Les semaines se suivent et se ressemblent… Du volume en veux-tu en voilà et une fatigue qui pourtant ne vient pas ! Je ne dis pas qu’après les plus grosses sorties je suis encore en pleine forme mais arrivé à la suivante je n’ai pas ou très peu de séquelles. C’est de bonne augure, on va continuer comme ça encore quelques semaines avant de ralentir le rythme et de s’envoler vers, je l’espère, un beau Marathon de Paris !

9 entraînements pour 100 km d’équivalent course

Voilà comment résumer cette folle semaine. 100km c’est bien sûr une approximation car je fais du vélo sur mon home trainer en complément de la course. Mais j’aime lire ça sur une même échelle. J’ai fait 6 sorties de course à pied pour 82km, ça c’est un fait. Mes 3 entraînements de Home Trainer ont duré 45′ je les compare à un petit footing de récup court d’environ 30′ (aucun base scientifique pour cette comparaison c’est juste dans ma perception de l’effort réalisé). Ensuite le calcul est simple, pour 30′ de footing de récup je ferais à 6km… 3×6 = 18km + 82km de course = 100km, le compte est bon je suis prêt pour les Chiffres et les Lettres ! 😉

Pour la deuxième semaine de suite je bats mon record de volume d’entraînement. Mais ce que je retiens, c’est surtout que ça se fait en douceur ! Pas de grosse fatigue, une visite de contrôle chez le physio qui garde tous les voyants au vert… Bref, je ne vais pas le crier trop fort mais tout va bien ! Et pour voir le détail de mes entraînements cliques sur l’image et accèdes à mon compte Strava !

plan d'entraînement marathon de paris semaine 8

Gros volume= Gros focus sur tous les à côtés

Sans me jeter des fleurs je dirais que c’est mérité. De l’alimentation au quotidien à l’application scrupuleuse de mes techniques de récupération, je ne laisse rien au hasard, tout est fait pour que les entraînements soient réalisés dans les meilleures conditions ! Et ne me parlez pas de sacrifices comme j’entends parfois ! Il n’y a aucun sacrifice là-dedans. J’adore courir, je me fais plaisir à chaque entraînement, essayer de bien manger au quotidien est devenu une passion et prendre le temps de bien récupérer n’est ni compliqué, ni couteux en temps… Je n’y vois que du positif dans ma vie en général. D’ailleurs si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à télécharger mon petit guide pour progresser en course à pied sans se stresser, il vous en dira plus sur tout ça ! 😉

Continuer de dérouler mon plan d’entraînement marathon de paris

Aucune fatigue. Ça ne m’empêchera pas de coller à mon plan d’entraînement marathon de paris en prenant 4-5 jours plus léger. Je pourrais être tenter de vouloir surfer sur la forme et en faire plus. Je considère ça comme une erreur, un piège qui pourrait vite se refermer ensuite. Non, je suis en forme, je vais y aller molo sur les prochains jours pour entretenir cette forme tout en reposant mon corps et repartir ensuite de plus belle vers la dernière grosse phase de mon programme ! Les dictons ne sont pas toujours bons, pour mois mieux vaut pas assez que trop ! 😉

Et pour en savoir plus sur comment je construis mon plan d’entraînement marathon c’est par ici !

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

5 COMMENTS

  1. Bravo pour ces semaines d’entrainement incroyables ! Tu as raison de te menager 🙂
    Et je suis d’accord sur les “sacrifices” dont tu parles ! Ce n’en sont pas, tant qu’on ne se prive pas de manger ce qui nous plait, dans des proportions raisonnables 🙂 Pour ma part, je me passe sans probleme d’alcool pendant mes plans d’entrainement, mais certains voient ca comme un sacrifice !!! 🙂

    • Merci @julie !
      Je n’ai aucun problème à ce que certains voient ça comme un sacrifice mais qu’il ne me le présente pas comme ça pour moi ! ça l’ai pour eux ok, mais pas pour moi ! 😀

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.