Après la présentation de ce 10km Paris Centre 2014, le jour J est arrivé, place à la course! Étant toujours sur le départ vers Montréal, notre tour de France de la famille et amis nous a encore bien fatigué ce weekend et à l’heure de se lever en ce dimanche matin, c’est avec à peine 10h de sommeil au compteur en deux jours que je me présenterai au départ de la course. Qu’importe ce sera ma dernière compétition en France avant le départ et je suis bien décidé à lui faire honneur.

Carl Lewis en guest star de ce 10km Paris Centre 2014

La matinée s’annonce bien puisque je suis invité grâce au blog dans la zone de départ de la course. Ça permet tout d’abord d’être en première ligne de la course sans passer par les sas de départ et surtout d’être au plus prêt des élites. Les Christelle Daunay, Clémence Calvin, Bob Tahri et Florian Carvalho sont sous mes yeux pour la fin de leur échauffement. Mais la star du jour c’est Carl Lewis! Le multiple champion olympique américain a été invité par Nike Running France pour donner le départ de ce 10km Paris Centre et pour faire le show. Approcher à moins d’un mètre d’une star de ce calibre, ça donne des frissons et ça donne surtout envie de se dépasser!

Pouvoir être du côté des journaliste avec Carl Lewis, le rêve!
Pouvoir être du côté des journalistes avec Carl Lewis, le rêve!

Un départ au milieu des élites mais sans s’enflammer

A 10h pile, Carl Lewis tire le coup de pistolet et permet aux 10000 coureurs présents de s’élancer à toute allure dans les rues de Paris. Certains se sentent pousser des ailes entourés des coureurs élites et font le forcing pour passer. Je les laisse aller se brûler les ailes en le jurant de les retrouver plus tard. Je suis dans mon allure, concentré. On arrive déjà Rue de Rivoli, c’est magique de pouvoir courir ici. L’allure est un peu supérieure à l’objectif dans ce premier 5km avec des kilomètres effectués entre 3’32 et 3’44. Je ne pense pas être dans le rouge et je prend de l’avance sur les 37’30 que je le suis fixé, tous les compteurs sont donc au vert.

Concentré avant le départ du 10km Paris centre 2014
Concentré avant le départ du 10km Paris centre 2014

Une deuxième moitié de course au mental

Passé ce 5ème kilomètre tout se complique. Le souffle devient vraiment court, la limite est proche, mais je me connais bien, je vais tout faire pour la frôler mais jamais la dépasser. Je me fais doubler par un coureur qui semble imprimer un bon rythme. Je m’accroche donc à ses basques pour avoir un point de repère sur lequel je vais me focaliser pour ne pas craquer. Pourtant cette irrésistible envie de lâcher, de choisir la facilité et de ralentir, cette envie n’est jamais très loin. Mais la vision des chronos, toujours bons au fur et à mesure de l’avancement de la course me donne des ailes. Et il en faut car le parcours du 10km Paris Centre 2014 est pleins de virages ou il faut relancer pour ne pas ralentir. Quant au passage sur les Grands Boulevards parisiens c’est un supplice avec ces faux plats montants et descendants incessants.

JUST DO IT - Le slogan de Nike a été respecté !
JUST DO IT – Le slogan de Nike a été respecté !

Le 8ème kilomètre se profile à l’horizon, le moment de vérité. La lucidité est aux abonnés absents, mes mollets peu habitués à la route me crient d’arrêter et mon cardio doit désormais atteindre un pourcentage affolant. Pourtant je sens bien qu’autour de moi tous ont exactement les mêmes soucis et je l’accroche. Non mieux je vais relancer l’allure de notre petit groupe. De toute façon quitte à avoir mal autant y aller jusqu’au bout. Dernier élément à noter, le dernier kilomètre. Il a été tracé pour faire mal. On passe à 100m de la ligne d’arrivée mais en s’en éloignant. Des passages dans des petites rues, de multiples virages à angle droit… Et la libération lorsque l’Avenue de l’Opéra se présente. 300m à faire, plus de questions à se poser, on sprint avec tout ce qui peut rester d’énergie! Et quand je vois écris 36’55 au chronomètre une fois la ligne d’arrivée passée c’est l’euphorie!


Un 10km Paris Centre qui se finit en beauté !

36’55, 76ème de la course sur 10600 participants quand l’année dernière à la même époque je courrais en 38’57, ça fait plaisir! Avec un entrainement pas complètement axé vers cette course (en continuant à faire du trail running notamment) j’ai réussi à m’arracher pour abaisser mon record personnel! J’ai même réussi de très peu à faire cette course en Negative Split, la classe! 🙂 Il pourra donc encore descendre dans le futur, j’en suis convaincu! Une petite photo avec Denis Brogniard dans l’aire d’arrivée (pour avoir échangé deux trois mots avec lui, il semble vraiment apprécier l’effort et pas juste là pour commenter), 1km de footing pour mieux récupérer et voila cette belle matinée au 10km Paris Centre 2014 est terminée et bien terminée! J’avais oublie que la route ça avait ses bons côtés aussi, ça fait du bien de faire une piqure de rappel de temps en temps en bon Running Addict!

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

16 COMMENTS

    • Merci! 🙂
      Mais officiellement j’ai déjà fait 37’13! Mais c’était dans une autre vie, il y a 8 ans, j’étais jeune au lycée, insouciant! 🙂
      Les jambes sont TRES lourdes aujourd’hui on voit que j’ai vraiment donné hier!!

  1. Good job champion.

    Dommage j’aurai aimé te voir. Je te souhaite une bonne aventure au Canada.
    Merci pour les conseils que tu apportes sur ton blog.

    A bientôt l’artiste

  2. sympa ce dernier chrono frenchie et tu as vu des “stars” !!! la classe – à bientôt pour ton premier post from Canada. bizz. Nadine

  3. Salut,
    Tout d’abord félicitations pour ton chrono !
    J’ai une question relativement “technique” à te poser.
    Je vois que lors d’un 10km tu es extrêmement régulier (5 petites secondes d’écart entre tes deux 5km).
    Personnellement j’ai terminé le 10km de Paris centre en 41’18” (record Perso!) mais avec une “tactique” de course bien différente : 21’12 pour le premier 5k puis 20’06 pour la seconde partie…
    Visiblement, quasi tous les participants de bon niveau utilisent la même tactique que toi.. J’aimerai en savoir un peu plus sur ce choix de course 🙂
    Merci !

    • Salut!
      Pour être honnête, je n’applique pas forcément la même méthode à chaque course. Si tu regardes ma course des Terrils (la Furtive) la semaine dernière, j’avais des jambes donc je suis parti vite (3’25/km) malgré mes chaussures de trail Running au pied! Là les sensations étaient correctes mais sans plus donc je suis parti dans une allure raisonnable en début de course. Je pense que dans une certaine mesure, il faut écouter ses sensations du jour avec la pensée unique de ne jamais se mettre dans le rouge!

      Après, quand tu as fait un gros plan d’entrainement en te focalisant sur ton allure de course, il parait logique d’être pile dans cette allure le jour J! Mais ce n’était pas mon cas avant ce 10 km donc j’ai été le premier étonné d’avoir été aussi régulier tout au long de la course! 😉

  4. Joli résumé, et surtout jolie Perf’ !

    J’ai adoré la petite torture psychologique de la fin de course, nous laissant apercevoir l’arrivée, mais…. non ! Encore une petite boucle !

    Encore bravo pour ton temps.

    • Merci! 🙂
      J’avais étudié le parcours de manière très macro et du coup je n’avais pas imprimé ce parcours du combattant… Le manque de lucidité de la fin de course aidant, à chaque virage j’espérais tourner vers l’arrivée alors qu’en fait non…
      Heureusement que j’avais un mental en béton en ce dimanche car en d’autres occasion j’aurai pu lâcher prise! 😀

  5. Eh ben dis donc… j’en reste sans voix. FELICITATIONS ! Quel temps !! A un niveau pareil, enlever 2 minutes sur un 10 km… pppfffiioouuu… tu avais mis des ailes, c’est ça ? 😉 Tu as très très bien conclu tes courses françaises. Bon courage pour le grand départ 🙂

    • Battre un Rp ça donne envie de se dépasser pour retrouver à nouveau ce moment à l’arrivée!!
      Maintenant en terme de potentiel je ne sais pas trop… Celui-là était avec une prépa minimaliste donc il y a sûrement mieux à faire mais je ne saurai pas chiffrer!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.