C’est parti pour le test On Running Cloudstratus, un test qui me fait plaisir puisque je reviens en On quelques années plus tard. Je suis un des premiers à avoir testé la Cloudflow en 2016 puis il y a eu la Cloud X et la Cloudventure avec lesquelles j’ai fait 2-3 hivers. Bref, ça me fait plaisir de revenir sur cette On Running CloudStratus et sa double dose de nuages amortissants ! Double dose d’amorti, on est donc sur une chaussure qui vise le confort de tous les jours plus que la vitesse… et ça tombe bien puisque je suis en reprise post-marathon donc c’est exactement ce que je fais !

On Running CloudStratus : un des chaussants les plus confortables du marché !

Voilà, on va mettre les pieds dans le plat tout de suite, quand j’ai mis les pieds dans cette chaussure je savais déjà que j’allais aimer ça ! C’est moelleux mais sans excès, le pied est bien calé dans la chaussure mais tout en ayant vraiment de l’espace pour les orteils à l’avant. Bref on a un super compromis de ce côté ! Et quand on se met à courir et bien ça se confirme. C’est une des chaussures ou le confort initial est tout de suite excellent !

Est-ce que laçage un peu différent de ce qui se fait habituellement joue ? Je ne sais pas mais en tout cas malgré l’espace à l’avant pied on reste bien maintenu sans avoir besoin de serrer outre mesure, bref ce type de laçage est top je trouve !

chaussures On Running CloudStratus

L’avantage : l’amorti de cette On Running Cloudstratus

Le vrai avantage de cette Cloudstratus par rapport à tous les autres modèles de chez On Running, c’est sa double épaisseur de « plots ». On ressent vraiment la différence avec un modèle classique à une rangée. On-Running a toujours proposé des modèles que je trouve « raides ». Pas inintéressant, personnellement j’aime plutôt ça ! Mais au global, c’était trop raide pour beaucoup. Là, niveau confort au niveau de l’amorti de la semelle, vraiment il n’y a pas de soucis, on peut enchaîner les kilomètres sur le bitume en restant à l’aise ! (même si je vous conseille toujours quand vous le pouvez, de ne pas faire que du bitume. Les chemins et parcs vous proposent souvent des alternatives plus douces pour vos tendons et articulations !)

Faite pour du kilométrage… mais la Speedboard garde un bon dynamisme !

Ne vous méprenez pas avec ce titre, le but de cette On Running CloudStratus n’est pas la performance. Pour autant, lorsque j’ai poussé un peu l’allure pour le plaisir vu qu’en ce moment je ne fais pas de fractionné, j’ai été surpris. Surpris par la réaction que j’attendais un peu molle… mais la Speedboard, la plaque (non-carbone) qui est dans la chaussure couplée aux clouds donne un bon retour d’énergie à l’avant du pied.

On Running CloudStratus

20% de matériaux recyclés, c’est toujours ça de pris !

Ça n’intéressera pas tout le monde, et certains diront que c’est trop peu, mais avec 20% de matériaux recyclés dans la chaussure (75% du polyester du chaussant en fait) on est pas mal sur ce qui se fait de mieux dans la chaussure de running aujourd’hui. L’important, c’est d’essayer d’augmenter ça et On le fait d’année en année… peut-être sera-t-on à 30% sur le prochain modèle ! :)

>> Acheter cette On Running CloudStratus ici

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Coureur expérimenté avec 18 ans de pratique en athlétisme, course sur route, trail. Je cours le marathon en 2h41. Je conseille les coureurs depuis 10 ans sur Running Addict et Campus.coach ! Auteur de 650 articles sur la course et 400 vidéos, j'ai lu plus de 200 livres et études scientifiques sur l'entraînement, la physiologie, le fonctionnement du corps humain et rencontré 100 professionnels de la course (coach, scientifiques, kinésithérapeutes, ostéopathes...) ces 10 dernières années. C'est ce qui me permet de vulgariser l'entraînement au mieux pour vous accompagner dans votre progression !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.