Suunto Spartan Trainer Wrist HR : de retour dans le game !

3
2863
Suunto Spartan Trainer Wrist HR : de retour dans le game !
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La montre Suunto Spartan Trainer Wrist HR est clairement la montre qui manquait à la gamme du constructeur finlandais. Il faut être franc, Suunto s’était un peu perdu l’an passé avec sa nouvelle gamme Spartan. En mettant toute sa communication sur des montres haut de gamme, très chères (500 à 800€) et dont le logiciel manquait clairement de finitions au début… Avec gamme Ambit, toujours efficace mais se faisant « un peu vieillissante » par rapport à la concurrence… il manquait quelque chose. Problème réglé avec cette Suunto Spartan Trainer Wrist HR. Multisport, cardio au poignet, écran couleur, le tout pour 279€… Sur le papier, Suunto est clairement revenu dans le game !

Ambit 3 modernisée ou Spartan Ultra allégée ?


Elle porte le nom de Spartan (avec un nom à rallonge un peu barbare mais passons !) et possède pas mal des fonctionnalités de celles-ci. Mais si je devais faire une comparaison, je la ferais plutôt avec l’Ambit 3, la référence absolue de Suunto pour le running / trail. Une montre que j’avais testé ici et qui se défend encore très bien aujourd’hui sur l’aspect purement sportif. Mais aujourd’hui, cet aspect ne suffit plus pour se tailler une part du marché… Il faut des montres connectées, du cardio au poignet et du multisport dès le modèle de base. Le constructeur finlandais l’a compris et a mis tout ça dans cette Suunto Spartan Wrist HR, avec un design qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’Ambit 3.

Exit le grand écran tactile au verre saphir, le titane de grade aérospatial de la lunette qui permet de briller en soirée à qui a la plus grosse… Exit aussi l’autonomie de 18 à 26h des ultra-trailers… Cette Suunto Trainer Wrist HR s’adresse aux coureurs et autres triathlètes qui veulent avant tout une montre efficace. Moins une montre du quotidien donc, on est plus dans le design plastique classique (quoi que sympathique à mon goût chez Suunto) des montres purement sportives.

Suunto Spartan Trainer Wrist HR : de retour dans le game !

Suunto Spartan Trainer Wrist HR : specs

Sur le papier, cette Suunto Spartan Trainer Wrist HR a donc tout pour me plaire, moi qui avait apprécié la Fenix 5 mais sans plus, sans rien pour me pousser à investir… Fan de sport avant d’être un fan de technologie, si vous vous reconnaissez dans mon profil, la suite de ce test devrait vous plaire…

  • Taille du boitier : 46  x  46  x  15,7  mm
  • Définition d’écran : 218 × 218 pixels (couleurs)
  • Poids : 56 g (et 65g avec la lunette métal)
  • Degré de résistance à l’eau : 10 ATM
  • Autonomie : 10h en GPS / jusqu’à 14 jours en montre
  • Altimètre basé sur le GPS
  • Multisport : Oui (utilisable pour tous les sports d’endurance)
  • Accéléromètre : Oui
  • Notifications : Oui
  • Suivi des activités : Oui (pas, calories, fréquence cardiaque, sommeil…)
  • Synchronisation : Automatique (Bluetooth Smart)

Test terrain de cette Spartan Trainer

Désormais bien habitué à la taille d’une Fenix, l’écran me semble petit au début ! Ce n’est qu’une impression, je quitte l’oversize pour une montre de taille normale au final. La qualité de l’écran est d’ailleurs très bonne, les infos bien présentées, j’oublie vite la relative petite taille de celui-ci. 3, 4, 5 et jusqu’à 7 champs d’information par écran, plusieurs écrans disponibles… Bref on est au niveau de toutes les montres running modernes de milieu de gamme, on peut paramétrer tout ce qu’on veut !

Suunto Spartan Trainer Wrist HR : de retour dans le game !

Concernant le mode intervalle, il permet de voir la fraction en cours et les résultats des fractions précédentes. Et là j’adore ! Clairement, c’est désagréable de devoir se dépêcher de regarder la montre à la fin d’une fraction si on veut en voir le résultat. Elle reste en général quelques courtes secondes et puis adieu, il faut ensuite attendre de terminer sa sortie pour l’analyser… Avoir toutes les informations des fractions précédentes sur un même écran permet d’analyser en direct sa séance. Trop vite ? Pas assez vite ? Cardio trop haut ou cadence qui ne l’est pas assez ? Tout est encore une fois paramétrable et bien utile pour qui veut faire un fractionné efficace !

Un petit plus je trouve par rapport à la concurrence, le mode d’affichage cardio et le mode intervalle ! Pour le cardio, là où la plupart des autres marques donnent la fréquence cardiaque instantanée ou bien la moyenne de la sortie ou encore de l’intervalle en cours… Suunto permet de voir la fréquence cardiaque sur une courbe qui se crée en temps réel. Pour voir ce type de courbe il faut d’habitude attendre d’être rentré et de charger sa sortie dans l’app associée. J’ai trouvé ça plutôt cool ! Loin d’être indispensable pour s’entraîner mais néanmoins intéressant !

Suunto Spartan Trainer Wrist HR : de retour dans le game !

La trace GPS est plutôt bonne

Évaluer la qualité du signal GPS est toujours compliqué. Pour autant, j’ai un parcours que j’aime reproduire lorsque j’ai une montre GPS à tester. Un parcours exigeant pour la puce GPS : Mélange de centre-ville avec buildings, antennes, câbles électriques et de course en sentier au Mont-Royal sous les arbres.

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous, en centre-ville, c’est compliqué d’obtenir une trace propre. Mes nombreux changements ont été plus ou moins bien suivis selon la zone. Ces données paraissent pauvres en qualité, mais sachez que les autres montres GPS que j’ai testées font pire sur ce terrain (Garmin notamment déteste les centre-villes !).

Dans la partie boisée au Mont-Royal, j’ai trouvé le résultat vraiment intéressant. Un seul petit décrochage à signaler, à quelques mètres du chemin que j’utilisais donc, l’impact sur le kilométrage est très limité. Bon point donc pour moi du côté de la puce GPS. Ça se confirmera sur les sorties suivantes. Loin du centre-ville, on peut s’en douter, la trace est bien plus rectiligne.

l'analyse du signal gps de la suunto spartan trainer wrist est bonne

Le cardio au poignet : calamiteux puis bon !

Difficile de qualifier mes débuts avec la Suunto Spartan Trainer Wrist HR autrement que décevant ! Le cardio au poignet était totalement à la rue, navigant autour de ma fréquence cardiaque au seuil alors que je faisais un footing. Assez loin de la réalité pour que je n’ai pas besoin de faire une comparaison avec ma ceinture cardiaque en tout cas. La 2ème sortie ne fut guère mieux… Et puis j’ai cherché un peu à propos de ce capteur et lu, entre autres chez DC Rainmaker, que le cardio au poignet de Valencell utilisé dans cette montre pouvait être étonnamment imprécis au début.

Rassurant, alors j’ai continué mon bonhomme de chemin sans soucis, j’utilise les données de cardio sans faire une fixation dessus à l’entraînement. Et en effet, à la 4ème sortie, les données de cardio ont été bonnes 75% du temps. À la sortie suivante, c’était proche du 100% fiable. Plus rien à redire. Au contraire, j’ai même trouvé que cette Suunto Spartan Trainer Wrist HR avait tendance à être un peu plus réactive aux variations de cardio que la concurrence. Je vous ai mis un exemple ci-dessous d’une sortie où j’ai augmenté le rythme progressivement et où le cardio a bien suivi le mouvement. Bizarre tout de même cette histoire… Bon à savoir en tout cas car c’est un coup à ce que toutes les Suunto Spartan Trainer Wrist HR finissent au SAV de Suunto !

l'analyse graphique du cardio au poignet de la suunto spartan trainer wrist hr

Le mode Navigation de cette Spartan Trainer

Le mode navigation GPS fonctionne en “point par point”. Cela veut dire que Suunto analyse un trajet en fonction des changements de direction pour vous indiquer assez précisément quand vous devez tourner. Il y a deux manières de l’utiliser. En chargeant une ancienne sortie que vous voulez refaire, ou en utilisant celles proposées dans l’interface Movescount de Suunto. Le tracé s’affichera alors sur la montre et vous n’avez qu’à le suivre (sur fond noir, on n’est pas sur de la carte préchargée d’une Fenix 5X). Simple mais efficace.

le mode navigation par itinéraire de la suunto spartan trainer wrist hr

Le mode navigation devient vraiment intéressant quand on utilise ce que Suunto appelle “Petit Poucet”. On peut ainsi partir à l’aventure sans crainte de se perdre. Une fois qu’on veut faire demi-tour il suffit de suivre la trace qui a été créée en temps réel à l’aller pour ne pas se perdre.

Pourquoi cette Spartan est un bon choix ?

Suunto Spartan Trainer Wrist HR : de retour dans le game !

Je l’ai dit plus haut mais l’Ambit 3 a longtemps été une référence chez les coureurs. La Suunto Spartan Trainer Wrist HR lui reprend son look mais en changeant à peu près tout à l’intérieur. Le résultat est une montre moderne qui fait à peu près tout ce qu’un coureur peut vouloir. À moins de vouloir faire de l’ultra-trail ou de vouloir une montre ultra-connectée pour le quotidien, des options qui se payent au prix fort dans la gamme Spartan Ultra. Là pour 279€ on a tout ce qu’il faut pour apprécier et analyser son sport au quotidien.

>> Acheter la Spartan Trainer
>> Voir la gamme complète de Suunto

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
SHARE
Previous articleÉviter le surentraînement en course à pied pour progresser
Next articleEn fin de saison, on fait les comptes !
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

3 COMMENTS

  1. Suunto a fait un bon placement en terme de prix, un peu comme Polar avec la M400. Là, le mode triathon et le suivi d’itinéraire pour moins de 300€, c’est un bon rapport qualité/prix. Reste à confirmer cette histoire de précision du cardio.
    • Salut !
      Oui le placement prix est très bon je trouve pour cette Suunto Spartan Trainer ! Je serai curieux d’avoir plus de retour sur le cardio au poignet. J’ai fait d’autres test de mon côté et le placement de la montre est super important ! Selon comme je la place les résultats ne sont pas du tout les mêmes ! J’ai tendance à penser qu’il suffit que le capteur tombe au bon ou au mauvais endroit sur un poignet ou pour un autre pour que les résultats soient top ou mauvais ! 🙂
  2. Bonjour, je voudrais un avis sur cette montre en ce qui concerne le suivi de sommeil. si j’ai bien compris la montre n’identifie pas le moment où on s’endort/ s’éveille, on doit nous appuyer sur un ‘start’?
    Merci.
    A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here