Aujourd’hui je voudrais vous parler d’un des livres qui m’inspire dans mon entraînement depuis longtemps : Jack Daniels’ Running Formula. Jusque là uniquement disponible en anglais, les éditions Amphora viennent de sortir une version française ! Vous ne connaissez peut-être pas Jack Daniels (pas la boisson…^^ je sais que vous y avez pensé !) mais c’est un des coachs les plus connus aux US avec ce livre Daniels’ Formula qui existe depuis 1998. Il a d’ailleurs été nommé “meilleur entraîneur du monde” par le célèbre magazine Runner’s World !

La célèbre VDOT de Jack Daniels’ Running Formula

Sûrement l’élément le plus intéressant dans Daniels’ Running Formula, sa célèbre table VDOT. Le concept du VDOT c’est une table qui permet en quelques secondes de savoir ce qu’on peut viser sur telle ou telle distance et le rythme sur lequel on doit s’entraîner pour.

En fait, le VDOT résume en une seule valeur votre niveau théorique. Un peu comme la VMA ou la Vo2 Max me direz vous ? Oui et Non. La VDOT est bien un calcul basé principalement sur la Vo2 Max. Mais ce calcul est plus fin que cela : la VDOT inclue l’économie de course en calculant la Vo2 Max théorique à 4 allures distinctes, sous-maximales, en ramenant cette valeur sur une minute selon une courbe de régression linéaire et en en faisant enfin la moyenne. Très mathématique me direz-vous, mais redoutable d’efficacité, surtout quand ces mesures ont été faîtes sur un large panel d’athlètes !

le livre jack daniel's running formula pour progresser en course à pied - amphora

Pourquoi le VDOT est intéressant ?

Le fait de ne pas se fier uniquement à la VMA / Vo2 Max est bon car elles n’auront pas forcément les mêmes performances en compétition. Si je prends mon propre exemple, je suis passé de 1h25 à 1h17 au semi-marathon sans pour autant avoir augmenté ces paramètres de base. Malgré tout ma VDOT elle, a augmenté !

C’est l’économie à ces allures qui fait toute la différence. 1h17 au semi-marathon me donne une VDOT de 61 soit 35′ au 10km et 2h41 au marathon. Autant je pense avoir le vitesse pour atteindre le 35′ rapidement, autant ça me prouve que côté endurance sur le long il y a encore du travail.

Prendre le meilleur niveau de VDOT concernant ses records actuels permet de savoir à combien on devrait se situer sur les autres distances. Intéressant pour savoir comment orienter son entraînement ?

la table vdot de jack daniel's running formula

La méthode d’entraînement de Jack Daniels’ Running Formula

Le concept de VDOT clarifié, je pourrais m’arrêter ici j’ai déjà dû susciter un intérêt pour la lecture de ce livre. Pour le reste, tous les concepts de bases sont abordés pour que ce livre soit accessible à tous, du débutant en course à pied au coureur très confirmé puisque certains plans évoqués parlent de semaines à plus de 100km de course.

Les concepts de base donc, les types de séances à pratiquer pour progresser en course à pied et les temps à utiliser pour vos séances de fractionnés, bref un guide qui se concentre sur l’essentiel, la course, pour vous aider à mieux comprendre comment améliorer votre endurance.

En version française vous pourrez trouver Jack Daniels’ Running Formula ici sur Amazon
Pour la version originale, elle est disponible ici dans sa 3ème édition.

Bonne lecture ! 🙂

méthode d'entrainement de jack daniel's running formula

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

11 COMMENTS

  1. Ah tiens ! J’ai ce livre qu’on nous a offert pendant ma certification de running coach. On s’est basé pas mal sur ses méthodes d’entrainement. Et je me suis inspirée de ce livre pour mes entrainements depuis lors. Bon, par contre, j’avoue que je ne suis pas trop le truc de VDOT. Tu as dû comprendre que je ne suis pas à fond dans les chiffres et tout le tralala. Ca viendra peut-être, hein, je dis pas. Mais bon, je lis quand même et je m’inspire des séances données. Et c’est toujours intéressant de lire ce qu’il se fait, même si on applique pas forcément tout pour nous.
    • Salut , contente de te revoir ici ! 🙂
      Je pense être assez comme toi là-dessus, j’ai beaucoup aimé ce livre, je le consulte très régulièrement… Mais il n’empêche qu’aucun livre ne dicte mon entraînement, c’est toujours mon cerveau qui s’occupe de tout ça ! Mais j,essaye de lui faire rentrer le plus d’options possibles en tête pour avoir l’entraînement le plus adapté à la fin !
      Pour les chiffres… J’ai toujours aimé ça donc on ne se refait pas, je me fait plaisir à jouer avec tout ça ! 😀
      • Hé hé ! Je pense que c’est plus un truc de mec, les chiffres, c’est pour ça 😉
        (Oui, je te suis toujours, avec grand plaisir d’ailleurs, mais je lis moins régulièrement qu’avant. Je peux passer un mois sans aller lire des blogs. J’ai plein de choses à lire comme ça après :-))
  2. Je suis justement en train de le lire. Je t’avoue que je m’y perds un peu. Pour toutes les bases ça va mais pour me faire un plan d’entraînement je galère. Connais tu les Hansons et leur méthode pour le marathon ? J’ai beaucoup appris avec leur livre, ils se sont eux mêmes beaucoup inspirés de Daniels mais leurs plans sont plus faciles à suivre pour un amateur que je suis. Mais je ne lâche pas Daniels il me faut juste la concentration nécessaire pour tout poser.
    • Salut ! En fait le point que j’ai omis de préciser dans mon compte-rendu, c’est que les plans d’entraînement en soit, je ne m’en sers pas, je m’arrête aux concepts, aux réflexions sur l’entraînement, ce qui fonctionne ou pas, les tables… Je m’en inspire pour construire mon propre entraînement mais je n’utilise jamais de plan tout fait… Donc je n’ai pas vu ça !
      Toute la richesse est dans la 1ère moitié du livre je dirais, la 2ème, un peu moins en effet.
  3. Bonjour,
    Je me suis mis à la course à pied il y a un peu moins d un an et consulte ton site avec bcp d intérêt… Une vraie mine de conseils merci encore !
    Je viens donc d acheter ce livre des la sortie de ta rubrique lol. Jai bien aimé le côté scientifique (étant ingénieur de formation… forcément cela aide)… On sent aussi que le monsieur maîtrise un poil son sujet.Par contre j’ai toujours cette question qui me trotte dans la tete sur la marge de progression ? Je n’ai pas trouvé réponse dans ce livre Comment te fixes tu tes prochaines objectifs ? À quel point peut on améliorer sa VMA, vdot ? Et à quelle échéance ? Un petit post , référence littéraire et conseil sur le sujet seraient tops .
    Franck
  4. Hello, pour ma part ma “bible”, c’est jogging et course de fond de Jeff Galloway, tout est dedans du débutant au compétiteur, sujet sur les blessures,le travail de style (très interressant), le mental tout y est, des prépas 10 kms, semi, marathon, bref des méthodes des années 70 qui ont tendances à revenir, par rapport au méthode de quelques années ou on nous disait qu’il fallait taper dedans comme des brutes avec double sorties certains jours. j’ai testé et ca marche!! Ce n’est bien sur que mon avis !!
  5. salut Nico, ma VDOT est de 54 sur le 10 km et de 50 sur marathon. Quand tu dis qu’il faut travailler l’ endurance, est ce qu’il faut que je me base sur de l’endurance fondamentale ou il faut que je travaille plus mon allure marathon afin de la tenir plus longtemps. Est ce que je dois pour autant travailler un peu moins ma VMA et faire donc un peu moins de fractionner. Merci

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.