Salut les Addicts, mon test de la Brooks Ravenna 8 est terminé et le résultat n’est pas celui que j’attendais en déballant la chaussure. La Brooks Ravenna 8 a en effet tout de la chaussure running que je n’achetais plus. En fait elle a le profil hyper classique d’une chaussure où la priorité est mise sur l’amorti et la stabilité. Un chaussant plutôt haut et large qui tranche avec les Adidas Adios ou Boston Boost que j’ai porté à outrance pour ma prépa marathon. Des chaussures qui misent, elles, tout ou presque sur le dynamisme. Pourtant, vous allez voir que si je ne suis pas devenu un fan absolu de cette Ravenna, elle m’a tout de même très agréablement surpris.

Brooks Ravenna 8 : Le côté classique moderne

Classique rimait il y a encore quelques années avec une chaussure relativement rigide, très peu portée sur la légèreté et avec un drop faramineux qui pouvais culminer au-dessus des 15mm. Belle erreur de ma part, le côté classique induit par l’esthétique est parfois trompeur car il est ici bien revisité. Si l’Adidas Boston Boost ne joue pas dans la même catégorie que cette Brooks Ravenna 8, elle sont quand même toutes les deux montées sur un talon de 28mm de haut, avec un drop de 10mm. Cette Ravenna joue d’ailleurs aussi dans la cour des chaussures de moins de 300g. In extremis mais pour la barre des 300g, c’est comme les 3h au marathon, 1 seconde au-dessus ou en dessous dans mon résultat ça aurait tout changé !

Trêve de plaisanterie, ce côté classique est bien présent et représenté par un chaussant très enveloppant, que ce soit au talon ou avec sa grosse languette. On se sent très maintenu dans cette Ravenna 8 et la course se fait tout en confort. Par le chaussant mais aussi par la semelle extérieure qui protègera beaucoup la cheville des plus fragiles. Que ce soit sur la route ou dans les chemins, cette Ravenna ne vous fera pas défaut de ce côté. Le petit plus ? Le laçage ! Car si le chaussant est très enveloppant, le laçage joue pour beaucoup dans le fait qu’il en reste confortable. Brooks reprend en effet une technique bien connue des coureurs au fort coup de pied. On peut en effet voir qu’à ce niveau, un « trou dans le laçage » est laissé pour éviter de comprimer le pied.

Test Brooks Ravenna 8

La surprise ? Un brin de dynamisme appréciable !

Je suis loin de vous dire que j’utiliserai cette Brooks Revenna 8 en compétition. Mais le dynamisme avancé par Brooks en la mettant dans la gamme Energize est bel et bien présent. C’est au final ce qui m’a le plus surpris lors de ma première sortie avec cette chaussure au pied. La transition medio avant pied est bien accompagnée par la chaussure. Et la semelle offre un rebond intéressant pour une chaussure de ce type.

Surpris en footing, j’ai poussé plusieurs fois à allure marathon avec (logique avec un test se déroulant en grande partie juste avant mon Marathon de Paris) pour me rendre compte qu’elle était tout aussi confortable quand le rythme s’accélérait… Sans pour autant empêcher d’aller vite. Rien à voir avec mes chaussures de compétition évidemment. Mais pour pousser sur du rythme intermédiaire pour un coureur léger voire sur du fractionné pour un coureur de poids intermédiaire est plus que dans ses cordes.

>> À LIRE : Foulée médio-pied ? Attaque talon ? Mythes et réalités expliqués !

Conclusion : Chaussure d’entraînement avant tout

Enchaîner les kilomètres dans une chaussure confortable est très important. Elle remplit bien ce rôle, tous les footings effectués avec ont été agréables. Si on recherche du confort et de la stabilité avant tout mais qu’on veut pouvoir accélérer sans se sentir limité, cette Brooks Ravenna 8 est un choix vraiment intéressant. Je pense quand même être un peu léger avec mes 61kg pour en apprécier toutes les qualités. Cette chaussure semble encore plus adaptée aux coureurs de 70 / 80kg. Ils pourront « Energizer » leurs runs tout en jouant la sécurité sur l’amorti et la stabilité !

>> Acheter la Brooks Ravenna au prix de 140 (promo à 105 actuellement) ici en modèle homme et ici en modèle femme

Fiche technique de la Brooks Ravenna 8

Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

7 COMMENTS

  1. Bonjour Nico !
    Du coup tu recommandes quoi comme chaussures pour un coureur de 80kg? Généralement sur des distances de moins de 15km?
    Merci !
    • Salut !
      Désolé mais je suis trop loin de ce profil pour avoir un avis tranché. Je ne me suis pas non plus assez penché sur le sujet pour pouvoir te répondre sans peut-être dire des bêtises ! 🙂
      Sur le papier ces Brooks semblent un bon compromis mais comment elles réagissent avec 20kg de plus ? Je n’en sais rien !
  2. Bonjour Nico
    j’utilise les ravenna 8 depuis environ 6 mois et je dois dire que j’en suis plutôt satisfait. Je te rejoins entièrement sur l’analyse que tu en fais notamment sur son dynamisme et son rebond.
    J’y ajouterai une petite fragilité sur le mesh qui s’abîme assez vite (après 500 km environ).
    J’ai environ la même morphologie que toi avec un poids de 64kg.
    Dans le même confort et le même dynamisme que la ravenna 8 quel type de chaussure pourrais tu me conseiller pour des semi marathon ?
  3. bonjour !
    merci de ce très bon retour sur la ravenna 8 qui va me pousser à la prendre.
    Je confirme complètement l’impression d’une chaussure faite pour l’entraînement.Pourtant, mon dernier marathon, après avoir hésité trois jours avant, j’ai décidé de garder mes ravenna 7 d’entraînement et ne pas prendre la Launch que je me réserve pour les compétitions, par peur de me blesser. J’ai tenu sans aucun problème ni douleur, les 2h56. Je la trouve un peu lourde, moins réactive sur de la compétition (par rapport aux ravennna 4 et 3) où j’aime du léger et du très réactifs, mais elle est hyper-secure. Et j’ai remis ça pour le semis-de Lille, à 1h18
    On va donc voir ce que vaut cette V8…
    Attention que ça reste une chaussure avec une légère correction donc difficile à comparer avec d’autres

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here