L’entraînement croisé, et en particulier le vélo a sa place dans l’entraînement d’un coureur. J’en suis convaincu. J’ai beau m’entrainer pour un marathon je vais garder le vélo en complément. Mais attention à ne pas prendre le problème à l’envers, un entrainement de vélo ne fera jamais progresser autant qu’un entrainement de course à pied !

Le problème quand on veut résumer un conseil, c’est qu’on en enlève les nuances pourtant essentielles. Un conseil du type « faire du vélo vous fera progresser en course à pied » est à la fois vrai et faux selon le contexte dans lequel on l’applique. Car dans bien des cas, le contexte fait que le vélo pourra n’avoir aucun interêt pour votre progression. Je vais donc m’attacher à vous décrire précisément dans quel contexte le vélo peut vous aider à progresser en course à pied.

Pour progresser en course, il faut courir !

Entrainement croisé : s’entrainer à vélo fait-il vraiment progresser en course à pied ?
Tenue : Short Salomon Sense Pro, chaussures Nike Pegasus 37

Dans tous les cas n’oubliez pas que la meilleure manière de progresser en course à pied… et bien c’est de courir ! Notre corps s’adapte à ce qu’on lui demande donc si on lui demande de courir, il va générer des adaptations spécifiques à la course à pied !

L’entraînement croisé a quand même son interêt, je ne dis pas le contraire. En terme d’adaptations cardio-respiratoires les sports d’endurance « portés » sont hyper intéressants. Ça travaille l’endurance générale. Au niveau du coeur, des poumons, de la création de capillaires sanguins pour amener le sang jusque dans les muscles, etc. Et ça va aussi bien se faire à vélo qu’en courant.

Donc quand il s’agit de développer l’endurance de base, d’augmenter son volume d’entrainement sans prendre de risques de blessures comme on l’aurait en augmentant le volume de course à pied… et bien là oui c’est très intéressant d’ajouter du vélo dans son entrainement de course à pied.

L’entraînement croisé = ajouter et non remplacer

Dans ma dernière phrase il y a un mot magique que vous devez prendre au pied de la lettre. Ce mot c’est « ajouter ». J’ai dit que le vélo était intéressant s’il venait s’ajouter à l’entraînement de course à pied. Souvent on vient me demander est-ce qu’une sortie de vélo peut remplacer un footing. Ou combien de temps faut-il rouler pour avoir l’équivalent d’un footing de 45’ ? Ma réponse est toujours la même. Le vélo ne remplace pas la course à pied il doit s’y ajouter si on veut que ce soit intéressant.

Si on remplace de la course par du vélo on va avoir les adaptations générales dont je parlais plus haut. Mais on ne va pas avoir les adaptations spécifiques à la course à pied. Au global on va donc moins progresser ! Alors que si on l’ajoute, on a la même progression en course à pied et on vient ajouter un peu de progression en plus grâce au vélo.

Ne vous attendez pas à des miracles non plus. L’entraînement croisé travaille l’endurance générale. On parle de ce qui prend le plus de temps à améliorer. Au final si vous ajoutez une sortie de vélo par semaine, l’impact sur votre progression sera marginal je ne vais pas vous mentir. Pas inutile, non. Mais il ne faut juste pas mettre d’espoir dans cet ajout. Au final si vous n’êtes pas trop sujet aux blessures et que vous visez la progression avant tout, ajouter un footing aura un impact plus important que le vélo.

>> Comment augmenter son volume d’entraînement en douceur

Entrainement croisé : s’entrainer à vélo fait-il vraiment progresser en course à pied ?

L’entraînement croisé = parfait pour ceux qui sont sensibles aux blessures

Par contre si vous vous blessez facilement dès que vous augmenter un peu le volume, ajouter du vélo vous permettra d’augmenter votre volume d’endurance sans risque de blessure. Pensez à aller voir ma vidéo avec mes 8 conseils pour éviter les blessures. Ça pourra sûrement vous aider !

Faites monter le cardio pour que ce soit efficace !

Un dernier point pour finir, si vous faites du vélo, assurez-vous de faire monter un peu le cardio. Visez 60% de votre Fréquence Cardiaque Maximale (FCM) si vous avez une montre cardio-fréquencemètre. À 60% votre coeur est déjà à son maximum en terme de quantité de sang pompé à chaque battement. C’est ce qu’on rechercher pour travailler l’endurance de base. Pas forcément besoin d’en faire plus que ça ! Et puis en été, le vélo est parfois plus agréable que de courir en pleine canicule, ça peut compenser aussi !

En complément >> Pourquoi augmenter l’endurance fondamentale fait progresser ? 

3 COMMENTS

  1. Bonjour Nico,
    C’est que je fais deja, mais j’aimerais savoir si un intérêt existe si tu fais du RPM en complément de la course a pied? Continue comme ça c’est toujours un plaisirs de découvrir tes nouveaux articles.

  2. Bravo pour ton blog! Il est très inspirant.
    Pour ma part, j ajoute 1 cession de piscine dans ma semaine. Ca renforce en douceur et je trouve que le gain en capacité respiratoire et vraiment intéressant.

  3. Bonjour,
    Merci pour cet article ! Il est intéressant et je partage ce point de vue sur l’entraînement croisé. S’entraîner en vélo et running est complémentaire et l’un ne remplace pas l’autre, le vélo pourra aider à améliorer ses performances. Toutefois, il faut quand même faire attention à ne pas trop en faire et à garder du temps de récupération. Quant aux blessures, bien sûr ! Le vélo est un travail différent qui aidera à limiter les déséquilibres musculaires de la pratique d’un seul sport et qui pourra éviter certaines blessures de long terme.
    http://www.benjaminsant.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.