J’aime le paradoxe d’une préparation marathon terminée. Cette fin d’affûtage où on a l’impression biaisée de ne plus s’entraîner du tout. Biaisée car on s’entraîne tellement intensément pendant les semaines qui précèdent l’affûtage que rendu là, tout semble facile ! Pourtant j’ai quand même couru presque 50km la semaine passée, et j’ai continué de nager et de faire du vélo. Mais les sensations lors de mes deux sorties du week-end étaient claires. J’avais les jambes qui démangeaient et qui n’avaient qu’une envie : accélérer !

Des séances de fractionné en mode plaisir absolu !

Et c’est parfait ! C’est exactement ce qu’on recherche une fois la préparation marathon terminée, à 7 jours de la course. Car j’ai fait le boulot ! Au global, le volume d’entraînement est resté correct et l’intensité était elle aussi présente. Une belle grosse séance de natation le mardi matin comme d’habitude. Le retour du Bike commute avec le printemps qui fait gonfler un peu le volume total sans effort… Simplement, en course à pied les séances ont été des séances d’entretien et non de développement. Et ces séances sont donc logiquement apparues faciles. Tout le détail est sur mon compte Strava ici. Ma préparation pour le marathon de Prague est terminée Sur le papier, la séance du mercredi ne l’était pas forcément. Avec 3 x (1′ Allure 5K + 1′ Allure 10K + 8′ Allure marathon) et une récupération de 3 à 4′ entre les blocs, il y avait un beau challenge. Mais quand on est en forme, ce type de séance passe tout seul et ce fut le cas mercredi. Top pour la confiance. Un petit 6 x 15-45 en côte le samedi pour un rappel neuro-musculaire sans génération de fatigue. Et le dimanche un petit 4km d’allure marathon pour finir d’imprimer l’allure dans le cerveau. J’ai vraiment pris du plaisir à faire ces séances en ayant toujours cette impression d’avoir une grosse réserve à la fin… >> À LIRE : Comment atteindre son pic de forme avant une course ?

Préparation marathon terminée en roue libre !

Reste la dernière semaine avant la course… la plus dure à gérer psychologiquement ! Car si la précédente m’a semblé light quand elle était loin de l’être totalement… cette dernière semaine de préparation marathon va créer un vrai vide… Je me rappelle encore cette semaine pré-marathon l’an passé qui m’avait un peu inquiété. Se reposer, faire le minimum, c’est perturber tous les repères que l’on s’est créé pendant la préparation marathon. J’attends de voir ce que ça va donner cette année mais cette fois je suis serein, je sais ce que c’est, je sais où je vais… Préparation marathon terminée : le bilan !

Prêt dans tous les sens du terme !

Un marathon reste un marathon avec son lot de surprises ! On a beau tout planifier, tout étudier, impossible de prédire ce qui se passera le jour j… Mais plus on est préparé, plus on évite de se confronter à des surprises qu’on aurait pu anticiper ! Et de ce côté là… je suis clairement prêt aussi. Méthodique et minutieux, j’ai tout testé plusieurs fois. De la tenue aux ravitaillements en passant par une analyse détaillée du parcours… Ma seule crainte ? Si Prague est un parcours plat (pas d’excuse au 34ème, il n’y a pas de côte !), c’est un parcours avec quelques pièges. Des passages pavés réguliers, des rails de tramways un peu partout et surtout une dizaine de tunnels. Avec un parcours principalement en bord de Fleuve, c’est comme les quais de Seine mais qui reviendraient beaucoup plus souvent qu’à Paris ! J’ai vraiment hâte de passer le tunnel du 40ème, là où ça fait aussi mal à descendre qu’à monter… :D. Bref, je suis prêt… Reste simplement à tout donner dimanche prochain ! PS : Ne me demandez pas mon objectif, je vous en parle dans une vidéo un peu plus tard cette semaine ! 🙂

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

17 COMMENTS

  1. Bon marathon ! Ça ne peut que bien se passer ! C’est cool de se sentir aussi serein quand on sait que la préparation à été “juste” .
    Je fais celui du Louvre à Lille dans 2 semaines et je me sens comme toi .. avec un chrono qui n’a rien à voir certes, mais quand on a suivi son plan entièrement, on le sait.. reste plus qu’à tout donner le jour J
    • Merci !
      Disons que je suis serein sans l’être ! Ça aurait été bien mieux si j’avais pu faire ma prépa complète mais… Il y 6 semaines j’aurai signé tout de suite pour en arriver à ma forme d’aujourd’hui alors… 🙂
  2. J’y serai aussi dimanche à Prague. Pas facile de limiter ses sorties avec des fourmis dans les jambes… Ce qui m’inquiete pour ma part c’est qu’il fasse chaud. Je n’aime pas la chaleur! On verra bien, j’ai confiance en ma préparation. Vivement dimanche!!!
    • je te rassure on a la même crainte ! Comme l’an dernier pour Paris, c’est surtout le fait de ne pas avoir été confronté du tout à la chaleur depuis l’été dernier (vive le Canada lol) qui me fait peur… Mais bon on fera avec de toute façon hein ! 😀
  3. Bon marathon, et il est vrai que confronté à la chaleur alors que la préparation s’est faite dans le froid, c’est tout autre chose. J’en ai fait l’amer expérience sur celui d’Annecy. Il faisait 25 ressenti plus de 30. Tout a explosé, et abandon comme beaucoup d’autres et ne parlons pas du semi ou beaucoup ont pris plus de 10 minutes par rapport à leur temps habituel.
    Mais il faut faire avec… et confiance
    • Exactement comme toi a Annecy avec un gros coup dur au 27e km et un marathon fini en 4h20 pour un objectif de 3h50 En tout cas, j’ai appris qu’il faut boire sensiblement plus au delà de 25 degrés ..
    • J’étais aussi au marathon d’Annecy dans la chaleur, malgré une préparation correct mais dans le froid vu l’hiver qu’on a eu, j’ai craqué au 35e km et fini en marchant… à plus une heure de mon objectif, dépité.
  4. Y a plus cas!!. On respire, on croise les doigts..et on se lance….ca va le faire..toutes nos energies positives sont avec toi
  5. Bonjour cela fait plaisir de vous sentir serein même si vous gardez cette prudence, on attend avec impatience votre objectif chrono, tant de minutie et de dosage dans vos entraînements mériteraient d être récompenses, bonne course
  6. Hey Niko!
    Je crois que même si tu cours ce marathon tout seul, tu auras en fait toute une foule réelle et virtuelle qui sera avec toi à chaque pas! :))

    Question: Est-ce que tu as un de tes articles qui nous éclaire sur “comment faire pour déterminer ces allures 5k-10k-21k-42k”?

  7. Bon Marathon ! enjoy !

    j’ai terminé mon 3ème marathon dimanche 22/04 à Nantes. La surprise de la dernière semaine étant une température estivale (27 à 28°C) alors que tous mes entrainements se sont déroulés sous la pluie et le froid… Au final, j’ai limité la casse (4′ derrière mon objectif modeste de 3 h 45) mais beaucoup d’abandons et de malaise (les cotes du 34ème et 39ème ont eu raison de beaucoup de challengers…).

    Bonne course !

  8. Le plus dur est passé . Place maintenant au meilleur… même si ça fait toujours très peur de voir qu’on peut « flancher » au 35ieme km…

    Je participe aussi à un marathon dimanche… celui de Geneve…

    Merci pour tous tes articles qui entretiennent la motivation.

    Très bonne course.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here