Ça y est le compte à rebours à commencé vers mon deuxième objectif de l’année : Le 50km du Québec Mega Trail. Autant pour le premier objectif, la pression était toute relative puisque c’était un semi-marathon. Autant cette fois, elle est réelle car j’augmente ma plus grande distance jamais courue de 20km, qui plus est avec du dénivelé. Rappelons tout de même qu’il y a deux ans j’étais encore un coureur de 800m… De l’eau a coulé sous les ponts depuis cette période.

Une préparation au top

J’ai ma préparation pour moi, c’est un fait. Après un gros hiver de travail, un semi-marathon réussi, la suite fut tout aussi bonne avec un gros travail de dénivelé, un 20km test qui s’est plus que bien passé et un weekend choc où j’ai enchaîné en deux jours les 50kms de ce Quebec Mega Trail. La confiance est totale de ce côté, je sais que j’ai fait une préparation idéale. Reste deux semaines pour réduire progressivement la charge, faire du jus et être au top le jour J !

Il va falloir y aller au mental

Le matériel, la nutrition, la gestion de course, j’ai déjà pensé à tout. Je suis organisé et comptez sur moi pour être fin prêt pour ce Quebec Mega Trail. Le seul élément qui me laisse encore un peu dans le doute est l’aspect mental. Je sais que c’est là-dessus que la course va se jouer. Sur 50km, j’aurai beau tout faire comme il faut, le coup de moins bien va inmanquablement se pointer à un moment ou à un autre. Il va faloir le gérer. J’en ai discuté plusieurs fois avec François, je garderai ses paroles en tête et me les répéterai le moment venu pour ne pas lâcher. Et puis je ne peux pas lâcher, je suis un compétiteur bordel, ma qualité principale c’est d’être tenace, de ne jamais rien lâcher, coûte que coûte. J’espère pouvoir vous le prouver cette fois encore. Car je ne sais pas si c’est l’air du Québec, mais chaque fois que je mets un dossard, je sens le loup qui est en moi se réveiller… #jesuisloup

Et l’équipement alors ? Je teste les Hoka Challenger mais mon choix se portera sûrement vers mes Salomon Sense Ultra pour la course, ma référence. Sac Salomon également… Et cerveau de Running Addict pour faire marcher tout ca ! 🙂


Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

6 COMMENTS

  1. Bonjour cher Loup (rires)

    Je crois que tu as tout ce qu’il te faut pour passer au travers de ce 50 km en sentier car 1) tu t’es entrainé intelligemment 2) tu fais un affutage dans les règles de l’art, 3) tu es tenace.
    4) je crois que tu a tout prévu coté alimentation et hydratation.
    Je crois que le paramètre sur lequel tu devras faire un gros effort mental c’est de modérer ton enthousiasme( enthousiaste que tu as à la tonne) afin de ne pas adopter un rythme trop rapide au début. Je me permets de te suggérer a) de monter toutes les bosses de plus de 12-15% en power walking et b) de conserver le plus d’énergie possible pour les 20 derniers kilomètres. Rendu au vingt derniers kilomètres tu lâche la bête, et bien sur tu nous raconte le tout dans un autre texte si motivant pour nous. On ne peut plus s’en passer.

    • Salut Errol!
      J’ai toujours utilisé le “Power Walking” sur mes trails précédents, quel que soit la distance lorsque la pente était raide. J’ai fait de même lors de mes séances de côtes au mois de Juin… J’espère que ce sera la clé pour moi pour m’économiser! Je prépare un sujet là-dessus d’ailleurs! Mais j’attends que la course soit passée pour faire un retour complet! 😉

  2. Salut !

    Pour être un peu comme toi, après avoir fait un 20km en environ 1h20 (je ne sais plus trop) et d’autres trails de ce genre de distances facilement, je m’étais mis en tête de m’entraîner pour un marathon. J’ai allongé les distances et fait un truc cohérent. (pas de sortie de plus de 35km par contre…).
    Sur le marathon, j’ai vraiment pris du plaisir sur 31/32km, mais les 10 derniers étaient vraiment durs (le fameux mur…). Donc, pour profiter vraiment, ne fais pas la même bêtise que moi : sois humble vis-à-vis de la distance… Et aussi, perso par principe, je ne prends pas de gels ou autres machin choses, mais j’avais juste bu de l’eau avec un peu de sucre et quelques oranges, c’était peut-être pas le top en plein cagnard, mais toi tu sembles faire plus attention à ce point là, ça t’aidera certainement….

    à+

    Ben

    • Salut Ben,
      J’essaye de la respecter au maximum cette distance en arrivant au départ en ayant fait tout comme il faut! Ça ne veut pas dire que je ne connaîtrais pas un coup de barre, mais j’y suis préparé et quand ça arrivera (car je préfère partir du faite que ça arrivera c’est plus facile à gérer!) je vais juste tout faire pour le gérer au mieux!…
      Ça ne présage pas d’un succès mais je croise les doigts pour que ca aille bien! 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.