On va parler d’une marque qu’on avait un peu moins vue en course à pied ces dernières années : j’ai nommé Puma ! On la voyait plutôt aux pieds d’un sprinter comme Usain Bolt qu’un marathonien… Et pourtant Puma a sorti cette Deviate Nitro Elite Racer qui se veut challenger les Nike, Adidas et autre Asics et leurs chaussures à plaque carbone. D’ailleurs on l’a notamment vue aux pieds de la médaille de bronze des derniers JO Molly Seidel ! Bref aujourd’hui on va donc tester cette Puma Deviate Nitro Elite Racer et voir ce qu’elle a dans le ventre.

Pour le bien de ce test j’ai fait la majeure partie de mes séances VMA avec cette chaussure, notamment un gentil 16×30/30 en début de cycle jusqu’à un beaucoup plus difficile 2x7x1/1 cette semaine… ça a piqué sévère ! Comme d’habitude j’ai aussi fait des footings et sorties longues avec cette chaussure. Bref au total elle a une bonne centaine de km au compteur aujourd’hui !

Le chaussant de la Puma Deviate Nitro Elite

Et si on commence par le commencement, eh bien au niveau du chaussant, j’ai eu un peu peur au début. Car on est sur une matière un peu plastique du style du Vaporweave de la Vaporfly Next% version 1. Sauf que dans ce cas, je ne sais pas pourquoi mais ça ne m’a pas gêné. Ok je n’ai pas fait de sortie longue de 35 km avec donc peut-être que rendu là ça aurait été différent. Mais la forme de l’avant pied, un peu plus classique que chez Nike fait que le huppée n’est pas gênant du tout.

En fait la chaussant dans sa totalité est très minimaliste pour réduire le poids. Moi ça ne me pose aucuns soucis mais je sais que certains aiment qu’il y ait plus de structures. À l’arrière de la chaussure en particulier, là comme vous pouvez le voir c’est niet !

Puma Deviate Nitro Elite : vraiment légère et ça se sent !

L’avantage c’est qu’on est sur du 199 g… donc vraiment très léger. Et donc vraiment adapté quand il s’agit de courir vite ! Parce que oui, le gros avantage de cette chaussure c’est de faire partie du club des chaussures à plaque carbone.

Comme d’habitude je vais vous dire que la plaque carbone n’est pas l’atout numéro 1, c’est le combo entre rigidité de la plaque, amorti de la mousse et légèreté qui rend ses chaussures vraiment top.

>> À LIRE : Comparatif des chaussures à plaque carbone

Le vrai avantage : la mousse de la semelle intermédiaire

Justement passons au point le plus important quand on s’achète ce genre de chaussure : la semelle intermédiaire. Ici la mousse n’est PAS composée du célèbre (et très cher 🤑) PEBAX que l’on peut retrouver chez les concurrents. Non, ici on est sur une autre technique, de l’infusion de nitrogène dans une mousse TPE afin de la rendre, moins dense et donc plus légère, sans pour autant perdre son amorti. Séchées avait déjà montré ça avec sa Speed Elite. Mais j’avoue que la forme de la semelle de cette Puma Deviate Nitro est plus agréable, plus confortable que ce que Skechers avait proposé.

 

Est-ce qu’elle va plus vite que les chaussures d’ancienne génération ?

C’est la grande question évidemment. Personnellement je continue d’être convaincu que le gain avec ce type de chaussure n’est pas dans la vitesse. On ne court pas plus vite avec. Par contre l’amorti qu’elles sont capables d’amener dans une chaussure de compétition, fait que sur la fin de course on est moins fracassé musculairement qu’avant et donc on va moins ralentir. Ce qui en bout de ligne est un gain de vitesse.

Et à l’entraînement ? Et bien si je compare mes séances de VMA avec ses Puma Deviate Nitro Elite Racer à celle que je faisais en Adios 5 il y a un an (dans ma video sur la VMA que vous pouvez retrouver ici) eh bien je vois clairement la différence, je récupère beaucoup plus vite musculairement et tendineusement.

Bonne ou mauvaise chose ? Ça, c’est à vous de juger. Ça a pas mal d’avantages… mais si on veut renforcer les muscles et tendons il faut aussi les stresser de temps à autre donc je n’utilise pas ce genre de chaussure sur 100% de mes entraînements. Pour autant je ne pourrais plus m’en passer, surtout dans une période ou je cherche à augmenter mon kilométrage global… c’est un vrai atout pour éviter les blessures !

>> Voir mon journal d’entraînement sur Strava

La semelle extérieure

Dernier point : la semelle extérieure. Bon alors en ce moment on a de la neige et du verglas… elles ne sont clairement pas faites pour ça. Pour autant, dans leur catégorie le grip est vraiment au niveau, supérieur même à ce que Nike peut proposer selon moi. J’ai fait mes séances dans des conditions pas toujours optimales niveau adhérence au sol et je n’ai pas eu de problèmes pour autant. On se rapproche de la référence qu’est Adidas avec ses semelles Continental.

Est-ce que je conseille cette Puma Deviate Nitro Elite Racer ?

La réponse est oui. Alors ok cette chaussure m’a été directement envoyée par Puma pour en faire le test. Mais vous commencez à me connaître, je refuse les partenariats si au moment du test le produit ne me plaît pas donc pas de langue de bois ici. Son prix de 200 euros est vraiment correct pour de ce type de chaussure à plaque carbone (même si ça reste cher je ne dis pas le contraire mais on est sur une chaussure de compétiteur ici !).

>> Acheter cette Puma Deviate Nitro Elite Racer ici

Coureur expérimenté avec 18 ans de pratique en athlétisme, course sur route, trail. Je cours le marathon en 2h41. Je conseille les coureurs depuis 10 ans sur Running Addict et Campus.coach pour progresser à l'entraînement et en compétition !

4 COMMENTS

  1. Bonjour Nico,
    Merci pour ce retour d’expérience avec les Puma.
    Toi qui a testé également les endorphines pro, si tu devais les comparer, quelles seraient les forces et faiblesses de l’une par rapport à l’autre ?
    Merci

    • On va dire que ce sont des chaussures assez similaire dans leur philosophie… la Puma est peut-être un poil plus ferme, plus adaptée jusqu’au semi alors que sur marathon j’irai surement avec la Saucony !

  2. Hey ! Au niveau de la durée de vie, c’est comme Nike où après 150k c’est du chewing-gum et on perd les qualités « qui font que ça coûte cher » ou pas ? Merci

    • Non, la Puma Deviate Nitro est plus ferme mais la mousse se maintient aussi plus ferme sur le long terme (j’ai 8 mois d’utilisation maintenant je peux le dire ^^)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.