La chaussure que j’attendais de chez Nike est arrivée, cette Nike Invincible Run est en effet la première chaussure intégrant une semelle entièrement en ZoomX !

Pour les non-initiés, le Zoom X c’est cette mousse aux propriétés exceptionnelles mêlant amorti et rebond que Nike a sorti avec la Vaporfly. Et non quand je dis exceptionnel je ne suis pas payé pour le dire j’ai commandé cette chaussure avec mes propres dollars.

Je dis ça parce que personnellement, depuis le début de l’histoire des chaussures à plaque carbone et donc en particulier des Vaporfly 4% si on revient à l’origine, hé bien depuis ce moment je répète que l’innovation principale est avant tout cette mousse et pas les plaques carbones en elles-mêmes (en fait c’est le combo des deux qui est top mais ce n’est pas le sujet). Bref, dans cette chaussure pas de carbone, on est sur une chaussure de tous les jours et pas sur une chaussure de compet.

Impression au moment d’enfiler cette Nike Invincible Run

Connaissant bien les propriétés de cette mousse et le confort qu’elle amène, j’avais hâte d’aller courir quand je les ai reçues et autant vous dire que je n’ai pas été déçu.

En fait j’ai eu exactement les sensations que j’avais imaginé et qu’on peut deviner en regardant le profil de cette chaussure aux formes… extrêmement généreuses ! Ça déborde de tous les côtés, le talon prend beaucoup de place, bref on est aux antipodes de la Vaporfly ou tout a été découpé au laser pour réduire la quantité de matière et donc le poids. Verdict sur la balance, dans ma taille 46 fillettes on est à 315 g pour cette Invincible Run vs 215 g pour la Vaporfly. Rien à voir et c’est normal.

Test Nike Invincible Run : enfin une chaussure 100% Zoom X (sans carbone)

Chaussure idéale pour les footings de récup, tout doux !

Ne choisissez pas cette chaussure en pensant qu’elle est faite pour aller vite, ça n’est pas son créneau. Plus de matière veut par contre dire plus de stabilité, une surface de contact au sol beaucoup plus importante et qui, couplée au moelleux de la mousse Zoom X est vraiment royal à basse vitesse. Honnêtement c’est comme courir dans des chaussons. J’ai fait des sorties en lendemain de fractionné avec les jambes détruites et j’ai vraiment pris du plaisir à courir, alors qu’avec des chaussures plus raides, ça aurait été beaucoup plus compliqué. Idem en sortie longue, quand les jambes fatiguent et bien on se sent à l’aise à continuer sans imaginer qu’on va se fracasser les jambes.

Quid du rebond légendaire du Zoom X quand on accélère ?

Bon alors clairement quand on accélère l’effet est celui que j’attendais. Oui on retrouve l’impression de rebond du Zoom X et cette incitation à accélérer qui est si fun dans une Vaporfly. Pour autant, cette mousse est molle et sans la plaque carbone pour rigidifier tout ça, c’est compliqué de vraiment avoir la stabilité pour aller vite. Comme je le dis depuis le début, ce n’est ni la plaque carbone ni la mousse qui est révolutionnaire mais le fait de combiner les deux dans une chaussure qui crée ce mix inédit amorti/dynamisme !

Ici quand on accélère, ça rebondit oui mais tout en restant agréable, confortable, en fait on n’a même pas envie d’accélérer tellement on est bien avec le cruise control ! 😀

Test Nike Invincible Run : enfin une chaussure 100% Zoom X (sans carbone)

Conclusion : j’ai fait tous mes kilomètres hors fractionné avec cette Nike Invincible Run cet été !

Simple, je leur ai mis 400 km dans le nez pendant l’été et j’ai adoré ça. Quand on est en prépa marathon avec 2 fractionnés par semaine et une longue… on est bien content d’avoir une chaussure très confortable pour les footings intermédiaire entre tout ça !

>> Acheter la Nike Invincible Run

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.