Troisième et dernier cross de la saison au programme de ce week-end. Un déplacement en minibus avec le club auquel je n’avais plus gouté depuis longtemps. Comme un départ en vacances, avec les copains et le coach de mes débuts (vous savez, celui qui reste votre entraineur pour toujours, celui qui vous a appris à courir). Car un départ en cross c’est d’abord une ambiance unique. L’atmosphère est détendu malgré les objectifs importants de certains, ça chambre dans tous les sens, ça fait du bien!

La course, non les courses !

Arrivée à Vire dans la campagne bas-normande, sous le soleil, une fois n’est pas coutume. Tout de suite on est dans l’ambiance, on récupère son dossard, sa puce et on découvre visuellement le parcours. Arrêt sur image, la boue est au rendez-vous, ça va être du sport! Pas le temps de trainer, les cadets sont bientôt sur la ligne de départ. Les 274 vétérans ont eu le temps de labourer le parcours, cette fois c’est sûr ça sera la guerre des tranchées. Une course correcte pour nos petits minimes et cadets et une grosse prise d’expérience pour eux avec la densité d’athlètes de ce cross interrégional.

boue cross

A l’abordage !

C’est au tour du cross-court, nous sommes deux rescapés des régionaux à passer sur le grill. Aucune pression, nous venons pour nous faire plaisir, la course ne peut que bien se passer! 197 engagés, le but sera d’en laisser le plus possible derrière nous! Départ rapide et pourtant déjà en deuxième partie de peloton, les bretons sont vraiment intraitables… Englué dans la boue pendant les deux premières boucles, la troisième me permettra de remonter une dizaine de place. 111ème au final sur 168 arrivants, le principal était de se battre, les photos en témoignent j’ai tout donné! De ce point de vue c’est une victoire! De la boue jusqu’au cou, direction le lavoir les chaussures encore aux pied pour désembourber tout ça.

En cross, il faut tout donner !

Les ténors du cross dans leurs oeuvres

Les choses sérieuses commencent déjà en junior avec notre champion régional. Il restera longtemps 4ème de la course. Mais c’est son anniversaire et en plus d’une qualification aux championnats de France déjà assurée, il se sort les tripes pour s’offrir la troisième marche du podium interrégional. Si on ajoute à cela la troisième place espoir de notre neo-internationale malgré un jour sans au niveau des sensations (excusez du peu, finir sur le podium malgré un jour sans, peu peuvent se le permettre…) et une troisième place également en senior homme, la boucle est bouclée, on peut repartir l’esprit tranquille!

pré france cross vire junior

De mon côté je ne regrette pas d’avoir fait la saison de cross. Sans pression particulière puisque sans objectif particulier, ça aura permis de bien travailler le mental et surtout de voir les copains toutes les deux semaines! Participer à la vie du club au quotidien me manque ça c’est clair…

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Crédit photo : Normandie Course à Pied

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.