Aujourd’hui je vous parle de mon nouveau hobbie, le vélo ! Rassurez-vous ma passion numéro 1 est et restera toujours la course à pied, ce n’est pas prêt de changer. Mais ces derniers temps, je roule pas mal et ça me plaît ! J’ai commencé début Mai l’entrainement croisé en faisant du Run Commute. En ne prenant pas d’abonnement aux transports en commun et en allant travailler en courant… Mais principalement à vélo au final. J’en fais désormais régulièrement aussi en fin de semaine ce qui m’amène à 319km au mois de juin et sûrement au moins autant en Juillet ! 300km c’était plutôt mon volume annuel jusque là… 😄

Le vélo, pour le plaisir… et le dépassement de soi !

Running Addict se met au vélo

Comme en course, je suis addict à la performance, au dépassement de soi. Alors si la majeure partie du temps je roule à un rythme tranquille, pour la récupération et l’endurance de base, il m’arrive aussi en bon compétiteur de clancher comme on dit ici. Un retour de boulot un peu appuyé, une sortie sur le circuit de Formule 1 où si tu vas faire le cyclotouriste, tu prends de méchants courants d’air… Bref je me mets souvent des petits objectifs qui transforment la sortie en séance d’entraînement. La dernière en date, 1h en mode Contre-La-Montre pour voir si je pouvais tenir un rythme soutenu pendant longtemps. Résultat, 31,1km avalés en 1h sur le circuit de Montréal donc avec moitié du temps du vent, c’est réglo ! Et d’ici peu sur un duathlon pour le fun, se dépasser quoi ! 🙂

Avec le vélo, difficile de se comparer

Running Addict se met au vélo

Mon vélo est un Giant TCX 2, un vélo de cyclo-cross. Je l’ai payé 650$ (500€) d’occasion soit moins de la moitié de sa valeur initiale alors qu’il était en parfait état. C’est déjà une belle somme de mon point de vue. Mais dans ce sport malheureusement on sent vite que la technologie fait beaucoup ! Ok j’ai choisi un vélo de cyclo-cross donc je me suis auto-désavantagé par rapport à un vélo de route. Mais à Montréal avec l’état déplorable des routes, c’est loin d’être un luxe que de prendre ce type de vélo au cadre plus robuste qu’un vélo de route au quotidien ! Bref, tout ça pour dire que lorsque tu te fais doubler par un gars sur un vélo de contre-la-montre, tu sais qu’il est sûrement bien plus fort que toi (c’est quand même son sport !) mais tu sais aussi que de rouler sur sa machine te ferait gagner plusieurs km/h.


Je ne pourrais jamais faire du vélo mon sport car il ne nous met pas tous sur un pied d’égalité comme la course. Mais j’y prends tout de même un malin plaisir… Assez en tout cas pour m’inscrire à un duathlon sprint dans 2 semaines dans le cadre de mes petits défis de l’été! 😉

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

7 COMMENTS

  1. Ah le vélo…. J’en ai fait pendant toute mon enfance, j’ai même été championne de Normandie à l’époque, seule fois de ma vie où j’ai été championne de quelque chose! Curieusement je repense souvent à cette période et parfois je crois que ça me manque.
    Néanmoins je m’amuse plus en VTT et il m’arrive de temps en temps de remplacer une sortie course à pied par du vélo quand les jambes sont trop lourdes pour courir.

    • Wahou j’ai une ex championne de vélo qui me suite, j’ai la pression maintenant pour le duathlon! 😀
      Bref, j’y prend vraiment plaisir maintenant… J’en profite donc jusqu’à ce que l’hiver québécois me force à le ranger (ou à investir dan un home trainer!^^)

  2. Tu as bien raison de noter la différence entre la course à pied et le vélo, niveau matériel. En cyclisme, tu as la composante vélo qui entre beaucoup en compte alors qu’en running, tout dépend de toi et de tes capacités. C’est comme ça. Je ne sais pas si on peut dire que c’est un désavantage. Ca fait partie du cyclisme. Il faut juste en avoir conscience.

    • Le compétiteur que je suis a du mal à se faire déposer par des gars pas affuté du tout sur une machine de guerre! 😀
      Après vu que c’est pas mon sport, peut-être que ça arriverait aussi à armes égales! 😉

  3. Salut !

    J’ai fait (j’en fais un peu encore mais moins) de triathlon/duathlon.

    Je fais du vélo avec des mecs de mon coin qui sont balaises (qui l’ont été encore plus).

    Le vélo en soit est important mais c’est pas ça qui fait toute la perf. Quelques conseils :

    1) Si ça n’est pas déjà fait, fais toi conseiller pour ta position, c’est le plus important pour ne pas se blesser et être plus performant (aérodynamisme, confort donc meilleure endurance…) Tu peux avoir une super position sur ton cyclocross.

    2) Mets des pédales/chaussures automatiques. Tu pourras vraiment mouliner donc travailler davantage les ischios, ce qui permet de s’améliorer en course à pieds. Tu auras aussi de meilleures sensations en vélo…. Y’a des modèles qui peuvent être utilisés également en chaussures classiques, tu peux me demander si ça t’intéresse, j’ai quelques noms en tête…

    3) Pédale avec des cyclistes, ils te donneront plein de conseils et c’est avec eux que tu progresseras (façons de pédaler, s’adapter à la pente, au vent, rouler en groupe ou non, entretien de la machine, sinon ça coûte vite cher…). C’est vraiment super et intéressant…

    4) Comme pour un triathlon, pour faire du volume, tu peux enchaîner course et vélo (en vue de la prépa marathon). Perso, pour mes sorties longues, je faisais régulièrement 3h d’enchainement et au fur et à mesure, je réduisais le temps passé sur le biclou.

    5) Comme d’hab, profite, que ce soit en vtt ou sur route c’est vraient sympa en complément de la course à pieds. Surtout pour faire du volume. Varie aussi les sorties (comme en course) : dénivelé, vent, longueur, intensité…….. Have fun !

    • Hey merci pour tous ces conseils! 🙂
      Le vélo est encore loin d’être ma spécialité mais je sens bien qu’en complément de la course ca marche!!
      Je vais remettre ça plus sérieusement l’année prochaine et peut-être cet hiver sur Home Trainer au chaud… Je vais clairement travailler du côté de la position, ayant le dos fragile c’est un impératif pour moi! 🙂

      • Hooou (bonjour l’incruste), je prends particulièrement le petit conseil numéro 4 pour la prépa marathon.
        Oui, ça valait bien un commentaire. Merci Bendufff !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.