Il est l’heure de faire le Bilan Running de mon mois de reprise. Et une chose est sûre, j’ai bien respecté la reprise progressive que je préconise dans mon article sur la coupure annuelle. Ce mois de Novembre a été très léger en course, juste de quoi remettre tranquillement la machine en marche. Hyper tranquille même, je me suis laissé allé à la suppression de nombreux runs sans pour autant qu’il n’y ai de conséquences.

Qui veut aller loin ménage sa monture

L’erreur que j’ai le plus répété dans le passé, c’est d’attaquer la saison tambour battant, motivé comme un cadet et prêt à tout donner à l’entraînement. J’ai souvent fini blessé avant même l’hiver venu. Mais ça… c’était avant ! Maintenant je la joue cool à la reprise, 2 petites sorties par semaine quand je peux pousser jusqu’à 6 en pleine saison.

le bilan running de novembre 2016

L’erreur que je faisais, et que beaucoup font sûrement, était de croire qu’à cause de ça j’allais être moins performant ensuite. Non, bien au contraire, c’est même le meilleur moyen d’avoir des jambes de feu pendant les mois qui suivent ! 

Décembre pour préparer les choses sérieuses

Doucement mais sûrement, je vais remettre du volume et un peu d’intensité. Le tout couplé à du renforcement. Le mois de décembre va être intéressant. S’il est réussi, il m’amènera vers 2017 avec une forme optimale pour démarrer le gros plan d’entraînement que je prévois !


J’ai fonctionné ainsi l’année dernière, et puis l’année d’avant. Pour des premières compétitions printanières qui ont vu mes records voler en éclat… vous comprendrez pourquoi mon but est de faire… strictement la même chose… 😉

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

3 COMMENTS

  1. C’est clair que c’est pas facile de se reposer, mais c’est comme ça que l’on progresse…

    J’ai zappé le footing de mercredi car je me sentais fatigué, et hier je me suis senti super bien !!

    Pareil pour le fractionné, en reprenant, je mettais moins d’intensité sur la partie rapide, mais je faisais une récup rapide, maintenant j’inverse (plus d’intensité, et récup plus lente mais pas trop !).

    Les footings par contre je les maintiens à allure tranquille, mais ça progresse !

  2. Je suis convaincu par ce que tu écris Niko et je te remercie. En revanche, comment bien se connaître ?

    Je suis passé progressivement de 3 à 4 entraînements par semaine. Résultat : 2 blessures !

    Alors aujourd’hui (51 ans), j’envisage uniquement le passage à 4 fois/sem que pendant les prépas spécifiques marathon/semi et le reste du tps à 3 fois/sem.

    Je crois que courir, c’est … bien se connaître. Ce n’est pas simple de savoir si on en fait trop ou trop peu. Et en club, il y a des programmes d’entraînement collectifs (seules les allures changent) et un coach personnalisé à plus de 1000 € ça refroidit.

    Merci encore pour tes articles et réflexions. Christophe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.