En avril dernier, je me suis inscrit pour le Marathon de Toronto un peu sur un coup de tête (je vous en parlais ici) et… à 50 jours de l’événement et je ne suis pas vraiment (pas assez) stressé… J’aurai pu être en plein milieu d’un plan d’entraînement marathon chargé pour arriver affûté comme jamais et tout exploser dès mon premier marathon… Mais ce n’est pas l’option que j’ai choisi.

Un premier marathon pour découvrir

Mon vrai objectif marathon, c’est le Marathon de Paris 2017, c’est là ou je veux être au top. Le Printemps c’est ma saison. Je ronge mon frein et m’entraîne fort tout l’hiver et je suis prêt à tout donner au Printemps. Je ne prend pas du tout le Marathon de Toronto de cette manière. Non, ce marathon sera une découverte, sans pression du résultat. Je veux y aller pour me faire plaisir et jauger la distance pour pouvoir la comprendre et m’entraîner en conséquence pour Paris.

Mais c’est quand même un marathon…

Reste qu’en effet même pris de manière plus relaxe, un marathon reste un marathon et il va falloir appuyer sur l’accélérateur pour avoir de quoi le finir… 50 jours c’est 7 semaines d’entraînement restantes avant le jour J soit… Pas grand chose quand on sait que je sors encore d’une semaine à 25km de course à pied.

Mais j’ai un plan pour monter en puissance jusque là et comme je l’ai déjà partagé, je suis confiant que le volume effectué sur le vélo depuis un mois est une base solide d’endurance.

Il va falloir aller la chercher cette médaille mais elle est vraiment belle !
Il va falloir aller la chercher cette médaille mais elle est vraiment belle !

7 semaines d’entraînement pour être prêt

Dans ce contexte je ne vais pas suivre un plan d’entraînement marathon à proprement parler, mais faire les séances clés qui m’amèneront au bout de ces 42,195 km. Rien de détaillé mais voici la structure de mon entrainement pour les 7 prochaines semaines :

  • S-7 : Mix course/vélo avec une 1ère sortie longue incluant de l’allure marathon
  • S-6 : Mix course/vélo avec une reprise de l’intensité en course + de l’allure marathon
  • S-5 : Repos + Duathlon Olympique : Objectif ajouté en cours d’année, ce duathlon olympique est même passé au-dessus du marathon dans mon entraînement estival, principalement pour éviter la chaleur mais en y prenant goût ! Une course de plus de 2h qui va faire du bien pour le marathon
  • S-4 à S-2 : 3 vraies semaines 100% orientées marathon avec toute la panoplie et en espérant que Septembre ne soit pas sujet aux canicules… 🙂
  • S-1 et S-Marathon : Entretien et repos !

Du fun à l’entraînement en perspective ! Marathon here I come ! 😉

Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance
Si vous avez des achats à faire, cliquer sur une de ces bannières avant d'acheter ne vous coûte rien et vous permet de récompenser mon travail, merci d'avance

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

12 COMMENTS

  1. Bon plan! J’ai moi-même participé au Marathon de Paris 2016. Une expérience incroyable! Comme tu le feras au marathon de Toronto, j’ai parcouru celui de Paris en mode découverte, relaxe et avec beaucoup de plaisir! Bonne course! Have fun!

    • Merci @le-coureur-chassant je suis sûr que c’est une bonne option pour ne pas avoir une première mauvaise expérience et me dégoutter de la distance ! En étant pas certain de pouvoir être prêt 7 semaines avant la course, ce serait dangereux de vouloir être en mode perf … 🙂

  2. Tu n’as pas peur de raccourcir ta période de prép. générale si utile entre octobre 2016 et janvier 2017 ? A cause de la récupération post Toronto, tu ne reprendras sérieusement que mi-novembre voire fin novembre.

    • Très bon point @sylvain !
      C’est compliqué mais je pense pouvoir assumer ça ! Marathon mi-Octobre, 2 semaines off, Novembre et Décembre pour une reprise progressive pur partir mon plan début Janvier ! C’est à peu près ce que j’ai fait l’an passé et mon semi-marathon de New-York s’est très bien passé donc… Je vais essayer que tout se goupille pareil… 🙂

  3. Bravo a toi, mon premier marathon etait de finir le marathon… et j’ai beaucoup aimé cela alors je repars pour un tour en Avril 2017 avec PAris. Ce sera mon dernier carj’ai envie de partage de plus petite distance avec mes amis et ma famille…. Bon entrainement et bonne course…je vais te suivre avec attention…

    • Salut @sev ! C,est sûr que le marathon c’est prenant, difficile d’y aller sans un gros entrainement ! Je te dirais ce que j’en pense quand j’aurai passé le cap ! 😉

  4. Salut Nico,

    je ne me fais aucun souci pour toi, ni pour le plaisir, ni pour le chrono. Je serais très curieux d’avoir ton ressenti des 7 derniers km, comment tu as géré ta course, etc. Ça sera très riche pour nous les lecteurs.

    En tout cas, je te souhaite une bonne préparation. Christophe.

  5. Pas bête de tester la distance pour voir j’y avais pas pensé, c’est une autre approche. Je vais faire celui de Paris et ce sera mon premier et c’est vrai que pour le coup je sens plus de pression de le finir et honorablement histoire de ne pas être déçu. Mais je n’aurais pas de repère sur la distance et c’est le seul truc qui me manquera vraiment.

  6. Salut Nico
    Pour moi J-18, premier marathon à Tours, objectif finir évidement et je pars pour faire 3h50 / 55
    Suite à mes sorties longues, j’ai l’impression que la clé sera l’alimentation. ( ton avis sur ce point ?)
    J’ai testé 30 km pour me rassurer
    Mais je suis motivé pour emmener mon maillot Running addict jusqu’au bout

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.