Assez parlé de Nike et des plaques carbone… aujourd’hui je vous parle du test Adidas Adios 5 ! Cette chaussure est un grand classique très apprécié des coureurs. Elle a même longtemps été « la chaussure de prédilection des marathoniens élites » avant qu’on entre dans cette nouvelle ère pour les chaussures de running. Tous les records du monde du marathon « pre chaussure à plaque carbone » ont même été battus avec cette Adios.

C’était d’ailleurs la mienne aussi il y a quelques années. J’avais notamment explosé mon record au semi de 3’ en courant 1h17 à New-York avec les Adios 3… un super souvenir !

Adidas Adios 5 : chaussure de compétition mais pas que

Le problème de la quête de la performance à tout prix… c’est que tout est mis sur la vitesse… en réduisant au minimum la durabilité. C’est bien beau les chaussures qui vont vite, mais de toute manière ce ne sont pas des chaussures pour courir tous les jours. Elles sont chères, s’usent très vite… En misant sur une chaussure comme l’Adidas Adios 5, le compromis entre vitesse et durabilité est bien meilleur.

À 150€ la paire (et 127€ ici en utilisant le code « IRUN15 » ) on a une chaussure vraiment efficace mais qui va aussi durer dans le temps. Elle pourra donc sans problème servir aussi bien à l’entrainement qu’en compétition. J’avais atteint les 1000km si je me rappelle bien avec mon Adios 3… et la technologie de cette Adidas Adios 5 n’est pas si éloignée donc je pense qu’on peut l’emmener assez loin !

Quelle distance de compétition pour ces Adios 5 ?

C’est sur les fractionnés et les compétitions de 10 à 21km que cette Adidas Adios 5 sera le plus à son avantage. À part si vous êtes vraiment fort musculairement, je ne vous la conseille pas forcément pour le marathon. À partir de 3h d’effort, allez plutot voir le modèle Boston qui vous proposera un peu plus de confort pour la fin de course.

Super sensations sur mes fractionnés avec cette Adios 5 !

Sur 10km et sur semi-marathon il y a vraiment de quoi d’amuser avec cette Adidas Adios 5 ! Car quand il s’agit d’aller vite et d’avoir une chaussure qui permet de bien pousser au sol et restituer l’énergie, le combo entre la mousse Boost et la toute nouvelle LightStrike est vraiment top. Je ne sais pas si je peux vous en parler vu que c’est un peu tabou en ce moment… mais quand j’ai enfilé ces Adidas Adios 5, je me suis rappelé de cette agréable sensation de rebond au sol qui donne vraiment l’impression d’améliorer la performance…

>> Mon analyse sur les chaussures à plaque carbone… dopage technologique ou pas ?

Une sensation du travail du pied au sol très intéressante !

Ce que j’aime avec Adidas, c’est qu’on a à la fois une sensation de rebond et une sensation de pied qui travaille au sol. Moi qui travaille la phase de poussée de ma foulée, j’ai vraiment un bon retour sur ce que je fais, je sens quand je pousse.


Le problème de la mode actuelle des chaussures à semelle hyper épaisse comme les Hoka ou la Vaporfly… c’est que justement on a moins de travail du pied. La chaussure travaille un peu à notre place… En compétition pour quoi pas, ça fait en effet économiser des forces et finir plus fort en fin de course. À l’entraînement, c’est non pour moi. Il faut travailler ses qualités de pied pour s’améliorer !

Bref, j’ai fait des séances de VMA, d’allure 10km et même une sortie longue de 22km dans cette Adios Boost… Sortie longue qui m’a conforté qu’après la distance semi… j’opterais clairement pour quelque chose avec plus d’amorti avec la fatigue.

>> À LIRE : Travailler sa technique peut faire progresser plus que le fractionné…

Les évolutions de l’Adidas Adios 5 : Un chaussant (enfin?) confortable

Il n’y a pas à dire, la plus grosse évolution de cette Adidas Adios 5… c’est au niveau de son chaussant. Sur la 4… j’avais trouvé ça un peu décevant comparé à la concurrence. C’est devenu vraiment confortable dans ce nouveau modèle. Je dirais qu’Adidas avait un peu de retard de ce côté donc donc ne vous attendez pas non plus à une révolution, c’est juste devenu confortable comme ça doit l’être, mais c’est à noter pour les fans de ce modèle !

Par contre,il ya un point important à noter si vous envisagez d’acheter cette Adidas Adios 5. Son chaussant est toujours assez serré à l’avant du pied. Peut-être pas autant qu’avant grâce à son mesh sans couture qui laisse plus de place… mais tout de même, pas sûr que les pieds vraiment larges l’apprécie ! Moi qui ai le pied fin je me régale mais si vous avez les pieds larges… vous devrez sûrement aller voir ailleurs, cette Adios 5 ne sera pas pour vous !

La semelle Continental de l’Adios 5 : un régal !

Pour finir par un autre point important, même s’il n’y a rien de nouveau là-dedans puisque c’est le cas sur les Adios précédentes : j’ai adoré retrouver la semelle Continental. Elle est ultra sécurisante même sur route mouillée, même en virage. Ma sortie longue était en partie sur a bitume mais avec des restes de neige, de verglas et d’un mélange bouillasse qu’on appelle de la slush ici… et ça accroche super bien !

D’ailleurs c’est à cause de cette sortie que la belle couleur orange est devenue… un peu tachetée… j’ai essayé de reproduire le design de l’Adizero Pro qui arrive bientôt mais sans succès. Bref, contrairement à la marque à la virgule par exemple, assez médiocre dès que la route devient glissante… chez Adidas on est tranquille de ce côté !

Restez connecté si vous voulez entendre parler du modèle à plaque carbone de chez Adidas, le test arrive dans pas longtemps sur Running Addict ! Abonnez-vous à la newsletter ici pour savoir quand ce sera en ligne !

Conclusion : J’approuve totalement cette nouvelle Adios !

Pour diversifier les tests que je propose sur Running Addict, je m’étais un peu éloigné d’Adidas ces derniers temps. Et bien je sui content d’y être revenu, ça remet les idées en place en rappelant que malgré tout le bruit de fond qui existe en ce moment sur les Vaporfly… l’offre proposée par Adidas avec cette Adios 5 est hyper compétitive. Le fait de proposer une chaussure qui soit dynamique, mais aussi vraiment durable et qui ne coute pas un bras… nous donne un compromis vraiment intéressant !

>> Acheter cette Adios 5 à 127€ avec le code IRUN15

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

1 COMMENT

  1. Hello Nico,
    Ayant un Hallux Valgus sur le dessus de mon 1er orteil sans avoir pour autant le pied large, j’opte en velo route les spezialized sworks « wide »- qui ne sont pas plus large mais offre plus de volume « au dessus ». Je me demandais si c’est Adios5 serait équivalente à mes adorés KIPRUN KD light (le mesh n’appuyant pas sur mon Hallux Valgus) , mais trop limite pour du semi je trouve côté confort. D’ailleurs j’ai délaissé même sur les chemins terrains + petits cailloux mes Mizuno Wave Mujin 5 GTX, chevilles moins tenues, mais attaque talon pour les descentes bien plus confortable 😉 .. Penses tu que l’Adidas serait candidate ou trop étroite? que conseillerais tu stp sur piste comme sur chemin terre rapide stp?
    Bon confinement à toi, et merci encore pour tes contenus plus et challenge!
    Laurent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.