Comment mesurer ses progrès en course à pied ?

6
6739
Comment mesurer ses progrès en course à pied ?
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Aujourd’hui, on parle de comment mesurer ses progrès en course à pied. Car si parfois la progression est tellement évidente qu’on la ressent sans avoir besoin d’aucun indicateur pour le confirmer… ce n’est malheureusement pas toujours le cas. La progression en course à pied est un travail de longue haleine, il faut s’entraîner très régulièrement mois après mois, année après année  pour avoir de beaux résultats. Et pour être sûr qu’on va dans la bonne direction, suivre quelques indicateurs de performance est pour moi bien utile. Je vous dis tout sur comment je mesure mes progrès depuis ces dernières années.

Mesurer ses progrès en compétition


Comment mesurer ses progrès en course à pied ?

Pas de surprise, quand on se pose la question de comment mesurer ses progrès en course à pied, les compétitions ne trompent pas. Si se fier à une seule compétition peut ne pas être significatif, un jour sans est si vite arrivé… pour celui qui en fait régulièrement, suivre la progression de son record d’année en année est pour moi le plus efficace. Dans les deux premières années, quand on débute, les progrès sont souvent rapides donc on peut suivre cela au trimestre mais généralement savoir qu’on a progressé d’une année sur l’autre est suffisant. Il faut être patient et le travail fait à l’entraînement peut mettre du temps avant de payer.

Pour suivre mes progrès d’année en année, je me suis simplement fait un graphique que je vous ai mis ci-dessous. Jusque-là, je le suivais juste en version papier/crayon mais on l’a un peu amélioré pour qu’il soit présentable ici. J’y ai mis les années ainsi que les chronos sur les 3 distances sur lesquelles je veux progresser à savoir le 10 km, le semi-marathon et le marathon. Simple mais efficace pour voir si la progression est linéaire et valider que mon entraînement fonctionne !

l'infographie de ma progression en course à pied depuis 5 ans

Faire des séances test ou un test VMA

Sans me préparer spécialement pour cela, je répète régulièrement certaines séances d’entraînement qui me permettent de voir où j’en suis. En mettant le cardio et en faisant attention à avoir un parcours / des conditions équivalentes, répéter le même type d’effort est vraiment efficace pour voir les progrès. Une de mes séances préférées, j’en ai parlé dans cet article, est le footing max. Je me cale à ma fréquence cardiaque maximale en endurance fondamentale (comprendre 75% FCM, plus d’infos ici). Très simple à faire et qui donne une bonne idée notamment du niveau d’endurance générale. Évidemment faire un test VMA est efficace mais c’est un peu plus contraignant à réaliser.

Utiliser l’indicateur de forme de votre montre running

Toutes les marques ne proposent pas ce type d’information mais chez Garmin ou Polar, à chaque sortie faite avec le cardio, on a un indicateur de forme qui est proposé sous forme de Vo2Max. Si je ne l’utilise pas en valeur absolue, je l’utilise en terme de suivi pour l’évolution de mon niveau de forme dans le temps. Je l’utilisais peu au début pour mesurer mes progrès. Et puis je me suis rendu compte que ça suivait vraiment ma forme et mes résultats en compétition donc je me suis mis à le suivre beaucoup plus. Si vous regardez le graphique ci-dessous qui montre l’évolution de cet indicateur depuis que j’ai ma Garmin Fenix 3, vous pouvez voir que la progression suit l’évolution de mes chronos qu’on a vus précédemment. Regarder l’évolution de cet indicateur me sert particulièrement lorsque je suis dans une phase hors compétition, comme cet hiver lors de ma préparation marathon.

Un dernier indicateur ? Le plaisir évidemment !

On peut prendre de plus en plus de plaisir à s’entraîner d’année en année ! C’est mon but et je mets cet indicateur totalement subjectif au premier plan ! Progrès ou pas sur le plan physique je me pose régulièrement la question « Est-ce que tu aimes comment tu t’entraînes ? » ou encore « Qu’est-ce que tu pourrais faire pour prendre encore plus de plaisir à l’entraînement ? ». Mon objectif est de trouver le type d’entraînement qui me fait progresser tout en m’éclatant au quotidien ! Pourquoi croyez-vous que je fais du duathlon cet été ? Je me fais énormément plaisir à vélo et je m’éclate à découvrir un nouveau sport !

Voilà comment mesurer ses progrès en course à pied selon moi. Faites-vous de même ? Trouvez-vous ça intéressant ? Avez-vous d’autres méthodes de suivi de votre progression ?

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
SHARE
Previous articleAvoir une stratégie nutrition marathon aide à réussir !
Next articleRecord du monde du marathon de Berlin 2017
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

6 COMMENTS

  1. Salut
    Tres intéressant
    Comme beaucoup de gent moi je me sert de mes compétitions ( sible ou pas ) mais faisant du trail ca n’est pas toujours juste (en fonction de la technicité du terrain ) donc je m’en fixe 2ou3 que je referai l’année prochaine .
    Toujours en compétition je fait les cross ou on peux s’inscrire sans faire partie d’un club.
    Voila
    PS: merci pour tes articles ils sont super
  2. Merci pour cette article !
    Comme beaucoup je suis mes progres en compétition mais depuis peu je prend également en compte ma vo2max calculée par la fenix3. Meme si j’ai encore du mal à comprendre certaine variation ça me donne une info sur ma forme du moment !
  3. Perso, la VO2Max de Garmin , je la capte pas. Si je cours ‘mal’ mais vite, elle monte, mais quand je suis un plan style 2 sortie Endurance FOndamentale, et un fractionné, elle redescend. Puis si j’enchaine par une course, ça remonte…
    J’utilise en fait ma sorite longue comme benchmark: si au fil du temps je vais plus vite à une FCM donnée, ben il y a progrès…
  4. Pour la VO2 max de garmin, je confirme. Trop fluctuante.. Les progrès? Pour ce qui me concerne, je les vois dans les côtes.
    Je suis moins essouflé et je laisse les autres sur place pour certains alors que c’est eux qui me doublaient…
  5. Bonjour Niko,
    Bravo pour cet article.
    Pour ma part j’ai repris le running depuis seulement 1 an après 20 d’arrêt, j’ai 46 ans et donc je me considère comme un jeune coureur (ha ha ha).
    J’ai une Garmin Forerunner 235 et j’apprécie les données Vo2Max qui me donne une indication de progrès, je prends également en compte les autres données récoltées de la montre (Allure, FC).
    D’accord avec la réponse d’Olivier : Les progrès je les vois au niveau de l’essoufflement et aussi dans les cotes quand on double d’autres coureurs… Hi hi hi.
    J’ai tendance à réaliser le même parcours pour mes entrainements, ça aide à savoir si on progresse au niveau du chrono.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here