Une semaine après mon semi-échec sur 50km trail (finir = victoire, en marchant = échec, donc semi-échec ! :D) et bien que je sois toujours à l’écoute de mon genou sur chaque activité physique (marche, course, vélo…), je suis déjà passé à autre chose. Et pas n’importe quoi, je pense préparation marathon et à la construction de mon plan d’entraînement marathon… Car il arrive à grand pas ce premier marathon, dans 3 mois. Et sachant que je pars 2 semaines en road trip dans l’Ouest américain, écrire mon plan d’entraînement marathon n’est pas chose aisée…

Une préparation marathon avec des contraintes

C’est important de penser ma préparation marathon en prenant en compte les contraintes, ma vie ne gravite pas autour de la course à pied, j’essaye plutôt de faire graviter la course à pied autour de ma vie. En fait j’aime bien les contraintes, elles obligent à réfléchir pour faire un plan d’entraînement vraiment personnalisé. Ça m’a plutôt pas mal réussi cet hiver, je vais essayer que celle-ci soit tout aussi réussie !

Première contrainte, je pars 2 semaines en road trip. Je ne prendrais pas 2 semaines off dès le début de cette prépa marathon. Non, je vais juste prendre mon premier bloc de 5 jours cools au moment où on sera dans les coins les plus chauds (Vallée de la Mort, Grand Canyon, Monument Valley, Phoenix…). Autour de ça, j’essaierai d’aller m’entraîner à des moments où ça ne gène pas trop nos vacances. Comme j’ai besoin de moins de sommeil que ma copine j’y arrive en général assez bien !

plan d'entraînement marathon

Deuxième contrainte, je suis inscrit au 28 km de l’Ultra-Trail Harricana dont je suis ambassadeur. En fait, celle là est une bonne chose, à un mois du marathon, ce sera parfait pour voir où j’en suis.

Une préparation marathon qui travaille les points faibles

Je pourrais prendre un plan d’entraînement marathon tout fait sur internet. Comme je l’ai déjà dit ici, je n’en suis pas fan. Ils ne s’adaptent pas aux spécificités de chacun. Je prends en compte mon passé, mes qualités, le travail déjà effectué au cours de la saison, pour écrire un plan d’entraînement marathon qui travaille vraiment ce que j’ai besoin. Je l’ai beaucoup travaillé cette année, mais mon point faible reste encore l’endurance spécifique. Courir à allure marathon, c’est facile ! Le faire pendant 42,195km l’est beaucoup moins. Je vais donc axer mon travail sur l’endurance spécifique. Sans oublier la diversité bien sûr, travailler toutes les allures permet de se développer de manière homogène !

marathon-training

Bref, le plan d’entraînement marathon débutera le 17 Août prochain ! D’ici là, j’ai quelques défis assez funs au programme, je vous en dirai plus prochainement ! 🙂

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

11 COMMENTS

    • Hehe, préparation marathon maison, au moins s’il y a échec je ne pourrais pas m’en prendre au plan! (et si ca marche je boirais le champagne tout seul! :P)

    • J’ai vu ca! JC va commencer à être overbooké! 😛
      J’avais plutôt bien réussi le plan semi malgré de grosses contraintes, on va essayer de réussir celui-là mais pas simple quand on parle marathon!! 🙂

  1. Je ne suis pas toujours ultra rigoureuse dans mes préparations, mais jusqu’à ce jour cela m’a toujours bien réussi. Par exemple certaines semaines où je me sens bien , je fais deux séances de fractionnés et d’autres fois ma sortie longue est un peu trop rapide pour de l’EF. J’essaie de me fier à mes sensations et d’accommoder selon l’emploi du temps qu’il est parfois difficile d’anticiper le long des préparations.

    Pour moi qui n’ai jamais fait de marathon, j’ai hâte de voir plus précisément ta préparation !

    • Tu verras que c’est quelque chose qui me tient à coeur aussi. Je pense que je vais disséquer ma préparation semi pour le montrer. Je fais un plan, j’essaye de m’y tenir au maximum mais j’adapte toujours à mon emploi du temps, à ma forme et à mes envies. En gros pour le semi le premier moi j’ai vraiment collé au plan et puis ensuite j’en ai un peu dévié parce que je sentais que c’était nécessaire! 🙂
      Se baser sur un plan et être totalement rigide dessus, très peu pour moi (D’où le fait que je m’auto-entraîne c’est plus simple à gérer! :D)

    • Ce sera ma première préparation marathon aussi donc je ne pourrais dire qu’une fois la course passée si le plan est efficace! 😀
      Tu fais lequel??

  2. Je vais suivre ça de près…je démarre le mien le 11 août pour un marathon fin novembre, et je suis aussi un peu sortie des sentier battus en ce qui concerne les plans qu’on trouve partout…
    Amuses toi bien pendant cette prépa… et surtout bon run ;o))

  3. J’ai suivi ton semi-échec, je comprends ta déception 🙁 Mais tu relativise tout ça c’est chouette ! Et ça fait plaisir à voir !! Pour le plan, moi aussi j’aime bien le faire moi-même en fonction de mes vacances/WE et du boulot et d’autres contraintes. Et puis ça permet de changer de la routine 🙂 En tout cas j’espère que tu boucleras ce marathon easy et sans douleur 🙂 Biz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.