Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, je ne vous surprendrais pas en vous disant que je prends de plus en plus de plaisir à faire du vélo. Le fait d’avoir profité d’une aubaine avec un vélo neuf à -50% l’automne dernier n’y est pas pour rien. Si beaucoup me parlent de triathlon parce que je commence à prendre un peu de plaisir à nager, ce n’est pas encore ça. La solution est toute trouvée, le duathlon existe et il est parfait pour moi ! Je vous dis tout sur le pourquoi du comment j’en suis arrivé là.

Qu’est ce qu’un duathlon ?

Un duathlon, c’est comme un triathlon où on remplace la natation par de la course ! Double dose de course, pas mal non pour un coureur ? Pour moi en tous cas c’est parfait !

Tout comme en triathlon, il y a différents formats de course proposé, j’ai choisi le format olympique qui se compose de :

  • 10km de course
  • 40km de vélo
  • 5km de course

Ni trop court, ni trop long, de quoi se faire plaisir sans prendre de risque (préparant un marathon le volume est assez classique)

Pourquoi un duathlon ?

Je vous l’ai dit, je prends du plaisir sur un vélo. Et je progresse aussi beaucoup dessus ! Je pratique le vélo de manière régulière depuis un an, je suis donc dans cette phase de débutant, je pars de rien en fait. Du coup, chaque sortie permet d’améliorer mon niveau. En bon compétiteur, j’adore ça… Et comme je commence à ne plus être (trop) ridicule par rapport aux triathlètes que je croise, j’ai envie d’aller voir ce que ça peut donner un dossard sur le dos… La partie natation ne m’intéressant pas pour le moment, le duathlon me fait vraiment envie !


Quelle date pour ce premier duathlon ?

Le 9 Septembre, lors du weekend de Triathlon Esprit de Montréal. Situé au Parc Jean Drapeau, sur le circuit de Formule 1 Gilles Villeneuve, le parcours est celui sur lequel j’apprends le vélo depuis quelques temps, je le connais bien, il est roulant et facile… Parfait pour débuter !

Challenge accepted !

Comme d’habitude, quand je participe à quelque chose, je déteste le faire à moitié, j’y vais donc pour donner le meilleur de moi-même ! Evidemment, je vais être très juste sur la partie vélo par rapport à tous les habitués, je m’améliore certes, mais je manque encore cruellement de puissance. La preuve, même quand je force mon cardio ne monte pas vraiment… Mais avec double dose de course à pied autour, le but sera vraisemblablement de suivre en course, de limiter la casse à vélo et d’essayer de remonter sur la 2ème course. Ça c’est si les jambes ne sont pas explosées par le vélo…

>> Ce duathlon m’a tellement plu que j’en ai fait un autre blog… Sur le duathlon et mes débuts en triathlon ! À découvrir ici

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

8 COMMENTS

  1. Salut Nicolas, très bonne idée ce duathlon, en suivant tes sorties sur Strava je pense que tu devrais y arriver sans trop de problèmes. J’ai une petite question, sur ton blog je n’ai pas trouvé d’articles concernant les étirements après une bonne sortie mis à part le fait de courir quelques km en endurance apres l’effort. Pourrais tu nous préparer un petit article traitant le sujet 😉 .

  2. Moi je reste persuadée qu’un jour le triathlon sera de mise 😉 En attendant, un duathlon, ça va te plaire, c’est certain. Tu as déjà testé la transition bike-run ? Ca change toutes les sensations, n’est-ce pas ? C’est assez fun de “redécouvrir” la course à pied comme ça, je trouve.

    • HElloooo @marjolaine-rapog ! 🙂
      Hihi c’est bien possible mais j’ai déjà de quoi m’amuser avec le vélo pour le moment ! J’ai fait plusieurs fois Bike-Run enchaîné… Sans soucis, j,ai même trouvé mes jambes vraiment réactives la dernière fois après 60km de vélo, des sensations pas désagréables par rapport à ce que disent les triathlètes… Reste à voir en enchaînant après un effort de vélo à bloc… C’est ptet pu la même histoire ? 😉

      • Ah ouais ça t’a pas semblé trop étrange ? C’est marrant ça ! Moi je trouvais que j’avais les jambes en coton et que mes sensations n’étaient plus les mêmes. J’entends par là que si je relâchais mon effort de façon minime d’après mon ressenti, en fait mon allure avait chuté beaucoup plus que ce que je pensais.
        M’enfin, tu verras (enfin si c’est pareil pour les duathletes que pour les triathletes) qu’ils n’ont pas la foulée des “purs” coureurs. C’est assez marrant à voir.
        Ca va être chouette ! Je suis excitée par ce challenge pour toi !!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.