Aujourd’hui je voudrais revenir avec vous sur ma saison 2016. J’ai eu le temps de la digérer avec une bonne coupure annuelle. J’ai en effet très peu couru depuis mon premier marathon il y a un mois. C’est donc à tête bien reposée que je vais faire le bilan de cette saison 2016 qui encore une fois (les années se suivent et se ressemblent !) a été top, meilleure que 2015 même !

Ma saison 2016 en chiffres

Les chiffres c’est simple, ça ne trompe pas, ça ne se discute pas. Et de ce côté, ma saison 2016 est clairement très bonne. Record sur 5km (17’09), 10km (35’53), semi-marathon (1h17) et marathon (3h08). What else ? À relativiser quand même, Je n’avais jamais couru de 5 km en compétition ni de marathon avant cette année, battre un record qui n’existe pas c’est toujours plus facile.

Mais pour le 10km et le semi-marathon, ce sont de vrais records battus, voire même explosés. Passer de 36’40 à 35’53 au 10km (sur une course loin d’être parfaite à Ottawa !) c’était vraiment cool. Mais passer de 1h20’10 à 1h17’11 au semi-marathon (à New-York sur un parcours que je rêvais de courir !) c’était juste énorme !

Retour sur ma saison 2016

2016 : Promesses tenues !

Pour ceux qui me suivaient il y a un an, j’annonçais clairement que je visais de gros progrès en 2016 (À lire ou à relire ici). Je n’aime pas trop m’avancer en général, mais les progrès techniques et en endurance que j’avais remarqué en 2015 ne pouvaient que payer en 2016. Pour cela il fallait bien sûr s’entraîner sérieusement (sans se prendre au sérieux bien sur !) et appliquer à moi-même tous les conseils running que je vous donne ici. Cette année j’ai définitivement validé ma méthode d’entraînement, avec ça ce n’est si pas compliqué de progresser ! 😉


2016 : Des progrès et des découvertes !

Les performances c’est bien, le plaisir c’est mieux ! Je suis un fervent partisan du plaisir comme priorité numéro un dans la pratique de la course à pied. Et si les deux sont bien souvent compatibles, je ne suis pas constamment en recherche de performance. La preuve en 2016, je me suis surpris à aimer et progresser énormément sur un vélo en participant à mon premier duathlon. Évidemment, je me suis pris au jeu de la performance… Mais pris au jeu, ça veut tout dire, le plaisir a toujours été le but principal !

Retour sur ma saison 2016

En terme de découverte, cette saison 2016 restera donc aussi celle de mon premier marathon. Pas de préparation spécifique, une recherche de plaisir et de dépassement de soi, une quête d’autre chose, d’autre sensation… Une histoire nouvelle à écrire avec cette distance mythique qu’est le marathon.

Bilan de ma saison 2016 ? Vivement 2017 !

20′ à peine pour écrire ce bilan de ma saison 2016… Les mots sortent plus vite que mes mains ne peuvent les taper au clavier, j’ai les yeux qui brillent en pensant à tous ces beaux moments que j’ai pu vivre en cette année 2016 ! Et ces super souvenirs de course vont encore une fois être la meilleure des motivations quand, au milieu de l’hiver, je devrais affronter une tempête de neige ou pire encore, les grosses séances sur tapis !!

Et bien sûr, je compte vous faire vivre tout ça de l’intérieur, car si j’en suis là c’est en grande partie grâce à vous tous, à vos “j’aime” sur Facebook où on est maintenant plus de 12.000 et autre commentaires ou e-mails qui me motivent au quotidien ! Merci pour ça et n’hésitez pas à me parler de votre saison 2016 dans les commentaires !

 

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

8 COMMENTS

  1. Bravo pour cette magnifique saison !!! Pour ma part, je vais me mettre pour de bon à la course à pieds d ici un an quand j aurait arrêté mon sport principal. Cela dit, comme je te l ai écrit dans le sujet du 10 km, j ai réussi à me préparer et exploser mon record en passant en gros de 36’20 à 35’15. Et la sensation au moment de passer la ligne a été énorme. Je pense que pas grand monde peut comprendre à part des passionnés, mais j ai presque eu les larmes aux yeux en franchissant enfin la barre des 36′ qui était mon rêve. Encore bravo à toi et continu de travailler dur et de nous en faire profiter.

  2. Après une saison 2015 que je qualifierai de “découverte” de la course à pied (j’ai commencé fin 2014 mais ça ne compte pas vraiment), avec quelques courses sympas ici et là (avec une distance max de 12kms), la saison 2016 a été celle des progrès…

    En avril, deux amis avec qui j’ai partagé un 10 kms m’ont embrigadé pour faire le marathon de Nantes en 2017. Après réflexion, je me suis dit ok. Par contre, pas question de faire ça à la légère, donc entrainements plus réfléchis, nutrition, etc. C’est comme ça que je suis arrivé sur Running Addict et qui j’y ai trouvé des infos utiles (ah, l’endurance fontamentale !!!).

    Je l’ai senti à partir de l’été sur certaines courses, dont un RP sur 10 kms, et un temps battu de 15 minutes par rapport à 2015 sur une autre course. l’objectif était aussi de faire un semi (fini en 2h10). Je vais ajouter un petit trail à la fin de la semaine, pour le plaisir.

    2016 a donc été une année où j’ai senti que je progressais en CAP, tant en aisance qu’en rythme.

    2017, ce sera l’année du marathon. La préparation qui va avec devrait m’aider à progresser encore et battre mes temps sur les courses que je fais chaque année…

  3. Bravo pour cette superbe saison !!! Tes chronos font en effet rever !!! Meme si je pense que meme avec du travail, mes limites s’arreteront bien avant 🙂
    Pour ma part, saison 2016 qui rime avec decouverte de ma passion pour la CAP 🙂
    J’ai chausse des runnings pour la premiere fois en 2011, et jusqu’en 2013, j’ai epingle 5 dossards au total, sur des courses de 10 km. Le gout de la competition (des annees de tennis en competition), mais sans entrainement specifique. Puis l’arrivee de mes deux enfants, m a fait arreter la CAP pendant 2,5 ans.
    2016 a donc ete la reprise, et en meme temps la revelation 🙂
    5 courses officielles et encore 3 a venir pour cloturer la saison, et records sur records (mais la marge de progression etait enorme : j etais a 59′ en 2012, pour mon PR sur 10 km).
    52′ en avril / puis 50 min en novembre, prochain dans un mois, avec chrono cible a moins de 50 min. Premier semi a 1h54 en mai, et 2eme semi a venir dans 3 semaines, avec un chrono vise a 1h50…
    Donc entierement d’accord avec ton precedent article sur ‘le travail paie toujours’, avec des entrainements cibles, et un peu de motivation, on peut enormement progresser 🙂 et c’est vraiment motivant !
    A noter une blessure qui m a forcee a m arreter 2 mois cet ete, car je ne me suis pas posee de limites, et ai enchaine les km…. alors que je n avais fait aucune activite physique en plus de 2 ans !
    Cela m a servi de lecon, et quand j ai vu comment j ai eu du mal a ‘recuperer’ le niveau d avant blessure, ca m a calmee sur le fait d ecouter mon corps, a la moindre gene 🙂
    En tout cas, merci a toi pour ce blog tres bien ecrit et qui prodigue de nombreux conseils bien utiles, pour tous. Meme si tu fais plutot partie de l’elite des coureurs, tu as un langage qui s;adresse a tous les niveaux, et on ne se sent pas “largues” meme si on est tres loin de ton niveau 🙂

  4. Très belle année c’est clair !!! Ton travail a payé !
    Encore bravo pour tous ces RPs grandement mérités !
    De bons moments oui et il y en aura d’autres en 2017 😉
    En tout cas j’espère en vivre encore plein avec ou sans baskets avec toi et Elo 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.