Test Mizuno Wave Rider 20 : Classique efficace !

5
12037
Test Mizuno Wave Rider 20
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.
Je continue sur ma lancée avec le test de la Mizuno Wave Rider 20, modèle que je n’ai pas manqué depuis 4 ans (avant je courais avec la Précision pour les connaisseurs, mais Mizuno l’a arrêtée et le régime subit pas cette Wave Rider m’avait convaincu). Chaussure assez polyvalente de nature la Mizuno Wave Rider 20 mérite d’être testée à tous les rythmes, elle a eu le droit au footing, aux éducatifs et à des rythmes variés allant de l’allure 5 km à l’allure marathon en passant par des lignes droites rapides. Tout ça pendant ma reprise depuis le début de ma prépa marathon, bref de quoi se faire une bonne idée sur un modèle clairement dans la continuité des précédents. C’est parti pour ma revue annuelle du best seller de la gamme Mizuno.

Mizuno Wave Rider 20 : Clé d’un succès

 Je ne suis pas payé pour écrire cet article. Pourtant je vais quand même commencer par vous dire que j’aime cette Mizuno Wave Rider 20. Principalement car elle a peu évolué au final. J’aimais vraiment la Rider 19, peu d’évolution est donc bon signe pour moi !
Les clés du succès de la Mizuno Wave Rider et de la 20 en particulier c’est avant tout une chaussure mixte. Du fractionné jusqu’à la sortie longue, le compromis est parfait. Ça veut dire qu’elle ne sera la meilleure dans aucun des domaines mais aura la meilleure polyvalence. Si vous voulez éviter d’avoir plusieurs paires ou tout simplement en avoir une multi-fonction, la Rider 20 répond présente :
– Confortable : le chaussant est moelleux pour aller sans irritation ou autre gène
– Dynamique : elle ne battra pas de record du monde mais elle a suffisamment de peps pour être agréable à haute vitesse
– Stable : la plaque Wave qui a rendu Mizuno célèbre donne une stabilité rassurante à cette chaussure
Au final je vous fais l’article du Wave, technologie emblématique de la marque nippone, le voici en vidéo si vous voulez voir comment cette plaque Wave agit.

Un classique efficace à tous les rythmes

Si aujourd’hui je cours beaucoup plus avec des chaussures à tendance plus minimalistes, je n’ai pas eu de problème à revenir sur ce format de chaussure plus classique. La Mizuno Wave Rider 20 me convient toujours bien. Je trouverais quand même intéressant que Mizuno évolue vers un drop (différence entre hauteur de semelle au talon et à l’avant pied) autour de 8 à 9 mm plutôt que le drop de 12 mm qu’on retrouve aujourd’hui. Courant aujourd’hui avec des chaussures entre 0 et 9mm de drop selon les sorties, je sens clairement la différence avec une foulée qui a tendance à talonner plus facilement.

Test Mizuno Wave Rider 20

Mais ça n’a pas trop perturbé ma foulée lors du test. Je prendrai pour preuve une sortie longue de 19 km avec 15’ de tempo. Une séance qui est super bien passée et qui m’a confirmé la polyvalence de cette chaussure. Tout confort pendant les premiers 15 km de la séance courus en endurance fondamentale. Suffisamment dynamique ensuite pour m’emmener « facilement » au rythme de 3’50 / km prévu par mon plan d’entraînement. Un profil mixte qui confirme pour moi que l’utiliser aussi bien à l’entraînement qu’en compétition n’est pas une utopie pour la majorité.

Pas top sous la pluie mais on a connu pire !

La semelle est encore plus “lisse” que sur les modèles précédents. Moi qui l’ai testée en période de verglas à Montréal (avant qu’il ne fonde et que je finisse le test sur bitume comme sur les photos), sur le verglas je n’en parlerai pas mais sur un sol humide par contre j’ai trouvé l’accroche correcte malgré l’impression initiale. Je n’ai pas non plus fait le fou dans les virages avec cette Mizuno Wave Rider 20. Sortant d’une paire de Salomon S-Lab Speed sur la neige, la différence est évidemment décuplée mais quand même.

Bilan de cette Mizuno Wave Rider 20

J’ai pas mal pinaillé lors de ce test, pour vous donner tous les petits défauts que je trouve dans cette Mizuno Waver Rider 20. Ce sont des détails qui n’altèrent pas ma satisfaction quand à sa polyvalence. La Wave Rider c’est le classique de chez Mizuno, elle est faite pour plaire au plus grand monde. Avec elle on peut n’avoir qu’une chaussure qui fait tout. Et si on veut quelque chose de plus spécifique, il faudra faire des compromis sur certains critères. Ici le compromis de Mizuno, c’est d’essayer de trouver la meilleure des balances pour avoir une des plus polyvalentes chaussures de running du marché.
>> Acheter la Mizuno Waver Rider en modèle homme ici et en modèle femme ici. (15% de rduction avec le code RUNNINGADDICT)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

5 COMMENTS

  1. Salut Niko !

    Dis moi je cours avec les wave rider 18. J’adore cette marque en particulier pour le chaussant que je trouve hyper confortable ! J’aime beaucoup la qualité de l’amorti aussi. bref, avec elles j’ai gommé au moins 80% des petits bobos que je pouvais ressentir lors de mes sorties. Penses-tu qu’il y a suffisamment de différences avec ces 20 pour justifier leur investissement, ou est ce que je peux garder encore mes 18 ? J’avais pas acheté les 19 justement pour laisser passer un peu de temps entre les modèles.

    Merci ! au plaisir de te lire !

  2. Bonjour, merci pour toutes ces infos que tu donnes sur ton site. J’adore !!
    Je suis une coureuse débutante car j’ai vraiment commencé à courir en janvier de cette année mais je suis déjà accro au running 🙂 .
    Je viens de m’acheter une paire de Kalenji Kiprun Ld et j’en suis très contente car je recherchais surtout de l’amorti mais je pense que pour ma prochaine paire je testerai une Mizuno.
    Quel modèle peux tu me conseiller, sachant que je cours sur chemins (collines) entre 20 et 30 km/semaine (en 2 à 3 sorties) vitesse moyenne 10km/h.
    Et surtout, es ce gênant de prendre un modèle homme plutôt que femme ?
    Car souvent je préfère les couleurs des modèles hommes 😀
    Merci d’avance pour tes réponses.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here