Je crois qu’avec le titre tout est dit ! Rien de réjouissant au programme puisque je vais vous parler pour la dernière fois de ma prépa premier marathon. J’ai en effet décidé de jeter l’éponge. C’est une décision qui est mûrement réfléchie et qui est au final apparue comme logique. Ce clap de fin sur l’aventure marathon est en fait la conséquence de plusieurs choses que je vais vous détailler ici.

Un corps qui refuse cette prépa premier marathon

marathon de washington - clap de fin

C’est la raison numéro 1. Mon corps m’envoie des signaux qu’il ne faut pas laisser passer. Après la douleur au genou du mois de Juillet, j’ai le droit à la douleur au pied du mois de Septembre. Pas cette douleur anodine qui va passer avec l’entraînement. Celle inhabituelle qui empêche de courir et sur laquelle il ne vaut mieux pas insister.

En fait cette décision de mon corps est à fois la cause de cette décision mais aussi la conséquence d’autres éléments que je connaissais, qui me faisaient peur et qui ont finalement eu raison de moi.

Un plan d’entraînement marathon impossible à respecter

marathon de washington - clap de fin

Je me suis concocté un plan d’entraînement marathon que je pense toujours bien adapté à ce que j’avais besoin pour être performant le jour J. Mais depuis la première semaine, j’ai passé mon temps à l’adapter, à couper des séances pour raisons X ou Y… Bref à ne pas respecter mon plan. Sauf qu’avec la douleur que j’ai désormais, les vacances, des copains qui nous rendent visite en rentrant et… La reprise du boulot et du stress qui va avec… Ça devient plus que compliqué… Impossible en fait pour être honnête avec le niveau d’objectif que je me suis fixé.

Ce n’est que partie remise

Comment est-ce que je le prends ? Plutôt bien. Je préfère abandonner maintenant plutôt que de me rendre compte le jour J après le semi, que je ne suis pas prêt et que la 2ème moitié va donc être un calvaire, voire pire aggraver une blessure, abandonner et être arrêté 6 mois. C’était le scénario tout tracé et honnêtement je suis content de cette décision d’arrêter les frais aujourd’hui. Et puis ce n’est que de la course ! Je ne veux pas me prendre la tête avec ça. J’ai déjà beaucoup de chance, je suis en bonne santé, j’ai un travail intéressant, j’habite dans une ville / un pays qui me plaît beaucoup, j’ai des amis et de la famille qui me rendent visite et je reviens d’un voyage de rêve sur la côte ouest américaine !

Il y a pire comme vie non ? 😉

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

marathon de washington - clap de fin

 

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

11 COMMENTS

  1. Sage décision, sans doute que partie remise pour une prochaine fois, garde ton plan bien au chaud 😉
    Bon rétablissement, il est vrai qu’une préparation marathon est tellement exigeante qu’elle nécessite d’être au top de sa condition physique pour l’aborder et très disponible pour la suivre.

  2. Bravo à toi pour cette sage décision. Je l’ai dit et le pense réellement, on ne se lance pas dans un marathon si on est pas sûr de s’y mettre à 100%… tout du moins, si on souhaite apprécier l’expérience. Tu n’as pas envie d’en faire une priorité. Tu ne veux pas négliger ou mettre en arrière-plan d’autres choses pour t’entrainer comme tu l’aurais souhaité pour ce marathon, alors, tant pis, ça sera pour une prochaine fois. Tu as déjà accompli énormément d’autres choses. Le marathon viendra, c’est certain, mais pas tout de suite.

  3. La décision est sage. J’aime bien ton honnêteté. C’est important d’être honnête avec soi même et avec les autres. On a le droit de dire “je ne peux pas”. Je trouve qu’il y a une tendance à la surenchère de manière générale dans la société et surement aussi dans le sport. Savoir qui fera le plus, le mieux… Mais le plus important c’est de faire ce qu’on peut. A quoi bon finir un marathon pour dire qu’on l’a fait? Est ce que l’orgueil mérite vraiment d’être flatté à coup de blessures?
    Je passe quelques jours à Montréal en décembre, je compte sur toi pour les bons plans running là bas!

  4. C’est jamais facile de prendre un décision comme celle là, surtout quand on s’est donné à l’entrainement. Et c’est tout à ton honneur que de dire stop, je ne peux pas, ou ma tête ne veux pas. J’imagine que tu vas bientôt trouver d’autres challenges.

  5. de tout coeur avec toi dans cette décision difficile – au moins tu as l’esprit plein de belles images des paysages que tu as visités !!
    au final tu as quoi au pied que dit le Dr ?
    évidemment ça n’a rien d’équivalent mais à cause d’une tendinite d’achille depuis 2 mois j’ai dû donner mon dossard de Paris Versailles d’hier et c’est ma course préférée alors 7t la loose ce we 🙂 bizz et prends soin de toi – Nadine

    • Merci Nadine! 😉
      Pas vu le doc, j’ai fait coupure de moi-même, la fin de saison arrivant c’était le bon moment. On verra s’il y a besoin de doc à la reprise mais je pense que le repos suffira! Je ne sens plus rien en tous cas sans course.
      Coureur, il faut accepter que le corps ne soit pas toujours au top! On profitera plus tard! 🙂
      Biz Nico

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.