Depuis quelques semaines je teste cette Adidas Adios Pro, celle-là même qui a vu le record du monde du semi-marathon partir en fumée fin 2020. 57’32 pour 21,1km soit moins de 2’43/km… une vitesse inimaginable en fait puisque personnellement, il me faudrait une préparation spécifique pour espérer peut-être la tenir pendant 1 000m tout au plus.

De là, on a vu la déferlante habituelle de commentaires du style « c’est grâce aux chaussures ». D’un coté ça nous change un peu du « de toute façon ils sont tous dopés »… Je m’égare, on est pas là pour parler dopage mais pour se concentrer sur cette Adidas Adios Pro.

Mais où était Adidas dans la course au carbon ?

C’est une chaussure que j’attends depuis environ 3 ans. Sérieusement, je ne comprends pas ce qu’Adidas a fichu pendant tout ce temps à regarder Nike se remplir les poches… Passons, car la bonne nouvelle c’est que cette Adios Pro est vraiment à la hauteur des attentes. En même temps ce n’était pas si compliqué, il suffisait de prendre une Vaporfly, de la disséquer et de la reproduire. Point. Le concept marche, ça fait gagner des millions… et on parle d’une chaussure, on ne parle pas de copier la Mercedes en Formule 1. Je pense vraiment qu’Adidas en aurait été capable beaucoup plus tôt.

Photo © Adidas

L’Adidas Adios Pro répond aux attentes !

Bref fini le coup de gueule, place aux éloges. Parce que cette Adidas Adios Pro, elle va vite, elle préserve les muscles pour la fin de course, et elle pousse à avoir une foulée efficace. Elle a tout d’une Vaporfly, en beaucoup moins cher (oui ça reste cher quand même à 200 euros, mais rappelez-vous que la Vaporfly est à 300…).

Je vous le dis, j’ai vraiment aimé tester cette chaussure. Ce test coïncide avec un retour en forme en course à pied comme vous avez pu le voir dans ma récente vidéo, de belles sensations que j’ai rarement connu en 2020 avec tous ces problèmes physiques…

Ça, plus le fait que quand je ne testais pas cette Adidas j’étais bien souvent en chaussure de trail dans la neige ou sur le verglas, donc une fois sur le bitume, quelque soit la chaussure, on a une réelle impression de vitesse !

J’ai donc évidemment principalement utilisé cette chaussure sur bitume. Logique me direz-vous quand on voit sa semelle, lisse comme un pneu de Formule 1. Non je n’utilise pas cette comparaison par hasard, car un pneu de F1 c’est lisse mais ça accroche énormément. Et cette Adidas Adios Pro c’est pareil. Ne vous méprenez pas sur sa semelle. J’imagine qu’elle a été faite avec Continental même si ça n’est pas écrit explicitement comme sur une Adios classique. Le fait est que l’Adios accroche vraiment plus que la Vaporfly il ne faut pas se fier aux apparences (ne vous lancez pas dans pas dans une sortie trail pour autant je parle sur le bitume).

L’Adidas Adios Pro permet d’avoir une foulée plus efficace

Adidas Adios Pro, meilleure foulée

Concernant la vitesse dans cette chaussure ? Et bien c’est toujours un peu subjectif donc je ne vais pas vous faire un test qui n’aurait rien de scientifique, par contre ce que je peux vous dire c’est que dans cette chaussure, comme dans la Vaporfly j’ai l’impression de mieux courir et m’économiser. Pas forcément de courir plus vite mais d’avoir une foulée plus efficace. La forme de la chaussure pousse à une transition rapide du pied vers l’avant et à mieux pousser dans le sol.

Et oui, la plaque carbone combinée au Lightstrike Pro (qui se rapproche fortement du Zoom X de Nike mais en un peu moins mou) et bien ça renforce cet effet. Mais je l’ai dit et je le répète encore, l’avantage de ces chaussures ça n’est pour moi pas la plaque carbone et la vitesse pure comme c’est souvent présenté.


C’est le moelleux de la semelle qui fait la différence car il préserve les muscles plus longtemps à une vitesse égale. La plaque carbone permet d’avoir la retour d’énergie des anciennes chaussures de compétition, minimalistes, tout en apportant cet amorti maximal. Et là quand on est sur semi ou marathon, c’est royal car en fin de course, au lieu de s’écrouler musculairement, et bien on est capable de bien finir ! Parlez de dopage technologique si vous voulez mais le fait de pouvoir finir une course sans être en train de ramper avec des muscles à l’agonie, c’est quand même sympa !

Test Adidas Adios Pro

Et c’est très net en terme de sensations ! J’ai reproduit différentes séances avec l’Adios Pro d’un côté… et la Boston 9 de l’autre. Si on regarde sur du footing actif à la limite de mon 75% FCM, l’allure est la même dans les deux chaussures. Par contre, je me sens vraiment plus frais musculairement et tendineusement après avoir couru en Adios Pro.

Variez vos types de chaussures

Ce qui m’amène à une remarque importante. Ne pas courir trop souvent dans ce type de chaussure. Courir en chaussure classique ou à fortiori en chaussure minimaliste de temps en temps va faire travailler vos muscles et tendons. L’aspect plyométrique de la course à pied va aussi être augmenté. Votre corps va ainsi se renforcer en conséquence. Mixer les chaussures est l’option que j’utilise. La majeure partie du temps en chaussure classique, en chaussure type Adios Pro pour une séance clé ou je veux pousser mon endurance et sur les courses. Et une petite part en minimaliste sur de courtes distances pour travailler mon pied et mon mollet.

Au final cet article s’est un peu transformé. Ce n’est pas un test classique mais je pense que c’était interessant de préciser tout ça. Le fait est que j’avais bien résumé mon avis dès l’intro…
L’Adios Pro est une des moins chères des chaussures à plaque carbone, c’est notable. Et elle est pour moi clairement au niveau de la Vaporfly… donc le pari est réussi pour Adidas !
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.