séances d’activation avant mon 10km. Et là elle s’est vraiment révélée ! À allure semi / 10k / VMA j’ai retrouvé ce qui est plaisant dans la Vaporfly, cette sensation de rebond vraiment agréable.

>> Mon coup de coeur de 2020 : la Hoka Carbon X

Faite pour aller vite !

Test Nike Zoom Fly 3 : la vraie petite soeur des Vaporfly Next% ?

Le fait est qu’à allure de footing je n’ai jamais vraiment apprécié ces Nike Zoom Fly 3. Mais avec même un petit peu de rythme, ça change tout. À allure marathon tout va bien aussi. Ça confirme ce que je pensais, c’est une chaussure qu’on doit réserver aux séances de fractionné si on veut vraiment apprécier les utiliser. En compétition, pas de problème à aller sur un 10k ou un semi… pas sûr que j’irai sur un marathon avec son dynamisme un peu raide… qui peut vite se transformer en inconvénient en fin de course !

En tous cas, on peut dire que ces Nike Zoom Fly 3 sont la version entrainement des Vaporfly ! Et pour la majorité des amateurs je dirais même que la Zoom Fly est surement bien plus logique que de s’acheter une Vaporfly à 275€. Oui il peut y avoir un gain de temps… mais faut-il encore courir assez vite pour l’exploiter, et accepter qu’on paye peut-être 2€ du kilomètre en courant avec cette chaussure…

La moitié du prix d’une Vaporfly !

Test Nike Zoom Fly 3 : la vraie petite soeur des Vaporfly Next% ?

En fait on est même en-dessous de ça ! Là où vous pouvez oublier les codes promo sur une Vaporfly, ils marchent sur la Zoom Fly. Avec le code IRUN15, vous grattez 15% et vous retrouver avec une Zoom Fly à 132€.

Voilà, vois avez mon avis, il est clair. La performance ultime va évidemment à la Vaporfly, mais la petite sœur est un choix surement plus intelligent pour la majorité !

>> Acheter la Zoom Fly ici

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.