Oui, Nike fait des chaussures de trail running, à la bonne heure ! Que peut valoir cette Nike Terra Kiger? Jusque là c’était vraiment histoire de marquer le terrain. Une Nike Pegasus un peu renforcée et hop on estampille la belle d’un statut de chaussure de trail. Mais aujourd’hui l’engouement grandissant des coureurs pour le trail running pousse la firme américaine à se mettre au parfum. C’est vierge de tout à priori que je me suis lancé dans la recherche de chaussures de trail, l’année dernière Et à une semaine de la Course des Flambeaux, il était temps car sans elle la partie en forêt aurait été encore plus compliquée qu’elle ne l’a été. (mais ça c’est dû à mon inexpérience de la course à la frontale pas aux chaussures). Quasiment un an après elles vont bientôt rendre l’âme, c’est donc sereinement que j’attaque la rédaction de ce test, prêt à renouveler l’expérience avec les Nike Terra Kiger 3.

Un drop réduit pour une chaussure trail running aggressive

Pourquoi ce choix? Quand la logique aurait voulu que je prenne une Mizuno Wave Ascend, Mizuno Addict que je suis! Ou une salomon pour l’aura que cette marque a dans le milieu du trail? Non j’ai choisi la Nike Zoom Terra Kiger (de son nom complet!) car j’aime aller à contre courant! Également pour l’originalité de son profil qui m’intriguait il faut l’avouer. Car proposer un drop de 4mm sur une chaussure trail running, qui plus est avec ce talon arrondi, c’est annoncer clairement la couleur. Talonnage interdit, l’attaque médio-pied est un minimum.

trail-nike-terra-kiger-running-addict

La Nike Terra Kiger mise à l’épreuve

Je ne suis pas spécialement adepte du barefoot running ou courir minimaliste en français mais j’avoue avoir été séduit par la flexibilité de la chaussure. Associé à ce drop réduit, ça me plait particulièrement. C’est un peut comme si on courrait avec une Nike Free 4.0 Flyknit version trail running. On a une bonne sensation au sol, et une bonne dynamique grâce à l’amorti en Nike Zoom. En revanche, il faut “avoir du pied” car au contraire d’une chaussure rigide, les muscles de vos pieds sont mis à forte contribution pour avancer.

Concernant le chaussant, c’est ultra confortable! Le mélange des technologies Dynamic Fit et Flywire est habile, j’ai l’impression d’enfiler une de mes paires de pointes d’athlétisme pour ceux qui connaissent cette sensation! Pour les autres, c’est parfaitement ajusté à l’arrière, on est bien calé au fond de la chaussure. Pieds larges attention, elle est relativement étroites. Pour caractériser le confort du chaussant, notez que pour les sorties plutôt courtes je n’hésite pas à ne pas mettre de chaussette, pour une sensation de liberté totale! Bref j’adore! La Nike Terra Kiger 2 a vu son chaussant légèrement modifié. Un peu plus rigide pour un peu plus de maintien au niveau du talon et de la cheville. Elle perd un peu cet aspect de chausson que j’aimais tant, dommage pour moi mais ceux aui sont adeptes d’un minimum de maintien n’en seront que plus satisfait!

Les Nike Terra Kiger restylées à l'issue d'une sortie longue en forêt
Les Nike Terra Kiger restylées à l’issue d’une sortie longue en forêt

La Nike Terra Kiger n’est pas une chaussure tout terrain

C’est un fait, je me suis fait plaisir avec cette Nike Terra Kiger. Les caractéristiques évoquées plus haut en font une chaussure “joueuse”. Le Sticky rubber de la semelle est vraiment efficace quel que soit le terrain, à condition qu’il soit sec. Car la boue, ce n’est vraiment pas leur truc! Qualités en patinage artistique obligatoire! Je m’y suis habitué mais j’ai pris de belles gamelles au début! Ses caractéristiques en font aussi une chaussure de trail running idéale pour les distances plutôt courtes. Sur des 30km, c’était parfait, pas sûr que je les emmènerai sur les distances supérieures!

Côté durée de vie, c’est plutôt correct! Malgré la souplesse de la chaussure qui laisse penser qu’elle n’est pas des plus solide, ça tient! Je viens seulement de les déchirer sur une sortie trail technique aux 25 bosses après 10 mois de bons et loyaux services.

Nike revient par la petite porte des chaussures trail running

Pour résumer, je suis très satisfait de ce modèle de chaussure trail running. J’ai pu profiter à fond de mes débuts en trail running avec cette chaussure et je vous la conseille vivement. A éviter si on veut faire : des longues distances, des sorties dans la boue et surtout si on est pas habitué à une foulée médio pied!

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Côté prix, on ne peut pas dire qu’elle soit bon marché, comptez ou 140€. Heureusement les soldes sont passées par là et vous trouverez la Nike Terra Kiger 3 à 95€. Dernier point avant de conclure, c’est peut-être accessoire pour vous (ou pas?) mais j’adore le look de ces chaussures! Les couleurs se marient bien et le look agressif lié au drop réduit les rendent diaboliques. Rien qu’à les regarder j’ai envie d’aller courir dans la nature profonde! Pas vous? Alors oui je le confirme Nike trail running est à nouveau un terme que l’on peut prononcer!

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

17 COMMENTS

  1. Je les aime bien. En effet, pour du court je tenterais bien et sur des terrains pas trop difficile vu ma faible expérience. Pour plus de 30km, j’éviterais parce qu’avec la fatigue j’ai tendance à laisser le talon. Y’a peu de chaussures de course à pied qui me plaisent vraiment esthétiquement. Mais Nike déçoit rarement. Le look c’est pas un détail, Nico !!

  2. Ayant testé la version 1 et la version 2, je puis t’assurer que la v2 est plus rigide, la semelle est moins souple ce qui la rend moins dynamique j’ai trouvé. Pour le reste assez d’accord sur le fait qu’elle n’aime pas la boue mais se débrouille pas mal le reste du temps. Bref j’ai adoré la 1, moins la 2…

    • Salut @mathieu ! Je n’ai pas de marque préférée. J’aime courir en Mizuno et dernièrement Adidas sur la route. En trail je sui plus adepte des Salomon. Mais j’essaye un peu toutes les marques au final ! 😉

      • Merci niko 🙂 Mais quel modèle recommanderais-tu à un débutant? Par exemple ce modèle me parait-bien, mais je ne sais pas si il est adapté au débutant, car toi tu es un coureur avancé!

        • Pour du trail @mathieu ? Si oui je pense que celui-là est un peu atypique pour débuter, il faut déjà avoir une foulée bien développée ! As tu regardé du côté de mes tests de Salomon ?

  3. Oui pour du trail niko,
    Oui j’ai regardé,
    Mais je n’arrive toujours pas a me decider, peux tu me conseiller un mode précis?
    Merci 🙂

    • Pas vraiment @mathieu chacun à ses préférences ! Essaye de trouver dans ce que je décris les éléments qui ressemble le plus à ce que tu cherches ! Il n’y a pas de meilleure chaussure, chacune est bonne dans un ou plusieurs secteur ! 🙂

  4. J’ai adoré cette chaussure (3.0) lors des premières foulées… c’est l’arme idéale pour la compétition et les gars sponsos, ça s’arrête là pour moi. C’est d’après moi celle qui combine les meilleurs qualités di marché en terme de confort, de dynamisme, de légèreté, d’amorti et au début l’accroche est aussi très correcte… mais seulement au début, car après 3 sorties rapides de seulement 10 à 15 km et malgré mes 55 kgs, j’ai flingué presque tous les crampons du bloc semelle du milieu (le coloré) à l’avant. Mes S lab sense, SG ou normales, ont pourtant tenues plus de 6 mois avant de rendre l’âme sur ces mêmes sentiers… j’étais réjoui de les avoir trouvé pour 40 euros à marques avenue, mais finalement 3 paires de Nine face à une seule de Sense 4 SG n’auraient pas duré plus… Alors oui c’est vraiment génial de mettre une semelle très molle, souple et dynamique, mais il faut vraiment adapter les crampons, dès qu’ils tiendront en place ce sera sûrement la meilleure paire du marché pour l’athlète rapide et léger, mais pour l’instant je reste sur ma faim, triste de voir ce super modèle au mesh encore intact dénué de toute accroche, alors que je m’en servais beaucoup en terrain très technique typée haute montagne (très sec et caillouteux), ce qui les a probablement abîmés avant l’heure. Donc au final, j’en reprendrai peut-être une paire de 3 si je retrouve une même occasion que je réserverai pour les compétitions, mais j’espère surtout que Nike vont corriger le tir pour sa quatrième version…

  5. Rien à dire elles sont top mais un peu fragiles. 400km pour les miennes et déjà bonnes pour la poubelle. Des crampons se sont arrachés. Je vais en acheter une nouvelle paire illico !

    • Oui d’accord avec toi @jean-baptiste-dagron !
      Du coup je gardais mes Terra Kiger pour les trails ou on passait le moins possible par le bitume à cause de ça.

  6. Adepte de la Terra kiger 2 mais qui arrive en fin de vie je souhaite la remplacer par la 3. Par contre j’allonge mes distances de trail sur des parcours 40 à 60 km. Pour toi ca te parait compliqué de courir sur des distances longues avec ce modele du fait du faible drop et donc du risque du blessure ?
    Je ne sais pas trop quoi prendre du coup…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.