Il y a quelques mois vous avez pu lire mon avis concernant le sac trail Salomon Hydro 5. J’en suis toujours fan mais aujourd’hui c’est le sac trail Kalenji qui est à l’honneur. Attiré par son prix de 29,95€, je l’ai testé pendant 2 mois afin de vous indiquer tout ce qu’il faut savoir avant de l’acheter. Car sortir un sac trail à 34,99€ (et même un sac hydratation trail car il est vendu avec poche à eau de 2L incluse), c’est une sacré performance que nous offre Kalenji !

13 Caractéristiques techniques du sac trail Kalenji

Caractéristiques techniques du sac trail Kalenji running en version 9l et 14l

1 – Élastiques porte-bâtons :

C’est simple je cours sans bâtons donc ne comptez pas sur moi pour vous donner un avis là-dessus! Mais ils sont bien là fou pourrez partir avec vos bâtons favoris dans le dos!

2 – Poche zippée dans la poche dorsale

Utile pour ranger des éléments qu’on ne veut surtout pas perdre, un smartphone rentre facilement dedans par exemple.

3 – Sortie tube au niveau des épaules, à droite ou à gauche :

Bien pensé, le tube tombe juste ou il faut, on ne le sent pas… Par contre je l’ai raccourci d’environ 20cm sinon le tube arrivait au niveau de mes hanches. Le système d’ouverture / fermeture est bien fait et la poche à eau de bonne facture, RAS de ce côté, c’est un très bon sac hydratation!

4 – Composant externe déperlant et interne imperméable :

Parfait pour éviter le transfert de la transpiration dans le sac : Testé et approuvé, que ce soit la transpiration, ou la neige, à chaque fois l’intérieur de mon sac est resté au sec!

5 – Une grande poche extérieure extensible :

Celle-ci n’est pas imperméable, mais elle est très pratique! Idéale pour glisser une veste légère. On peut ainsi l’attraper ou la ranger tout en courant.

6 – Deux poches latérales à fermeture glissière :

Chaque poche peut accueillir plusieurs gels ou un smartphone si on veut l’avoir à portée de main.  Les poches placées trop en arrière à mon goût, il faut vraiment être contorsionniste pour attraper la fermeture éclaire en courant… Ça m’a déjà agacé mais j’ai toujours réussi à l’ouvrir sans m’arrêter au final.

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Le sac trail Kalenji running en version 9l et 14l avec son soufflet

7 – Poche soufflet à géométrie variable :

Une grande poche qui peut devenir très grande poche si on ouvre le soufflet, simple, efficace !

8 – Double accès :

Il est très facile d’accéder aux différentes poches grâce à la bonne séparation entre la poche à eau et le poche soufflet.

9 – Mesh 2D et 3D extensible et respirant :

Testé en Hiver donc côté respirante je ne peut pas trop vous en dire aujourd’hui mais côté extensibilité, le sac est agréable à porter.

10 – Sangles rouges pour tenir la tétine :

Simple et efficace, encore une fois !

11 – Petites poches pour gels énergétiques :

Pratiques, ces poches sont à accès direct, sans contorsion cette fois! J’ai essayé d’y glisser mes softflask Salomon pour essayer de reproduire mon sac trail Salomon mais ça ballotte trop, ce n’est pas vraiment efficace. (comme ce n’est pas le but de cette poche ce n’est pas un reproche non plus! :D)

12 – Deux sangles de serrages pour ajuster à la poitrine :

Permettent de serrer, desserrer aisément le sac en fonction de votre tenue. C’est serré à fond pour moi quand et pourtant ce n’est pas suffisant… Dommage ! (EDIT: Quand je cours sans la poche à eau, quand elle est là ça équilibre tout le sac!)

13 – Deux sangles de réglages en bas du sac :

Permettent de serrer le bas du sac pour qu’il colle sur les côtes. Comme pour les sangles poitrines, il faut que je serre fort pour être à peu près à l’aise. Avec un sac un peu chargé, les sangles ont malheureusement tendance à se desserrer, ce qui vaut de tirer très régulièrement sur elles pour resserrer l’ensemble.

Tout ça dans des matériau de bonne facture, le produit est bien fini… Bref je suis assez impressionné par la qualité du produit au regard du prix de vente!

Le sac trail Kalenji n’est pas adapté à toutes les morphologies

Après 2 mois de test dans de multiples configurations, c’est clair que ce n’est pas le sac trail le plus adapté à ma morphologie. Le fait d’avoir choisi de vendre une taille unique, qui peut être portée par le plus grand norme est certainement une des clés de son prix donc on ne peut pas leur en vouloir non plus. Mais je peux déjà dire qu’il me sera difficile de courir avec ce sac une fois l’été venu. Quelques couches de vêtements en moins, le sac bougera encore plus sur mon dos et provoquera des irritations. Il sera donc cantonné à mes sorties trail running hivernales et aux randonnées estivales, ce qui lui confère déjà une belle utilité !

Pour autant, je vous parle de ma morphologie (1m79, 63kg, voilà vous savez tout!). Je suis sûr que les ingénieurs Kalenji ont travaillé pour qu’un maximum de monde puis utiliser cette taille unique. Allez donc l’essayer en magasin, trottinez avec et faîtes vous votre propre avis (et surtout n’oubliez pas que la poche à eau joue pour beaucoup dans la stabilité du sac). Personnellement j’ai compris dès l’essayage qu’il serait un peu grand pour moi mais à ce prix là difficile de ne pas tenter l’expérience!

Le sac trail Kalenji running en version 9l et 14l avec son soufflet

Un sac trail au rapport qualité prix imbattable!

Car oui ce sac trail Kalenji est une très bonne affaire! Malgré les problèmes rencontrés, avoir un deuxième sac à dos de trail dans mon placard pour seulement 34,99€ je dis merci à Kalenji! Quand on pense que pour certains, il taillera parfaitement… Pour ceux-là je vous conseille de foncer sur ce sac qui est 3 à 4 fois moins cher que ceux des marques réputées!

Crédit : Images empruntées à Kalenji pour le bien de ce test!

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

8 COMMENTS

  1. L’hydrabag Salomon à 180 euros pour des petits trails simples, courts, ou portés par des débutants ou des mecs qui ne sont pas du tout de bons traileurs, ça me fait un peu sourire. Disons-le clairement, c’est un peu pour se faire plaisir tout ça. Y’a pas forcément de mal mais c’est pas mon trip. D’ailleurs à mater les photos de trails, ils ont l’air vraiment nombreux à aimer se faire plaisir. Grosse mode.
    Par ailleurs, le Kalenji en question fait effectivement le boulot pour un débutant comme moi par exemple. Même si j’ai vu pas mal de bons petits traileurs le porter à la SaintéLyon. Les poches latérales pas très accessibles par contre. Quant au fioles sur les bretelles, j’ai aussi utilisé des fioles souples à 500ml et c’était en effet un peu gênant. Remplies aux 2/3, ça allait mieux. Peut-être que c’est mieux avec des fioles de 250 ou 300ml.

  2. Bonjour,
    J’ en ai un et j’ en suis enchanté, rapport qualité prix imbattable . La taille est bonne… 1,82m, 78,5kg…

    Juste pour les petite morphologie, le sac existe aussi en trail femme … Avec un volume à peine plus petit … Hommage très foncé….A tester peut-être …. Car il doit certainement être pour des morphologies plus petite…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.