Devenir mon propre coach sportif a été la meilleure décision de ma vie ! Car j’ai une obsession depuis toujours : celle d’apprendre et de progresser chaque jour. C’est vrai dans la vie, c’est vrai dans le sport. C’est dans mon ADN de tout remettre en question pour le comprendre et l’intégrer. C’est pour ça que je suis devenu mon propre coach sportif il y 6 ans maintenant. J’ai bien sûr passé pas mal de temps auprès du coach de mes débuts avant de devenir mon propre coach sportif. Puis j’ai fait beaucoup d’erreurs, c’est comme ça qu’on apprend. Et en bout de ligne, à force de lectures, de test de tel ou tel entraînement, j’ai pu progresser et m’épanouir vraiment ! Et vous pouvez retrouver le résumé de tout ce que j’ai appris dans ce gros article qui dit tout !

Se concentrer sur soi pour devenir son propre coach

Où est-ce que je veux en venir avec ça ? Progresser, ça demande avant tout de se concentrer sur soi-même pour mettre en place les méthodes qui nous conviennent. Je le dis souvent, je pense qu’un entraînement ultra-individualisé est une des clés de la progression. De fait, qui est-ce qui vous connaît mieux que vous-même ? Savoir se concentrer sur soi et évaluer ses lacunes. Ensuite on doit mettre en place ce qu’il faut pour les travailler et arriver à ce stade où les progrès se font sentir. Et ce processus est jouissif quand on le maitrise de A à Z.

Comment bien courir un 10km et battre son record en 8 conseils !

J’essaye donc de vous apporter cet état d’esprit sur Running Addict. Car plus je travaille dans ce sens, plus je progresse et plus je m’épanouis. Apprendre à s’entraîner demande de bien se connaître mais aussi de bien comprendre les concepts fondamentaux de la course à pied autant que de la physiologie humaine.

>> À LIRE AUSSI : Combien de fois courir par semaine quand avec une vie occupée ? 

Être son propre coach sportif c’est possible !

Ce n’est pas simple d’être son propre coach. Ça demande d’être exigeant avec soi-même, ça peut prendre des années de stagnation. C’est un risque à prendre… et je suis passé par là ça peut aussi être très frustrant. On fait des tas d’erreurs avant de bien mettre tous les éléments ensemble. Mais une chose est sûre, une fois que vous entrez dans ce processus où vous devez uniquement votre progression à votre méthode, votre épanouissement en tant que coureur est proche du paroxysme. Alors oui, je ne peux que vous encourager à tenter l’expérience de l’auto-entraînement.

D’ailleurs, sans ça, vous ne seriez sûrement pas en train de lire ces lignes sur Running Addict ! C’est pour vous dire à quel point cette décision de devenir mon propre coach a été positive. J’ai essayé, j’ai beaucoup raté, j’ai appris, j’ai progressé, gagné plus de 10′ au semi-marathon, suis passé sous les 3h au marathon… Et je m’épanouis encore au quotidien grâce à ce choix !

S’entraîner sérieusement, sans se prendre au sérieux, ma devise de coach !

Et si la recette du “S’entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux” était le secret ? C’est en tous cas la manière dont je vois l’entraînement pour les amateurs que nous sommes. Et c’est aussi la manière dont je vous invite à voir l’entraînement. Et un chose est sûre, pour vous aider, rien de tel que la rubrique Conseils Running. J’y détaille dans plus de 100 articles toute mon expérience dans le domaine ! Ainsi vous pouvez trouver tout ce que j’aurai aimé lire quand je suis devenu mon propre coach. Ça m’aurai clairement évité beaucoup d’erreurs et c’est ce que je veux vous amener ! 🙂

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

6 COMMENTS

  1. Je pense que ca prend du temps oui avant de se connaitre vraiment et de pouvoir devenir son propre coach.
    En attendant, mon coach me convient très bien et je pense apprendre pas mal de choses à ses cotés hehe

    • @dreyliciouss oh que oui ca prend du temps et surtout la passion pour les methodes d’entrainement, etc ! Je le conseillerai pas à tout le monde ça c’est sur ! 😀

  2. Pour ma part, je trouve que l’on peut s’éviter quelques blessures ou déconvenues en profitant de l’expérience de quelqu’un qui a rencontré tous ces problèmes avec des centaines d’athlètes.
    Cela dépend des objectifs de chacun. Si c’est d’obtenir les meilleurs résultats possibles avec son potentiel, s’accompagner d’un coach me semble incontournable. (À condition de trouver le bon partenaire)

    Mais si la performance est au second plan, et le développement personnel au premier plan, être son propre coach peux avoir un sens, je suis d’accord.

    « Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir », Confucius.

  3. Je suis assez D’accord avec cet article (comme souvent t d’ailleurs). Pour ma part l’élément bouffe (ou malbouche) est un élément important pour lequel j’ai mis du temps à comprendre que ça faisait partie de l’entraînemente t que cela jouait un rôle dans la performance. Après en avoir compris un peu plus sur mes entraînements et ma façon de faire je travaille maintenant cet aspect….et je crois que c’est encore plus dur que l’entraînement lui même.
    Je me permet de parler de ça parce que tu évoqué pas mal de sujet avec beaucoup de justesse mais pas trop la dessus. Pourtant à voir t’es photos, nul doute que ton hygiène de vie est niquel; si à l’occasion tu voulais parler de ça 🙂
    (Voilà à être trop bon dans tes articles j’attends ton point de vue sur des sujets précis 😉 )

  4. Il est vrai que d’atteindre ces objectifs en ayant tout planifié de A à Z est grisant. Je n’ai jamais eu recours à des coachs depuis que je me suis mis au running en 2014. Par contre des articles de blog, j’en ai lu un paquet :). Permet d’avoir pas mal de chose a tester pour trouver les méthodes qui nous conviennent.
    Par contre ce qui me manque dans cette auto coaching et le partage des entraînements avec des partenaires, souvent trop rare…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.