Cette Nike React Infinity Run Flyknit c’est (au-delà d’un nom à rallonge compliqué à se rappeler) une chaussure qui m’intéressait pas mal car Nike l’a marketée comme une chaussure qui « réduit les risques de blessures ». Je dis marketée parce que je me méfie toujours de ce genre d’annonce. Du coup j’ai fait un test complet de cette chaussure aux technologies modernes et je vais pouvoir vous donner mon avis.

Remplaçante de la Nike Structure ?

Avec le succès de la Nike Epic React l’an passé j’étais assez intrigué par cette nouvelle gamme chez Nike. Surtout qu’elle va empiéter sur les plate-bandes de chaussures comme la Vomero ou la Structure qui sont les chaussures avec beaucoup d’amorti et de stabilité… mais des chaussures qui gardent une philosophie qu’on pourrait appeler « à l’ancienne ».

Ici c’est très différent. À tel point que certains parlent de cette Nike Infinity Run comme une chaussure pour les novices… point que je vais réfuter rapidement. Même si elle est très intéressante pour les coureurs plus orientés loisir, elle à aussi mon avis tout à fait sa place dans le placard d’un coureur expérimenté !

>> À LIRE : Comment choisir une chaussure de running qui VOUS convienne ?

Comment la Nike Infinity Run pourrait réduire les blessure ?…

Si on écoute les chiffres, cette Nike React Infinity Run réduirait de 52% les risques de blessures. Cela par rapport à la Structure 22, leur modèle classique orienté « stabilité ».

Évidemment l’étude est comme souvent à prendre avec des pincettes puisque commandée et donc payée directement par Nike.

Mon côté chauvin vous dirait qu’elle est forcément bonne puisque réalisée par un organisme canadien le British Columbia Sports Medicine Research Foundation (BCSMRF). Blague à part, l’étude a porté sur des 226 coureurs amateurs de tous niveaux préparant un semi-marathon pendant 12 semaines et sort un chiffre qui fait réfléchir… si on occulte le potentiel conflit d’intérêt derrière le fait que Nike a payé l’étude évidemment !

>> AUSSI : Sa remplaçante la Nike Invicible Run est en test ici !

Mon point de vue sur son potentiel de réduction des blessure

De mon côté, j’ai couru soixante-dix kilomètres avec cette Nike Infinity Run. Et la majorité de ces kilomètres se sont fait alors que j’étais dans un état de fatigue avancée. J’ai profité du fait que je suis dans un cycle d’entraînement très intense niveau course à pied pour mettre à l’épreuve ce que Nike avance sur cette chaussure.

Bref, j’étais vraiment dans les conditions idéales pour tester cette chaussure et ses arguments. 90% des kilomètres que j’ai fait l’ont été sur du footing en endurance fondamentale. Souvent avec des tensions dans les mollets / tendons / chevilles ou encore muscles du pied puisque l’entraînement de la veille était à chaque fois intense et réalisé avec des chaussures beaucoup plus agressives (Adidas Adios 5 / Saucony Kinvara 11 / Saucony Endorphin Pro). Sur ce genre de footing je cherche donc à avoir une chaussure qui apporte du support, beaucoup d’amorti. Ça permet d’être un peu moins « actif » au niveau de la foulée, de se reposer sur le chaussure et son amorti.

>> À LIRE : Le footing de récupération, c’est quoi ?

Un combo amorti / stabilité intéressant pour les footings !

Et autant dire que je n’ai pas été déçu de ce côté, ces Nike Infinity Run React ont parfaitement répondu à mes attentes. D’abord parce que pendant les 5 semaines de ce test, je ne me suis pas blessé. OK, je ne me suis pas non plus blessé depuis plus de 5 ans. Mais je n’avais encore jamais poussé autant le volume d’entraînement de course avec près de 70km par semaine. Et cette chaussure m’a « rassuré » pendant les footings car malgré la fatigue je n’ai jamais senti un « risque imminent » de blessure.

Mon test ultime avec ce type de chaussure

Ce test, c’est de courir en descente. C’est quelque chose que je déteste faire en étant fatigué. Autant dans les muscles que dans les tendons, mes jambes détestent les chocs qu’il faut encaisser en descente sur les sorties orientées récupération. Là, j’ai volontairement couru de manière « feignante » en descente. Pas dynamique pour un sous, à juste me laisser descendre et l’amorti de cette Nike React Infinity Run a montré sa qualité. Pas de sensation de choc important au sol, la chaussure absorbe vraiment bien l’impact. C’est top !

>> Attention quand même à ne pas devenir paresseux dans sa foulée, travailler ses qualités de pied comme je vous l’explique ici reste important ! 

Peut-on courir vite avec ces Nike React Infinity Run ?

Non, cette Nike React Infinity Run n’est pas faite pour courir vite, point à la ligne. La chaussure à tout faire n’existe pas et n’est pas prête d’exister. Il faut toujours faire des concessions. Pourtant d’années en années, on voit de l’amélioration.

Quand j’ai commencé à courir en 2005 le choix était radical. Chaussure pour aller vite = planche de bois. Chaussure pour le footing = chaussure lourde avec beaucoup d’amorti.

Avec ces 290g en taille 42, cette Nike Epic React Infinity n’est pas si lourde que ça. Donc quand il s’agit d’accélérer le rythme, ça n’est pas la cata non plus. J’ai souvent fait mes lignes droites pendant mes footings et les sensations étaient très correctes pour ce type de chaussures. J’ai aussi testé sur une séance au seuil… évidemment la comparaison avec une Adios 5 lui fait mal. Mais encore une fois il ne faut pas demander le beurre et l’argent du beurre ! 🙂

>> À LIRE : 5 séances originales pour travailler son seuil !

Les 2 problèmes de cette Nike Infinity Run…

Le confort du chaussant en Flyknit est vraiment bon, rien à dire là-dessus. C’est un régal ce type de chaussant sans couture. Par contre, il y a un hic au niveau du laçage. Les trous ne remontent pas très haut et pour sécuriser le pied dans la chaussure et éviter que ça glisse au talon… il faut serrer fort, ce qui n’est vraiment pas idéal. Mes pieds très fins ne doivent pas aider c’est sûr. Et même si ça ne m’a pas gêné pendant les sorties j’aurai vraiment aimé pouvoir lacer… même un demi centimètre plus haut ça, ça m’éviterai de refaire mes lacets 2x en partant car j’ai du mal à trouver l’ajustement correct !

Le deuxième problème, le prix un peu cher…

Cette Nike React Infinity Run est intéressante c’est sûr sur pas mal d’aspect comme j’ai pu l’expliquer. Mais à 160€, je trouve ça cher (124€ en soldes pour la V1 en ce moment) . Est-ce le prix de la promesse de réduction des blessures que cette chaussure amène ? Si elle prouve à long terme qu’elle réduit les blessures pourquoi pas… à vous de juger !

>> Vous pourrez trouver la Nike Infinity Run ici en modèle femme et ici en modèle homme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.