Que dire de ce mois d’Avril 2015 tellement il pourrait être résumé par ma course de dimanche dernier et le chrono que j’ai pu réaliser au semi-marathon. Je suis rarement fier de ce que je peux accomplir que ce soit dans le travail, dans ma vie ou encore dans le sport. J’ai un très gros niveau d’attente de moi même, je le sais et atteindre un objectif ne me satisfait que pendant quelques minutes avant que je sois déjà en train de penser au prochain. Dans le cas de ce record au semi-marathon, j’ai atteint l’objectif maximal, celui qu’on a dans un coin de la tête mais qu’on ne pense pas pouvoir atteindre car toutes les conditions doivent être réunies pour y arriver. C’est chose faîte, le tout en Negative Split comme voulu. J’espère pouvoir refaire ce genre de coup à l’avenir car c’est vraiment grisant.

bilan_running_avril

Objectif Garder la forme!

La tâche la plus ardue quand tu sais que tu es en forme mais que la course objectif n’est que dans un mois, c’est de conserver cet état de forme car il est très fragile. Le 10km que j’ai couru le 29 Mars dernier a vraiment joué le rôle de déclic. Battre son record après une grosse semaine d’entrainement, par -6 degrés, c’est plus qu’un signe. J’en étais presque embarrassé, j’étais en forme trop tôt. Du coup j’ai pas mal cogité et j’ai décidé de mettre entre parenthèses mon plan d’entrainement (très efficace jusque là mais vraiment intense!) pour écouter mes sensations et m’entraîner en fonction de celles-ci. Résultat, un volume global conservé. En dépassant les 200km malgré une semaine plus légère après le 10km et une semaine légère avant le semi-marathon, il y a quand même du beau volume! Moins d’intensité, les séances de qualité ont été diminuées pour entretenir la forme, sans chercher à la développer.

De belles séances d’entrainement tout de même

Ne vous méprenez pas, il y a eu moins de séances intenses, mais celles que j’ai réalisé n’étaient pas au rabais, loin de là! J’ai en tête deux entrainements qui m’ont à le fois donné la confiance nécessaire pour la course et m’ont permis de travailler le rythme de course, pour savoir l’imprimer ensuite tel un métronome.

Celle-ci en guise de cadeau d’anniversaire (oui je suis maso je sais mais j’aime ça!), un bon tempo run des familles, était rude mais je m’en suis tiré sans dommage. A partir de là, tu te dis que si tu es capable de faire 9km à l’allure de course tout seul, les 21 devraient être envisageable! 🙂

Celle-ci enfin de manière totalement improvisée, sur un besoin de se défouler après une journée de boulot plus qu’intense… Se laisser aller une fois de temps en temps ça a du bon puisqu’en analysant la séance en rentrant, je me suis rendu compte que l’allure moyenne des 9km correspondait à l’allure cible du semi… Vu les écarts de vitesse volontairement enregistrées pendant cet entrainement, ça a définitivement fini de me conforter dans ma stratégie de course ! 😉

Improvisation maîtrisée

Je finirai par vous dire qu’en guise de semaine d’avant course, j’ai supprimé les séances que j’avais au programme pour ne faire que 2 footings léger, je n’avais juste pas envie par le temps maussade que nous avions. Preuve en ai que la dernière semaine ça ne sert à rien d’aller dépenser son énergie, ça ne fait absolument pas la différence. Mais je n’en doutais pas une seule seconde !

Aller, rendez-vous au mois de Mai pour un bilan running différent, avec un passage de la route au sentier réellement attendu de mon côté! 😉

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

4 COMMENTS

  1. Bravo, un beau mois qui se finit sur un RP, il n’y a rien de mieux!:
    Moi aussi, ce que j’aime désormais c’est surtout faire des entraînements de qualité; ça permet de varier, de ne jamais s’ennuyer et se fixer toujours des objectifs; et quand il y a un record qui suit, c’est encore mieux 🙂

    • Je ne pouvais pas rêver mieux que ce temps au semi, surtout avec aucune douleur qui se cache derrière et ca c’est une petite victoire! 🙂
      Je repars sur une période un peu freestyle, ou le plaisir va décider de ce que je ferai à l’entrainement! 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.