Je suis au Québec et connaître son niveau de forme en hiver est toujours un peu compliqué… En particulier cette année où les conditions sont difficiles pour s’entraîner efficacement ! Avec l’alternance de neige, de verglas, de chaud et de froid… Les sols sont rarement propices à des entraînements structurés pour tester sa forme ! Alors toutes mes grosses séances sont réalisées en intérieur… Sur tapis de course ou sur ma piste non conventionnelle de 193m aux 4 virages à angle presque droit… Pas l’idéal mais après 4 hiver, j’ai pris l’habitude ! Et si j’ai l’impression que la forme est bonne, rien de tel qu’une compétition pour la tester ! Ça tombe bien dans 2 semaines je serai au départ du semi-marathon de la Nouvelle-Orléans ! J’espère évidemment y faire un bon temps ! 🙂

Une séance test pour valider la forme !

Avant de m’attaquer à une compétition test comme un semi-marathon, j’ai besoin de savoir un minimum où j’en suis… Car pour moi, il n’y a rien de pire que d’aller sur une compétition et de n’avoir aucune idée de ce que je suis capable de réaliser… C’est toujours en maîtrisant mon environnement et mes allures que j’ai réalisé de bons chronos !

Et pour ça, j’ai quelques séances que je peux réaliser pour me donner une idée de ma forme. Des séances que j’ai l’habitude de faire à l’approche des compétitions importantes. Jusque là, lorsque ces séances se sont bien passées, ça a toujours fini par une bonne performance. Pour les longues distances, ma séance test idéale c’est un 3×3000 ou un 2×5000 à allure semi-marathon, récupération 1’30 entre les fractionnés. Je me suis donc attelé à cette séance samedi dernier…

J’avais prévu un 2×5000 en extérieur… C’était sans compter une petite neige qui allait juste recouvrir ce qu’il faut pour empêcher de faire ce type de séance dehors… J’ai donc opté pour un 3×3000 qui passe “un peu mieux” quand tu fais ça à l’intérieur ! Une séance qui aura été satisfaisante bien que difficile… La faute à une fin de bloc d’entraînement et des jambes logiquement fatiguées ! 2×3000 sur la piste et le dernier sur tapis car la piste fermait en plein milieu de ma séance… Quand je vous disais que ça avait été difficile, ce n’est pas que les jambes ! En tous cas c’est passé… Pour mon commentaire complet sur cette séance, voir sur mon strava ici. Reste à conclure par une belle course…

>> À LIRE : Guide pratique de l’entraînement pour le semi-marathon

Reste à confirmer sur le terrain !

Semi-marathon de la Nouvelle-Orléans : compétition test !

Il y a tout de même une chose positive avec mon entraînement majoritairement en intérieur. C’est que je me suis souvent entraîné par des températures de plus de 20 degrés. Pas que j’aime particulièrement ça, je suis un coureur qui aime la fraîcheur ! Mais pour aller courir à la Nouvelle-Orléans où la moyenne des températures début mars tourne déjà autour de 20 degrés… C’est le meilleur des entraînements ! Les litres d’eaux perdus sur le tapis de course ou à tourner sur ma piste à frôler les radiateurs à chaque virage… Tout ça devrait aider à mieux supporter l’éventuelle chaleur de la course ! Mais avec un départ à 7h30 du matin, j’espère tout de même un peu de fraîcheur…

Un pronostic sur le résultat de ce semi ?

Je ne suis pas très attaché aux pronostics et aux objectifs de temps précis. Surtout sur une compétition test ! La forme est bonne, c’est sûr mais je n’ai pas particulièrement mis le focus sur ce semi… Il y a des paramètres que j’aurai pu chercher à optimiser plus pour mettre toutes les chances de mon côté. Notamment les sorties longues. Je n’en ai quasiment pas fait. Aucune sortie de plus de 1h20 ces 2 derniers mois… La faute encore à des terrains qui ne m’inspiraient pas de courir longtemps dehors. Et une sortie longue en intérieur, je n’en parle pas… Je cours avant tout pour le plaisir, ce n’est pas pour me taper 2h de tapis…

Bref, je suis confiant dans ma capacité à bien gérer les 15 premiers kilomètres… Mais la fin de course reste une inconnue ! Et si je suis prêt mentalement à tout donner… Il faudra que les jambes ne flanchent pas si je veux être capable d’améliorer mon record (1h17’11 au semi de NY 2016) sur cette course !

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

4 COMMENTS

  1. Effectivement, si la course est bien gérée, au 15º on en a encore sous le pied et c’est génial quand ça se passe comme ça. J’ai pu l’expérimenter sur mes 2 derniers semi. Bonne course !
  2. Salut Niko, là tu parle de la séance test pour un semi, quelle séance test fais tu pour un 5,10 et marathon ?
    C’est déjà énorme comme mental de courir la plupart du temps en salle faute aux conditions climatiques, félicitations et bon semi 😉
  3. Salut Niko !
    Ca fait un moment que je te suis c’est très bien ce que tu fais; je lis la technique et je cours avec plaisir !! on est complétement d’accord !
    Mais ce n’est pas de ça que je voudrais te parler; tu connais l’échange de maison ? je te proposes l’échanges de course. La semaine prochaine j’ai le trail du cap : la pointe du raz rien que ça ! 30km bord d’océan de l’air marin plein les naseaux ! du pur bonheur
    http://www.rederien-cap-sizun.com/trail2018/
    L’année prochaine je t’invite: logement, inscription, déplacement tu n’as que as t’occuper d’arriver à Nantes ou Quimper un peu avant !
    A charge de revanche pour Montreal ou autre ??
    On se tient au courant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here