Aujourd’hui c’est l’heure du test de la Salomon Speedcross 4 GTX. La Speedcross 3 est la chaussure de trail la plus vendue et elle se décline en différents modèles. La gamme est très étendue et vous pourrez la retrouver ici. Avant de m’intéresser à l’aspect “GTX” pour le Gore-Tex® de ma version de la Salomon Speedcross 4, je vais d’abord commencer par la base de cette chaussure car la structure est commune à toutes ces déclinaisons. D’ailleurs ces caractéristiques sont aussi communes à la Salomon Speedcross 3. Rien a changé à part le numéro. Voyons donc ce que ce best-seller des chaussures de trail peut bien avoir dans le ventre…

Speedcross 4 : L’ultra confort made in Salomon !

test des salomon speedcross 3 gtx en compétition

La Salomon Speedcross 3 puis maintenant la 4, c’est le modèle phare de Salomon, connue de tous les trailers. On la voit même souvent aux pieds des randonneurs et autre sportifs qui se promènent en ville. Il faut dire qu’en terme de look elle est aussi très sympathique pour qui veut avoir un look un peu décontracté. Mais passons, c’est la partie sportive qui nous intéresse ici !

En fait c’est lié. Car si on aime les mettre à la ville, c’est pour la bonne et simple raison qu’elles sont ultra confortables ! Ce Salomon Speedcross 4 sont vraiment des chaussons. Le pied se cale tout de suite dan un chaussant ajusté qui semble avoir été moulé pour le pied (la semelle Ortholithe n’y ai sûrement pas pour rien). Le laçage se fait avec le célèbre Quicklace de Salomon que j’apprécie réellement au moment de retirer la chaussure, pas de double nœud avec lequel on perd don temps… Idem à l’enfilage, c’est vraiment un atout majeur de chez Salomon.

Salomon Speedcross 4 : Ça accroche !

La semelle de cette Salomon Speedcross 4 est la même que celle des Fellcross avec lesquelles j’ai fait tout mon hiver dans la neige l’année passée, autant vous dire que je connais ces qualités par cœur… J’ai à nouveau pu le voir avec plaisir sur cette Speedcross. Difficile de les mettre à défaut, c’est vraiment la semelle idéale pour le trail de mon point de vue ! 9mm de crampons qui se plantent dans le sol pour ne plus en bouger, Même dans une grosse boue, on peut aller tout droit sans appréhension, elle suivra.

la semelle de la salomon speedcross 3 est en contagrip, ca accroche sévère!

Salomon Speedcross 4 : Rigide mais très stable

C’est ici que je suis censé être le moins à l’aise avec ces Salomon Speedcross 4. Ce sont des chaussures à structure rigide et avec une grosse semelle. Côté stabilité c’est indéniable, on est cramponné au sol et il faudra vraiment un terrain très défavorable (une racine ou une pierre invisible) pour “se faire une cheville”.

J’ai plutôt l’habitude des chaussures basses et souples donc je ne m’attendais pas à prendre du plaisir avec. Alors oui je resterai fidèle à ma philosophie en reprenant mes Salomon Fellcross cet hiver, mais ces Salomon Speedcross 4 me conviennent tout de même étonnement. Une fois passé le cap de l’adaptation aux 11mm de drop (dernière chaussure testée, les Altra Impulse en 0 drop, c’est sûr que c’est tout l’inverse !), on se rend compte que dans la boue la pose de pied un peu plus centrale due au drop permet d’accrocher sur toute la surface de la semelle et d’être ancré dans le sol. Vraiment très stable, très sécurisante que cette Speedcross 4 !

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Salomon Speedcross 4 GTX pour Gore-Tex®

C’est ma première expérience d’une chaussure Gore-Tex®. Cette célèbre membrane qui rend la chaussure totalement imperméable. Et bien pour avoir couru sous la pluie en prenant soin d’aller allègrement jouer dans les belles flaques d’eau automnales et dans les bas côté boueux… C’est top ! Le Gore-Tex® de cette Salomon Speedcross 4 GTX est vraiment appréciable pour garder les pieds au sec. ça permet d’y aller sans se poser de question !

Un point va toujours en défaveur du Gore-Tex, si les flaque d’eau est tellement énorme que votre pied s’y enfonce, l’eau pourra alors rentrer par le haut de la chaussure et… ne plus jamais en ressortir… c’est un peu quitte ou double si on choisir la version Gore-Tex® des Salomon Speedcross 4… A vous de voir selon votre utilisation ce qui semble le plus adapté.

Conclusion sur cette Salomon Speedcross 4 GTX ?

Salomon speedcross 3 gtx : testées et adoptées

Pour conclure, je vous dirais que je comprend la suprématie de cette Salomon Speedcross 4. Elle a le profil qui peut plaire au plus grand nombre. Très sécurisante pour débuter en trail running, elle est finalement appréciable pour tous par son grand confort. Et voici tous les modèles de la gamme de cette Salomon Speedcross 3 / Speedcross 4 dont je parle dans cet article :

Salomon Speedcross 4 M à 130€ : La classique, sans artifice mais qui satisfera le plus grand monde ! (version femme ici)

– Salomon Speedcross 4 GTX : Disponible entre 140 et 160€ selon le modèle : La version testée ici avec sa membrane Gore-Tex imperméable pour garder les pieds au sec ! (version femme ici)

Et si comme moi vous aimez les chaussures basses, prêt du sol, à faible drop… Mais avec la même accroche du tonnerre, allez voir du côté de la Fellcross et vous devriez être comblés ! 😉

N’oubliez pas le code IRUN15 pour avoir 15% de réduc lorsqu’il n’ya pas de promotion ! Et en bonus pour finir, une vidéo de présentation de chez Salomon (en anglais) d’il y a 3 ans mais comme vous pouvez le voir, la Salomon Speedcross 3 n’a pas pris une ride !

 

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

5 COMMENTS

  1. Pour ma part ce sont les chaussures que j’utilise en Trail mais surtout en course à obstacles car l’adhérence des speedcross 3 est vraiment ultra intéressante sur les obstacles boueux que l’on rencontre fréquemment dans ce type de course.
    En effet la version GTX semble intéressante pour tout ce qui est Trail de sec à gras par contre pour l’ORC (Obstacle Course Race) c’est complément à éviter car on doit souvent nager ou marcher dans l’eau et c’est trés handicapant d’avoir une chaussure qui ne se vide pas.

  2. Salut @vincent-chaigneau
    Tu mets en avant leur qualité première, une adhérence et une traction bien au-dessus de la moyenne. Les Salomon Speedcross 3 sont parfaites pour se déjouer d’un terrain très gras !
    Et clairement d’accord avec toi pour ce qui s’agit de la membrane Gore-Tex sur les courses à obstables c’est le meilleur moyen d’avoir un aquarium dans ses chaussures. Par contre lors le terrain est bien humide sans qu’on en ai jusqu’aux chevilles c’est toujours agréable de rester au sec ! 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.