Le cuissard de compression Kalenji Kiprun j’en suis fan depuis longtemps. Je porte encore régulièrement celui que j’ai acheté il y a 4 ou 5 ans. C’était d’ailleurs celui qui m’avait accompagné sur le marathon de Paris 2017. Aujourd’hui je vous propose le test du cuissard de compression Kalenji Kiprun version 2018… Sans vous gâcher le suspense, je peux déjà vous dire qu’à 30€ le cuissard, c’est vraiment un produit incontournable. Je vais maintenant vous expliquer pourquoi je dis ça un peu plus en détail…

Cuissard de compression Kalenji Kiprun : l’ami du marathonien

Oui, je suis très enthousiaste sur ce cuissard. Mais rassurez-vous c’est un enthousiasme naturel, je ne suis absolument pas sponsorisé pour ça. C’est juste que Décathlon a (enfin) débarqué au Canada… et ce cuissard était dans mon panier 5 minutes après l’ouverture du magasin… au milieu de pas mal d’autres choses évidemment… Quand on vit au Canada depuis plus de 3 ans et qu’on est sportif, c’est une délivrance de trouver ce type de produits… Bref, parenthèse personnelle refermée ! 😉 Les améliorations portées à ce cuissard de compression Kalenji Kiprun sont exactement celles dont j’avais besoin pour qu’il soit parfait à mes yeux. Et j’en ai profité à fond sur le marathon de Prague en partant simplement avec ça pour rassembler tout mon matériel. En premier lieu, parce que ce cuissard est léger et maintient les muscles des cuisses correctement. Plus qu’un cuissard de compression comme le font Skins ou Compressport, je parlerais plus ici du soutien musculaire, la compression étant modérée (sur mes cuisses épaisses comme des allumettes en tout cas !). Mais son énorme avantage c’est sa ceinture intégrée qui permet de transporter pas mal de choses grâce aux nombreuses poches. Que voulez-vous de plus ? Personnellement, si ça marche c’est exactement ce que j’attends d’un cuissard à porter sur marathon…

Cuissard de compression Kalenji Kiprun : un must !

Les défauts de ce cuissard de compression Kalenji Kiprun

Attention toutefois à certains points que j’ai pu voir dans les avis sur le site de Décathlon ou dans d’autres tests de ce cuissard. Des points que je n’ai personnellement pas du tout sentis. Si on ne s’occupe que de moi, mon test pourrait s’arrêter ici. Mais si d’autres ont relevé ces points, il y a une raison. C’est que, selon la morphologie, peut-être la sensation va-t-elle être différente. Il n’existe pas 36 tailles, on est loin du sur mesure. D’abord, on parle de frottements au niveau des coutures. Personnellement j’ai porté ce cuissard sans rien en-dessous au marathon de Prague et je n’ai eu aucune irritation après 3h de course. Mais c’est vrai que les coutures existent tout de même et selon où elles tombent, elles peuvent potentiellement gêner. Au niveau de la longueur ensuite. Pour certains il semble que le cuissard descende trop bas sur le genou. Encore une fois, c’est vrai que pour un cuissard il descend bien bas. Comme vous pouvez le voir sur les photos, c’est parfait pour moi (peut-être à cause de mes longues jambes par rapport à ma taille ?)

Ce cuissard peut-il remplacer une ceinture porte-bidon ?

Le dernier point, que j’ai par contre ressenti, c’est la tenue au niveau de la ceinture. À vide, pas de problème. Avec une gourde dans la poche avant, 3 gels sur le côté et une gopro de l’autre (autrement dit sur le marathon de Prague avec la GoPro pour filmer la course, vidéo que vous retrouverez ici!), toujours pas de soucis. Par contre, si on ajoute à ça une petite gourde dans la poche arrière, là c’est trop chargé et il descend. Pas vraiment étonnant à mon avis. C’est un cuissard, pas une ceinture porte-bidon. Mais c’est à préciser quand même pour ceux qui envisageraient de prendre ce cuissard en remplacement d’un sac ou d’une ceinture porte-bidon. (Ce que j’ai fait à Prague et que je conseille fortement personnellement car ça laisse une très grande liberté de mouvement !)

Cuissard de compression Kalenji Kiprun : un must !

Conclusion : un très bon cuissard !

Au final, vous l’aurez compris, je trouve ce cuissard parfait. Je ne l’aurais clairement pas pris sur marathon dans le cas contraire. J’ai essayé de vous exposer le pour et le contre pour ne pas vous laisser avec un simple « c’est génial achetez-le ». Mais ça reste un cuissard, difficile d’en dire des tonnes quand on trouve le produit intéressant ! J’espère que cet article vous aura aidé à vous faire une opinion sur le cuissard de compression Kalenji Kiprun ! Si vous voulez l’acheter il est disponible en cliquant ici.
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

2 COMMENTS

  1. hello,
    Je suis surpris qu’un cuissard compression puisse permettre de transporter des affaires. Ce n’est normalement pas top par rapport à la tenue surtout si il y’a des fermetures éclairs. Mais peut-être n’est ce pas le cas ici. Personnellement j’utilise un ZXU. Très bonne sensation due à un maintien au top et peu de couture. Par contre aucune poche mais je préfère.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here