Nouveauté de la saison 2016, la Salomon Sense Ultra 5 Soft Ground ? Non, c’est un modèle éprouvé et validé de longue date dans le milieu du trail running. Il a juste été revu et encore amélioré pour plaire toujours plus. De mon côté, après avoir usé jusqu’à l’os mes Salomon Sense Ultra classiques (les rouges et blanches en test ici). Cette Salomon Sense Ultra 5 Soft Ground, c’est sa sœur jumelle mais avec un côté plus noir… Quand la Sense Ultra aime les terrains secs et cassants, la version Soft Ground a été pensée pour se jouer de terrains un peu moins accueillants, plus humides, plus glissants. Revue d’une chaussure pour laquelle j’ai dû user d’imagination pour mon test, le terrain étant plutôt sec ses derniers temps !

salomon-sense-ultra-5-soft-ground

Sense Ultra VS Sense Ultra Soft Ground

Si la structure de cette Salomon Sense Ultra 5 Soft Ground se rapproche de sa sœur, les différences sont pourtant marquées pour s’adapter aux terrains « soft ». Voici quelques points clés des ressemblances / différences de ces deux modèles :

  • Le Drop : 4mm, c’est une des marques de fabrique de la gamme Sense de Salomon, le drop est limité. Avec 4mm on a une chaussure qui pousse à une foulée dynamique, on peut avoir une foulée médio-pied sans perte d’énergie par une utilisation excessive du talon. Il se pose simplement pour assoir l’appui au sol.
  • Hauteur de semelle : Mieux cramponnée, la Salomon Sense Ultra 5 Soft Ground est aussi un peu plus haute en semelle. On est loin d’une Hoka Challenger ATR et ses 31mm au talon puisqu’ici c’est 21mm qu’on a sous le pied (contre 17mm pour la Sense Ultra). On sent relativement bien le sol, ce que je trouve important pour jouer avec le terrain en trail.

salomon-sense-ultra-5-soft-ground

  • Légèreté : C’est aussi un cheval de bataille de la gamme Sense : rester léger. La Sense Ultra et ses 220g est une référence dans le secteur, la version Soft Ground grimpe à 260g. C’est un poids qui la laisse largement dans les légères pour une chaussures de trail.
  • Stabilité : On est pas au niveau d’une Speedcross 3 qui offre une stabilité proche de la perfection, c’est sûr, mais pour avoir une chaussure plus légère, plus dynamique, il faut faire des concessions. La hauteur de semelle n’étant pas excessive, on reste proche du sol et la stabilité est plus que correcte. Le chaussant étant fin, on fait corps avec la chaussure et personnellement je n’ai pas été mis à défaut de ce côté !
  • Confort : Le chaussant est le même que sur la Sense Ultra classique, conçu pour être assez fin et ne pas alourdir la chaussure. Pur autant, on se sent bien dedans. Elle pourrait paraître un peu rigide pour certains, mais cette rigidité en fait une chaussure vraiment efficace quand il s’agit de prendre des virages secs, sans “glissade” à l’intérieur de la chaussure qui pourrait générer des ampoules.

Un test des Salomon Sense Ultra Soft Ground concluant !

salomon-sense-ultra-5-soft-ground

Je les ai d’ailleurs emportées au bout de 3 sorties en compétition et… Et même si la compétition à proprement parlée ne s’est pas vraiment passée comme prévue… Aucun soucis à déplorer du côté des Salomon Sense Ultra Soft Ground, elles ont fait le job quand je les ai testé à fond entre les racines, les pierre et la boue, je me sentait vraiment en contrôle de ma foulée ! La gamme S-Lab ne m’a jamais déçu, elle n’aura pas commencé ici, loin de là.

La gamme Salomon Sense Ultra au complet est disponible au prix de 180€ en cliquant ici. (15% de réduction soit 27 euros avec le code RUNNINGADDICT)

 

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

4 COMMENTS

  1. Salut !

    Concernant la solidité des salomons, je me permets de te poser une petite question au niveau du mesh.

    J’avais auparavant des adizero XT (1 puis 2 puis…4). A chaque fois le mesh se déchirait (côté intérieur, à la pliure entre le pied et le gros orteil). Pareil pour les adizero adios d’ailleurs.

    Du coup, j’ai acheté les sense pro dernièrement (un peu plus lourdes que les sense ultra et 6mm de drop).

    Au bout de 3 sorties, le mesh se déchire au même endroit.

    T’as déjà eu ce soucis ? Je ne cours pas normalement ?……

    à+

    • J’ai exactement le même problème avec la Speedcross mais après quelques mois quand même..

      Je vais acheter cette des Inov8 pour voir la différence avec les Salomons.. Tu les as déjà essayé Niko?

  2. Salut,

    Tu semble adorer les speedcross de chez Salomon (plus que les sense ultra semble t-il) pourtant avec leur drop de 10 elle sont un peu éloigné de ta recherche de minimalisme non?
    En fait je cherche un avis je cours plutôt avec des chaussure en drop 4 ou 6 et j’ai peur d’être gêné par leur drop “important”

    Bonne journée

  3. Salut,

    Je viens de commander les Sense Ultra 6 SG après tes différents tests. Trop tard pour les 5 mais ton code aide à digérer la note.
    Mes Asics Fujitrabuco 5 commençants déjà à me faire mal aux jambes après 40km, je pense qu’elles sont trop rigides pour moi.
    J’ai hâte de les mettre aux pieds 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.