Les montres running ça coûte cher ! Et bien le test Garmin Forerunner 30 et 35 a pour but de vous prouver le contraire. Ou tout du moins d’essayer ! Si le meilleur rapport qualité/prix pour l’entraînement réside dans la Forerunner 235 à mon avis… ces Garmin Forerunner 30 et 35 valent clairement le détour ! Et puis la Garmin Forerunner 30 c’est un peu l’Apple Watch du runner… Je blague, à part la forme si on regarde de loin, elles n’ont pas grand chose à voir l’une avec l’autre ! Mais à 149€ la montre running avec cardio au poignet, il ne fallait pas imaginer le contraire. En tous cas, pour ce prix, les Garmin Forerunner 30 et 35 semblent avoir beaucoup d’arguments intéressants. Une montre running idéale pour débuter la course à pied ? On va voir ça ! Je reviendrai aussi plus bas sur les (quelques) différences entre les Garmin Forerunner 30 et 35.

Caractéristiques principales des Garmin Forerunner 30 et 35

  • Dimensions : 35,5 x 40,7 x 13,3 mm
  • Format d’affichage : 23,4 x 23,4 mm
  • Définition d’écran : 128 x 128 pixels
  • Poids : 37,3g
  • Degré de résistance à l’eau : 5 ATM
  • Autonomie : Jusqu’à 8h en mode course / 13h pour la Forerunner 35
  • Multisport : Non (Oui pour la Forerunner 35)
  • Suivi des activités : Oui (compteur de pas, de calories, analyse de sommeil…)
  • Cardio : Au poignet avec suivi 24/7
  • Notifications smartphone : Oui

Test Garmin Forerunner 30 et 35 : parfaite pour débuter

Les fonctionnalités d’entraînement : suffisant !

Point de fioritures de ce côté, les Garmin Forerunner 30 et 35 vont à l’essentiel ! Et pour quelqu’un qui débute ou qui veut suivre son entraînement de manière simple, tout y est ! Pourquoi s’acheter une montre avec des fonctionnalités avancées si on ne veut pas se prendre la tête ? L’essentiel, c’est d’avoir la vitesse instantanée et moyenne ainsi que le cardio en temps réel. Ces données sont largement suffisantes pour pouvoir suivre une séance d’entraînement structurée.

Une fonctionnalité que j’adore, comme la touche « lap », existe bien. J’ai été déçu au début jusqu’à ce que je navigue dans la montre et trouve qu’elle n’est simplement pas activée par défaut. La touche « lap » se situera en bas à gauche de la montre et permet d’indiquer à la montre quand est-ce qu’on commence ou termine une fraction. C’est à mon avis une fonction très intéressante pour analyser sa séance une fois chargée dans l’application.

Et ceux qui en veulent plus ne seront pas forcément déçus. Fonction intéressante, par exemple : la cadence de course est enregistrée par la montre et est elle aussi tout à fait cohérente par rapport à mes valeurs habituelles. On peut aussi paramétrer des alarmes pour ne pas sortir d’une allure ou zone cardio prédéfinie… Bref l’essentiel pour bien s’entraîner y est clairement. Ci-dessous l’aperçu de la première sortie de ma prépa marathon (3×10′ autour de 4’/km). Tout le détail et les commentaires de chaque séance sur mon compte Strava ici si ça vous intéresse !

le test de la garmin forerunner 30 et 35 : les données sur strava

Le même cardio au poignet que les autres !

Pour 149€, la Garmin Forerunner 30 propose exactement le même cardio au poignet que les montres haut de gamme de la marque. Si on excepte le fait que le capteur ressort un peu en-dessous de la montre. Honnêtement ça ne se sent pas vraiment et c’est plutôt une bonne chose, ça évite qu’un mouvement de la montre crée une erreur de mesure.

En terme d’efficacité, on est toujours dans le célèbre débat : le cardio au poignet est il fiable ? Débat sans fin à mon avis car cette technologie ne sera jamais aussi précise qu’une prise par une ceinture pectorale. Voilà c’est dit. Mais elle est tout de même largement assez précise pour notre entraînement d’amateurs à mon avis. Oui il y a parfois des légers décrochages, oui les 10 premières minutes d’une sortie sont parfois bizarres… Mais globalement, si on serrre correctement le bracelet le résultat est bon.Serrer correctement le bracelet, ça veut dire qu’à aucun moment la montre ne doit pouvoir se décoller de la peau ! C’est souvent un ou deux crans plus serré que ce que l’on fait naturellement. Le point positif de cette Garmin Forerunner 30, c’est son bracelet très extensible qui permet d’ajuster très facilement la montre (mieux que sur une Fenix 5 par exemple).

Clairement, j’ai fait les premières séances de ma prépa marathon avec, ça ne m’a en tout cas pas gêné du tout. Et pour les plus sceptiques, je trouve ça bien mieux que de ne rien mesurer du tout, ce qui est souvent le cas des débutants qui ne veulent pas s’encombrer avec une ceinture et qui trouvent souvent (à raison) les montres running trop chères ! Rien que pour ça, je trouve cette technologie géniale quand elle est intégrée à des montres d’entrée de gamme.

Test Garmin Forerunner 30 et 35 : parfaite pour débuter

Les limitations des Garmin Forerunner 30 et 35

Comparer avec une Fenix, un modèle haut de gamme de la marque et qui vaut 4 fois le prix de cette Garmin Forerunner 30 ne serait pas logique. Évidemment, beaucoup de fonctionnalités sont plus basiques  et moins aisées d’utilisation. Sur cette montre, on a le minimum, un minimum qui n’est pas en-dessous de ce que font les concurrents comme la TomTom Runner 3 par exemple.

La navigation dans le menu de la montre

C’est ce que j’ai trouvé le moins pratique. Il n’y a qu’un bouton pour naviguer qui permet de descendre dans un menu. Quand on se balade dans un menu, si on a loupé l’option que l’on voulait utiliser, on doit donc se retaper toute la liste pour la retrouver. Ce n’est pas idéal, mais une fois qu’on l’a intégré, rien de rédhibitoire. Et puis à force de l’utiliser, on prend l’habitude de la disposition des menus et ça devient plus facile. Vu le prix de la bête, c’est quelque chose dont on peut s’accommoder sans trop de soucis ! Surtout que c’est une montre de running, on n’a pas à naviguer dans les menus tout le temps comme sur une montre connectée !

La batterie est un peu juste

Pour commencer et c’est un classique des montres running d’entrée de gamme, la batterie est un facteur limitant. Annoncée à 8h sur la Forerunner 30 et à 13h sur le 35 en utilisation sportive, j’ai trouvé qu’on était un peu en-dessous de ça. En tous cas si on porte la montre 24h/24h et qu’on est pas mal actif, il faut penser à la charger tous les 2 entraînements max sous peine de tomber en rade au milieu d’une sortie. Dans le doute, je la mettais à charger après chaque sortie.

Une mesure du cardio 24h/24h

Suivre son cardio 24h/24h, même pendant son sommeil, c’est possible avec les Garmin Forerunner 30 et 35. L’utilité est assez relative pour la grande majorité mais ça a le mérite d’exister. Là où cette fonctionnalité est intéressante, c’est pour la récupération. Le montre indique le pouls au « repos moyen », une valeur qui permet d’évaluer son niveau de fatigue générale lorsque l’on est en forme. On a tous un coeur qui bat au repos sur un rythme régulier. Quand on est fatigué, le rythme au repos augmente. Et s’il augmente de plus de 5 pulsations en moyenne, c’est souvent signe qu’on a besoin de repos (que ce soit sportif ou encore professionnel, on parle de fatigue générale ici). Pour avoir observé cela ces dernières semaines, les variations étaient plutôt représentatives de mon côté.

>> À LIRE : Mesurer sa fatigue avec la fréquence cardiaque au repos.

Test Garmin Forerunner 30 et 35 : parfaite pour débuter

Que choisir : Garmin Forerunner 30 ou 35 ?

50 euros d’écart entre les deux montres (et même 12€ seulement en ce moment avec la promotion d’Amazon en cliquant ici !), c’est ce qui sépare les Garmin Forerunner 30 et 35. Il y a le prix, mais il y a évidemment aussi quelques fonctionnalités en plus sur la Garmin Forerunner 35. Comme la capacité de coupler un capteur cardiaque ou d’analyse de foulée., ou encore les profils sportifs. Sur la 35 on peut décider d’avoir des écrans différents entre la course et le vélo par exemple. Pratique pour les multi-sportifs.

Vous aurez aussi la fonction de contrôle de la musique de votre smartphone directement sur la montre (en appuyant 2 secondes sur le bouton en bas à droite, faut-il encore le savoir !). Tout autant que vous courriez en musique et avec votre smartphone, ça peut être sympathique. Ah oui, et puis la batterie dont je parlais plus haut est un peu plus performante sur cette Forerunner 35. Bref, rien d’indispensable, mais la somme de ces petits changements pourra sûrement en intéresser plus d’un.

Conclusion : Parfait pour une première montre !

Beaucoup commencent à courir avec leur smartphone ou avec une montre sans cardio. Les Garmin Forerunner 30 et 35 sont idéales pour ceux qui veulent se mettre à courir et ne pas faire n’importe quoi (regardez ma vidéo complète sur le sujet ici pour comprendre pourquoi). Elle est aussi idéale pour ceux qui courent et veulent s’y mettre plus sérieusement, progresser plus. Elle n’a pas toutes les fonctionnalités des montres haut de gamme : pourquoi s’acheter une montre hyper perfectionnée, si on utilise juste les fonctions de base ? Et puis pour tous ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, ça peut même être une bonne chose. Moins de fonctions = aller à l’essentiel et ne pas se perdre dans du détail !

Dernier détail, on pourrait comparer la Garmin Forerunner 30 avec la TomTom Runner 3 ou avec la Polar M400 en terme de prix. Dans l’ensemble je mettrais la priorité sur cette Garmin qui est la plus complète à mon goût dans cette gamme de prix.

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

10 COMMENTS

  1. Super. C’est exactement l’article dont j’avais besoin pour faire le bon choix.
    Merci …comme d’hab article complet et clair.
    C’est un plaisir de te lire.
    • Merci !
      J’essaye toujours de me mettre “dans ma peau” lorsque j’ai cherché pour ma première montre running… Essayer de me poser les questions que l’on se pose avant d’acheter, les problèmes que l’on peut redouter… Si ça répond à toutes tes interrogations, c’est parfait, c’est que j’ai réussi mon coup ! 🙂
  2. Salut,
    Je possède une forrunner 35 et sincèrement je la trouve suffisante pour mes entraînement.
    Elle possède aussi de quoi faire des séances de fractionné! (Non mentionné dans l’article! (Ou j’ai mal lu ))
    Elle possède aussi un mode cardio pour les entraînements musculaire ou de PPG.
    Bref ultra complète pour débuter.
    Je l’utilise tout les jours, même pour la récupération (comme tu l’as si bien mentionné )
      • Je viens de lire la documentation en ligne de la forerunner 35 et effectivement on peut paramétrer du fractionné !
        Elle est vraiment super cette petite montre de sport
    • En effet !
      Je n’utilise pas cette fonctionnalité même sur ma Fenix donc je n’ai pas pensé à en parler mais bonne précision en effet !
      Fonctionnalité de plus qui en font une montre au très bon rapport qualité/prix par rapport à ce qui se faut sur le marché à mon avis !
  3. j’avais la tom tom spark, je l’adorais..mais a cause de bug récurrents, un service technique médiocre, j’ai décidé de la rendre contre une Garmin forerunner 35. Bon échange, elle fait son job, rien a envier à ma tomtom. trois mois que je l’ai et déjà des bugs chez Garmin (impossible de me connecté en Bluetooth sur mon tel (samsung J6 2017) , j’espere ne pas revivre les galères passées. J’exploite les infos avec la plate forme Garmin + endomondo, que je trouve plus facile à interpréter, plus ludique…Je doute que le bracelet tienne la durée…il semble ‘fragile” mais très souple, se fait oublier sur le poignet…il existe plein d’astuces pour la customiser et protéger le verre, le boitier, pour moindre coût…Acheté à Décatlon à 149 E, je bénéficie de l’année pour la rapporter si je ne suis pas complétement satisfaite…mais honnêtement, si Garmin fait son job niveau mises à jours…. je la garde.
    • Salut !
      Petite précision pour les bracelet de la Garmin Forerunner 35… Il y a de grandes chances qu’il cède en effet au bout de 1 an à 1 an et demi. En utilisation régulière, c’est ce que j’ai pu observer quelle que soit la marque sur les bracelets en silicone ! Heureusement, il existe des bracelets de remplacement pour pas cher sur Amazon (ici par exemple : http://amzn.to/2uaQH8P ).
      Pour la connectivité, c’est sûr qu’avec la multitude de téléphones sur le marché, il doit y en avoir qui buggent, pas de chance que tu sois tomber là-dessus…
      • Merci pour le lien du bracelet….en effet il peut servir!! je vais en commander un d’avance…juste au cas ou!!
        Ceci étant, nous sommes maintenant en avril, je suis toujours aussi contente de ma montre que j’utilise trois/quatre fois par semaine ….donc une charge toute les semaine 1/2 pour moi…c’est pas mal…par contre persiste le problème de couplage avec mon téléphone qui Garmin ne reconnait toujours pas (samsung J6 2017)…et en passant par le cable/ordinateur en direct…ça reste aléatoire!! heureusement je fais la manip une fois par semaine!!
  4. Salut Niko,
    je confirme absolument tout ce que tu as écrit dans ton article. J’ai une 35 depuis 1 mois maintenant et je l’aime drôlement bien jusqu’à date.
    Puis comme je l’ai dit, je pense que tu as bien saisi l’esprit de ces montres. Bref, pas grand risque pour un coureur débutant/intermédiaire à faire cet achat…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here