Comment courir un marathon

Mois 2 | S'entraîner fort pour tenir la distance

Semaine 8

Avoir le bon équipement pour courir un marathon

Courir un marathon, c’est se poser beaucoup de questions. Et celle du bon équipement pour courir le marathon revient très souvent. Cette semaine je vais vous aider à bien maîtriser ce sujet pour qu’il n’y ai plus d’angoisses là-dessus et surtout que vous n’oubliez rien. Car il n’y a rien de plus stressant que d’avoir oublier un élément essentiel et de s’en rendre compte la veille de la course… ou pire le jour même… c’est dans la majeure partie des cas trop tard ! Rassurez-vous, vous n’oublierez rien, car la semaine avant la course je vous ferai une checklist pour valider que vous avez tout ! 😉

Et pourquoi parler de l’équipement pour courir le marathon à 5 semaines de la course me direz-vous ? Parce que c’est maintenant qu’il faut vous en occuper ! Avoir le bon équipement, c’est comme pour le ravitaillement le jour de la course… c’est très individuel ! L’idéal est donc de tester différentes options, de s’assurer que ça fonctionne avant de valider tel ou tel choix ! Car il y a une règle de base en terme d’équipement pour courir le marathon… on innove pas ! Oubliez la nouveauté avec le petit achat de dernière minute sur le Salon du Running car on vous a dit du bien de tel ou tel produit. Non ! Achetez maintenant ce qu’il pourrait vous manquer… testez ce nouvel équipement… et ensuite ne changez plus rien ! 

Le bon équipement pour courir le marathon doit être simple

S’il y a un conseil que je peux vous donner pour choisir votre équipement marathon, c’est celui-là : restez simple ! Le marathon c’est une course comme les autres… elle dure juste un peu plus longtemps ! Je ne veux donc pas vous dire d’acheter une panoplie complète spéciale marathon… à moins que vous couriez avec des t-shirts en coton habituellement… côté textile une de vos tenues de running dans laquelle vous êtes confortable, c’est le principal.

Si vous envisagez une nouvelle paire de chaussure pour courir le marathon, c’est pareil, c’est maintenant qu’il faut les acheter. Car il faudra valider sur vos sorties longues qu’elles sont confortables pour votre pied et que vous vous sentez de faire 42km avec. Et si vous cherchez comment bien choisir vos prochaines running, je peux vous donner quelques conseils. Sur ce sujet, je ne vais pas réinventer la roue, j’ai déjà écrit un article complet que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

Une autre question à vous poser ensuite est de savoir si vous allez utiliser les ravitaillements fournis sur le parcours du marathon ou pas. Si c’est le cas, pas trop de soucis, vous pouvez partir en toute liberté. Par contre si vous comptez emporter vos ravitaillements, avoir un cuissard avec des poches ou une ceinture qui vous permette de ranger ce que vous voulez emporter pour votre marathon va être vraiment intéressant. Dans cet article, vous trouverez 5 solutions pour transporter votre ravitaillement marathon. Vous pourrez choisir celle qui vous convient le mieux.

Les spécificités de l'équipement pour courir le marathon

Mesdames, ça devrait déjà faire partie de votre panoplie favorite mais une brassière / un soutien-gorge de sport qui soit confortable pendant toute la durée du marathon est un indispensable ! Si vous êtes déjà équipée, assurez-vous lors des sorties les plus longues du plan qu’aucune gêne / aucun frottement ne survient à la longue ! Sinon… vous ne pourrez pas compter sur moi pour vous proposer des tests produits… mais j’ai entendu beaucoup de bien des produits de la marque Anita (collection que vous pourrez retrouver sur cette page). Sinon les brassières de chez Nike sont aussi des grand classiques, populaires chez les coureuses et elles sont ici.

Si on reste dans la même région du corps, messieurs, n’oubliez pas de penser à vos tétons… une région que beaucoup négligent et qui souffre pas mal sur des efforts de longues durées. Un pansement sur chacun des tétons (un pansement qui tient bien / waterproof pour la sueur) règlera les problèmes ! Sinon, courir un haut seconde peau permettra d’éviter tout problème de ce côté, c’est ce que j’avais fait sur mon premier marathon avec mon t-shirt cardio Kalenji, et c’était idéal.

Les petits bonus qui ne payent pas de mine

Crème Nok

Ce type de crème est idéal pour préparer vos pieds à la course. Vous pouvez l’utiliser uniquement le jour J… mais idéalement, en tartinant régulièrement vos pieds dans les semaines précédent la course… ça permettra de bien préparer vos pieds lors des dernières longues sorties.

Pour ceux qui sont sujets aux ampoules et autres frottements… c’est un indispensable ! La crème Nok s’utilise d’ailleurs aussi à tous les endroits où ça peut frotter comme au niveau des aisselles ou de l’entre-jambe si vous courez en short par exemple ! La crème Nok est disponible ici.

Baume du Tigre

Très connu chez les coureurs, le baume du tigre a un effet d’échauffement musculaire / relaxant. Je l’utilise en particulier quand il y a un sas de départ, pour masser les mollets et les cuisses avec un peu de baume du tigre pour rester chaud plus longtemps en attendant le départ.

Aucun évidence scientifique là-dessus, c’est plus un ressenti. On est sur de la médecin chinoise donc du naturel qui dans tous les cas ne peut pas vraiment faire de mal (sauf allergies, à tester avant le jour J donc ;)). Cliquez ici pour trouver la gamme de produits Baume du Tigre.

Des manchettes

Si les conditions sont mixtes comme souvent sur les marathons de printemps (en gros frais en attendant le départ et en début de course, puis relativement chaud une fois que le soleil se sera levé…), alors porter des manchettes peut vous aider à bien réguler votre température.

On peut les monter ou les descendre en fonction de ses sensation, c’est vraiment mieux que d’opter pour le t-shirt manches longues… et le regretter dans la deuxième moitié de course. Je ne les utilise pas souvent… mais elles sont toujours dans mon sac avant une course ! Regardez par ici pour une sélection de manchettes.

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Nouvelle semaine d’assimilation au programme

Après 3 semaines d’un bon niveau, c’est le moment de passer sur une nouvelle semaine d’assimilation avant le sprint final de la préparation. On récupère, on encaisse le travail des semaines passées pour pouvoir tout donner lors des entraînements qui vont arriver ensuite !


40’ EF
CONSEIL DU COACH

On fait tourner les jambes, sans jamais forcer, l’objectif est clair cette semaine : récupérer avant d’attaquer la semaine critique du plan !


15’ EF

5 x 2′ allure 10km / recup 1′ EF

10’ EF
CONSEIL DU COACH

Même type de fractionné que pendant la première semaine de récup, facile ! On fait tourner les jambes sans forcer sur la machine, on en profite pour courir relâché !


1h30 EF
CONSEIL DU COACH

Sortie longue de recup ! Après avoir fait 2h15 la semaine passée, 1h30 devrait être une formalité… ça devrait en tous cas après 6 jours de récup ! Sinon attention à analyser le pourquoi de cette fatigue !


40’ EF
CONSEIL DU COACH

On fait tourner les jambes, sans jamais forcer, l’objectif est clair cette semaine : récupérer avant d’attaquer la semaine critique du plan !


15’ EF

5 x 2′ allure 10km / recup 1′ EF

10’ EF
CONSEIL DU COACH

Même type de fractionné que pendant la première semaine de récup, facile ! On fait tourner les jambes sans forcer sur la machine, on en profite pour courir relâché !


30’ EF

8x100m environ en accélération progressive

5’ EF
CONSEIL DU COACH

Footing léger avec quelques lignes droites en accélération progressive pour garder le rythme, sans forcer


1h30 EF
CONSEIL DU COACH

Sortie longue de recup ! Après avoir fait 2h15 la semaine passée, 1h30 devrait être une formalité… ça devrait en tous cas après 6 jours de récup ! Sinon attention à analyser le pourquoi de cette fatigue !


40’ EF
CONSEIL DU COACH

On fait tourner les jambes, sans jamais forcer, l’objectif est clair cette semaine : récupérer avant d’attaquer la semaine critique du plan !


15’ EF

5 x 2′ allure 10km / recup 1′ EF

10’ EF
CONSEIL DU COACH

Même type de fractionné que pendant la première semaine de récup, facile ! On fait tourner les jambes sans forcer sur la machine, on en profite pour courir relâché !


40’ EF
CONSEIL DU COACH

Footing de récup, détendez-vous, profitez de cette semaine facile et emmagsinez de l’énergie pour le dernier gros bloc de travail !


30’ EF

8x100m environ en accélération progressive

5’ EF
CONSEIL DU COACH

Footing léger avec quelques lignes droites en accélération progressive pour garder le rythme, sans forcer


1h30 EF
CONSEIL DU COACH

Sortie longue de recup ! Après avoir fait 2h15 la semaine passée, 1h30 devrait être une formalité… ça devrait en tous cas après 6 jours de récup ! Sinon attention à analyser le pourquoi de cette fatigue !