Hier c’était ma rentrée des classes, le jour de ma reprise après 2 semaines, 14 jours, 336 heures ou encore 20 160 minutes. C’est le temps qui me sépare de ma dernière foulée. Une éternité pour un Running Addict. Je dramatise, j’ai été tellement occupé que c’est passé super vite ! Mais maintenant, vais-je me rappeler comment courir ? Vais-je avoir perdu toute mon endurance ? Vais-je avoir des sensations bizarres ?  Une bouffée d’endorphines quand mon corps va se rendre compte que j’ai enfin repris ma marche en avant ? 

Courir simplement pour courir !

Cette dernière foulée, c’est celle qui m’a fait franchir la ligne d’arrivée de mon premier marathon. Elle fut aussi difficile que mémorable, tout un symbole. Aujourd’hui tout est différent et à l’heure où je rechausse mes runnings, je n’ai d’autre objectif que de pratiquer à nouveau cette activité qui m’apporte tant. Et dès la première foulée, j’ai à nouveau eu cette impression grisante de facilité propre à un repos total.

Courir, c’est mettre un pied devant l’autre, puis recommencer. C’est aussi simple que ça et je n’ai rien d’autre en tête. J’ai le sourire, ça m’avait manqué. Il fait frais et humide, l’automne est bien ancré, le paysage a bien changé aussi en 2 semaines. Courir c’est prendre le temps de regarder autour de soi, sourire, apprécier l’instant présent.

Aucune autre activité ne me donne autant cette impression de bien-être que la course. Courir en endurance, juste en écoutant ses sensations, en faisant le point seul avec soi-même. Simplement courir et se confirmer une fois de plus que je suis bien un Running Addict.

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

7 COMMENTS

  1. Aujourdhui, je commence cet arrêt de 2 semaines. J’ai tenté hier mon premier marathon, que je n’ai pas pu terminer, mon genoux étant en désaccord avec mon objectif lors de mon abandon depuis plus de 8km. Je suis déçue, je ne sais pas quand je retenterai cette distance! Je te suis depuis plus d’un an et j’aime beaucoup ta façon de rendre le plaisir dans la course à pied dans tes textes.
    • Merci pour ton commentaire !!
      Pour ton arrête n’es pas peur d’arrêter même plus. J’ai coupé totalement pendant seulement 2 semaines car je sais que je n’ai pas fini la saison “cassé”, pas de bobo, pas de fatigue particulière. Mais quand il y a blessure mieux vaut jouer la sécurité, peut être en faisant des sports portés à la reprise à la place de la course ?
    • Oui moi aussi ! Ça bouge à une vitesse à cette époque là ! Les feuilles qui changent de couleurs, puis qui tombent, le froid qui arrive et… Peut-être bientôt une première neige ! (il y en a déjà eu `peu près partout au Québec mais pas à Montréal :))
  2. Bonne reprise !!! Hier j’hésitais a courir car les premiers flocons sont tombés sur Ankara en Turquie. Ton article ‘courir en hiver’ m’a donné un coup de fouet. Merci pour ton engagement et tes conseils !!! Un grand bonjour de Turquie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.