Introduction à l’analyse de foulée

47
5853
Test Brooks Ravenna 8
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.
Salut les Addicts ! Aujourd’hui je vous propose de parler de la technique de course avec une introduction à l’analyse de foulée. Je m’intéresse depuis des années à la foulée des coureurs. En fait je ne peux pas m’empêcher de regarder les coureurs qui passent quand je suis en train de me promener quelque part. J’ai cette manie d’essayer d’analyser la manière dont ils courent. Du coup, j’ai décidé de le faire sur ma propre foulée et de vous en parler. Cet article est une introduction à l’analyse de foulée et j’irai plus loin si ça vous plait. Je vous ai donc fait une vidéo sur le sujet que je vous ai mis juste en dessous. Il y a aussi un peu de texte après la vidéo pour ceux qui préfèrent lire ! 😉

Améliorer sa foulée quand on part de loin !

Au bout de 1’22’ de la video vous pouvez voir une archive, une vidéo collector de quand je faisais de la piste. Un 800m datant de 2006 ! Vidéo hyper pixelisée donc mais qui montre quand même bien comment je courais à cette époque. Je suis le petit bonhomme en bleu et vous pouvez y voir… De très longue foulées avec une fréquence basse et une attaque talon… pas tant sur le talon que ça mais c’est un leurre… Je cours en pointes et pour ceux qui connaissent les pointes c’est du pur minimalisme et talonner ça fait mal !
Mais l’analyse de foulée est rapide, j’avais une attaque talon assez extrême à cette époque dans des runnings… Bref une foulée pas optimisée pour un sous. Sur du court on peut s’en sortir mais quand on veut être efficace et dépenser le moins d’énergie possible sur le long, c’est moins fun. On ne parlera pas des bras qui jouaient du tambour comme disait mon coach de l’époque.

L’évolution douce de ma cadence de course

 Une longue traversée du désert s’en suit. Du travail pour essayer de progresser dans ma technique de course de temps en temps mais sans vraie persévérance… Mais au global de 2007 à 2014 pas grande progression… Jusqu’à ce que je me prenne en main et m’y mette vraiment ! Le résultat en 2017 est une foulée bien meilleure, loin d’être parfaite encore mais vu d’ou je pars je suis fier du travail accompli de ce côté là ! Et bizarrement… ça colle avec ma courbe de progression en performance… Coïncidence ? Je ne pense pas !

Comparaison de cadence de course 2014 VS 2017

  introduction à l'analyse de foulée cadence
introduction à l'analyse de foulée cadence
Et si on regarde les deux graphique ci-dessous, on voit de l’info tirée de Garmin Connect et qui montre bien l’évolution grâce à une échelle de couleur claire. En 2014, c’était orange, le bas de l’échelle, on ne peut pas faire pire. Et puis en 2017, c’est bleu, le dernier stade avant le violet qui est considéré comme l’optimum chez Garmin (Avec mes grandes jambes, je ne cherche pas forcément à aller dans le violet d’ailleurs). Bref, je suis passé du de l’orange au vert et enfin du vert au bleu… Tout cela en près de 3 ans, quand on part de loin ça prend du temps car on ne doit pas forcer un changement radical. Il faut aller petit à petit pour devenir de plus en plus efficace carle corps doit s’adapter petit à petit à cette nouvelle manière de courir !

Vous voulez plus d’analyse de foulée et des conseils ?

Beaucoup plus de détail en image dans la vidéo et notamment l’analyse de foulée d’un coureur qui es passé dans le champ de ma caméra… Parfait exemple de pourquoi travailler sa foulée aura des effet positif ! Pas d’info concrètes par contre sur comment j’en suis arrivé là, c’est volontaire au final… J’envisage de faire beaucoup de choses autour de ce sujet cette année mais je vais prendre le temps de faire les choses bien… Si ça vous intéresse ! Si c’est le cas un petit commentaire sur la vidéo sera le bienvenue pour me le dire et je continuerai de travailler le sujet cet été pour vous produire plus de contenu ! 😉

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
SHARE
Previous articleEn Juin je ne fais rien !
Next articleSkechers Go Run 5 : Toujours un bon choix !
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

47 COMMENTS

  1. Bonjour,
    C’est très intéressant et je suis assez curieux de savoir quels sont les éducatifs que tu as pu mettre en place pour faire évoluer ainsi ta foulée et ta qualité de pied.
    • Merci ! C,est un travail qui prend des années au final si on veut prendre tous les aspects (et vu d’où je pars…) mais je suis content du résultat, ce sera le fil rouge de l’été sur le blog ! 😉
  2. En regardant je suis aussi beaucoup dans le orange pour la cadence sauf quand je fait du fractionner, Mais du coup je passe sur des allures que je ne peux pas tenir longtemps! Pressé de voir tes éducatifs et tes conseils
    • Salut ! Oui en fractionné vite on a souvent une foulée bien différente. Mais sur les courses c’est là ou on a besoin d’économie pour aller plus vite plus longtemps ! 🙂
      Je me dépêche de travailler tout ça ! 😉
  3. J’aimerai avoir des conseils aussi,mon podologue m’a filmė en train de courir et j’attaquais par le talon. Je ne m’en étais jamais préoccupée jusque là. Avec des semelles orthopédiques et les conseils du podologue je pense à modifier mon attaque, mais ce n’est vraiment pas facile !!! Donc tes conseils seront les bienvenus.
    Merci bcp
    • Salut !
      C’est en effet beaucoup plus ardu qu’une simple décision ! Rien n’est facile pour améliorer sa foulée mais je suis sûr que c’est possible pour beaucoup !
  4. Bonjour, et bien je retrouve ici tout ce que ma kiné m’inculque depuis 3 mois ! Je la consulte suite a un TFL, et mon travail principal a été de passer de 150 a 180 pas min, c’est devenu naturel et j’ai presque soigné ma tendinite ☺
    Merci pour vos articles!
    • Il fait surtout changer ses baskets et prendre un petit drop, ça a fait toute la différence pour moi…. ainsi que des semelles faites par un orthopédiste spécialisé dans le sport. Pour les baskets il est indispensable de se rendre dans un magasin spécialisé qui analyse la foulée et donne une vrai conseil (endurance shop par exemple)
      • Salut !
        Pour le changement de chaussures, le petit drop, oui, j,en suis convaincu aussi. Je vais en parler dans pas longtemps d’ailleurs ! 😉
  5. Intéressant vraiment. Je tente aussi a mon niveau amateur de changer ma foulée. Mais j’ai mon tendon d’Achille droit qui me tire et j’ai peur que ce soit lié… Curieux de savoir comment tu as faits.
    • Salut ! Sans aller dans le détail, la patience est le plus important lorsqu’on travaille sa foulée ! Faire des petits changements, petit à petit, laisser le corps s’y habituer… Je n’ai rien fait de radical d’un coup ! Je n’ai toujours pas fini d’ailleurs, encore plein de choses à améliorer ! 🙂
  6. Très intéressant. Vraiment hâte de lire la suite pour pouvoir le mettre en pratique. Étant débutante et courant seule, l’analyse de la foulée est encore quelque chose de nébuleux. Mais je vois bien que ce n’est pas optimal et que je m’epuise vite. Donc merci beaucoup pour tes articles !
    • Salut !
      Au début c’est sûr que ce n’est pas la priorité, il y a déjà beaucoup de choses sur lesquelles on est pas habitué à s’occuper ! 🙂
  7. Merci Nico pour ce sujet super intéressant
    Je suis persuadée que la technique de course apporté de dépenser moins d’énergie mais surtout de préserver ses articulations & muscles.
    Hâte d’avoir des conseils sur la mise en pratique !
  8. Vraiment instructif!

    Oui, on en veut plus! Il n’y a effectivement rien de plus ardu que de modifier sa foulée. Alors tout conseil est bienvenu!

    • Merci !
      Le conseil est bienvenu mais aussi ardu à donné, donc je vais travailler ça pour le faire de la bonne manière ! 😉
  9. Vraiment intéressant ! J’ai hâte de voir les conseils que tu vas nous donner et de savoir comment tu as fait pour améliorer cette cadence !
    J’ai une bonne cadence sur des sorties de course en compétition (même mon marathon en 4h15) mais presque jamais en entrainement … étonnant !
    • Salut !
      Oui c’est étonnant en effet que ce soit bon en compétition et pas à l’entraînement ! Normalement tu ne fais que répéter en compétition ce que tu travailles à l’entraînement ! Généralement j’ai à peu de choses prêt les mêmes données en compétitions et à l’entraînement d’ailleurs ! Curieux ! 🙂
  10. Bonjour,
    Très intéressant, vivement la suite.
    J’ai commandé le livre “courir léger” que j’attends avec impatience.
    J’ai une question: j’ai une cadence de 150ppm (1,88cm pour 83kg) j’essaie depuis peu de courir avec une foulée milieu du pied – cycle avant. Pour que ce soit plus naturel et suivre tes conseils j’augmente ma cadence de course. J’ai fait 2 sorties de 8k avec un métronome dans les écouteurs à 170ppm (stat garmin confirmée à 169. Sans ça je n’arrive pas à sortir des 150ppm).
    Resultat: il faut combattre le naturel mais je pense qu’en assimilant tout ça il n’y aura que du bénef … mais j’ai les molets qui chauffent beaucoup et dur comme du béton (à défaut des genoux j’espère) et je suis un peu trop ds l’analyse pendant mes sorties. Vivement que ce soit naturel pour courir sans penser à ta ça.
    Pour toi (et ou un lecteur) est-ce une bonne technique le métronome ou faut il comme toi augmenter progressivement (165, 170, 175 puis le chiffre d’or 180 )? J’ai vraiment peur de me blesser.
    Vu ma taille et mon niveau amateur si j’assimile 170ppm je serai contant. Pas besoin de continuer vers 180.
    Sportivement
    • Salut ! Je vais y venir dans la suite de l’analyse de foulée mais clairement je pense qu’il faut y aller progressivement. Espérer un changement radical, du jour au lendemain est forcément un gros risque de blessure car on change toute la dynamique de course à laquelle le corps est habitué ! Surtout se forcer à faire une pose avant du pied quand ce n’est pas naturel c’est souvent plutôt créer une mauvaise habitude qu’autre chose (je suis passé par là ! :))
      Je vais essayer de proposer des conseils rapidement sur tout ça !
      • En fait je me concentre en priorité sur la cadence (j’aime pas trop les points oranges du graph GARMIN, vive le vert :)) et en augmentant à 170 je remarque que je viens plus naturellement attaquer de l’avant. Vu que j’ai lu bcp de théorie sur le sujet ces derniers temps j’essaie de penser à ma position mais sans plus, on verra ça qd j’aurai assimilé la cadence.
        Pour info Spotify grouille de playlist Running à certaines fréquences de BPM, je vais tester ça demain parce que le métronome me rend un peu fou sur 45 min 🙂
        Vivement la suite de tes conseils pour voir comment tu as amélioré ts ça pour atteindre les 180 …et merci pour le blog
  11. bonjour moi j’arrive pas a faire de grande foulée si j’essaye mon cœur s’accélère et n’arrive plus a reprendre mon souffle donc si tu as des conseilles je prends
    • Salut !
      Je ne te conseille pas de faire des grandes foulées au contraire. Si tu t’essouffles vite en faisant des grandes foulées ¸a prouve que tu es plus efficace à en faire des petites ! Pour aller plus vite tu peux augmenter la cadence sans pour autant faire de très grandes foulées ! 🙂
  12. Bonjour, je travaille également sur une meilleure foulée depuis juillet 2016 et beaucoup d’évolution depuis…146 ppm en moyenne avant et aujourd’hui 168 -170 ppm. La route est longue pour arriver autour de 175ppm (je mesure 1.90cm) et j’attends tes conseils avec grand plaisir.
    • Salut ! Tu pars d’encore plus loin que moi bravo pour ta progression !!! 🙂
      Un point sur lequel je veux creuser, pour moi naturellement un grand coureur sera un pue moins fréquent (foulée logiquement plus grande !) donc en étant autour des 170 tu es sûrement proche de ton optimal ! Ce qui n’empêche pas de renforcer le pied et travailler la foulée évidemment c’est toujours utile une foulée plus puissante, plus efficace ! 😉
  13. Bonjour Niko, après plusieurs blessures, je suis en train de modifier mon type de foulée sur les conseils de mon kine.
    J’ai aussi lu beaucoup de tes articles et je tiens compte de tes différents tests et conseils.
    J’ai lu le livre light feet running et j’essaie maintenant de mettre en pratique mais ce n’est pas évident lorsqu’on est seul. Côté cadence pas de soucis, j’étais déjà à 170 ppm, je suis maintenant à 180. Par contre, je ne sais pas si mon geste est le bon. J’essaie de mettre en application les étapes décrites dans le livre.
    J’ai également acheté des chaussures skechers go run 5 et j’en suis très contente.
    Merci pour tous ces précieux conseils.
    • Salut ! Bravo pour avoir entrepris tout ça déjà !
      C’est un travail de longue haleine qui est très compliqué à installer dans le cerveau ! Une fois qu’on a la bon geste il faut encore le reproduire des milliers et des milliers de fois avant qu’il ne remplace l’ancienne image que notre cerveau a donc… Lâches pas !! Et je vais essayer d’apporter encore des éléments pour t’aider prochainement, promis ! 🙂
  14. Je viens de découvrir ton site et je suis ravie d y découvrir d excellents articles.
    La course à pied est un ensemble de bons gestes, il est indispensable de ne rater aucune étape pour vivre au mieux ces moments de course qu on chérit tant.
    Je me suis souvent posée la question (tout ça en courant) à savoir si j adoptais la bonne foulée , si je devais être plus sur l avant du pied ou le talon ? Si je n étais pas “trop lourde” dans ma foulée ?
    C est en observant d autres coureurs que j ai remarqué qu il y avait tous les styles

    Qui de mieux qu un passionné et addict pour nous donner les informations utiles pour progresser ?!
    Merci à toi pour le partage et le temps que tu prends à nous faire adopter les bons gestes
    Je ne peux qu’encourager ta démarche
    Angélique

    • Merci pour ton commentaire !
      Comme tu le dis avec passion, c’est toujours mieux ! LE sujet est complexe donc je fais très attention pour ne pas dire de bêtises sur le sujet… Sachant que même les scientifiques ne sont pas forcément tous d’accord sur les méthodes à utiliser… Je suis en train de peser les pour et les contres pour donner mon avis de runner addict! 🙂
  15. Bonjour , Je m’intéresse aussi beaucoup au changement de foulée suite à une aponevrosite qui m’a empêchée de courir presqu’un an et j’essaie aussi de mettre en place les conseils du livre le SSehel sur le LFRqui va dans le même sens . Mon problème est ma lenteur extrême (7,5-a 8mn/km si je veux rester dans ma zone d’endurance . Des que j’augmente la cadence ( actuellement aux alentours de 165ppm ) le cardio part dans le rouge ! Mais comme je suis disciplinée j’essaie aussi d’ appliquer le ” courir lentement(trèéèès lentement dans mon cas ) Comment faire ? J’alterne n’être des Hoka Clifton et des Salomon Sensé pro qui ont un drop de 4 toutes les deux Mais pas le même amorti Merci d’avance de tes conseils
  16. Salut !
    Tu sembles bien armée avec tout ce que tu dis pour avancer sur le sujet. Après c,est compliqué, clairement ! J’ai mis très longtemps avant d’améliorer vraiment ma foulée…
    Si tu te mets dans le rouge dès que la cadence augmente c’est sûrement que tu perds pas mal d’énergie à chaque appuis et que la relance est coûteuse en énergie (un peu comme je l’évoque dans la fin de vidéo).
    Mais ça fait partie des sujets que je vais traiter plus en profondeur cet été donc… Patience ! 😀
    • Merci Niko , Je vais bosser ca Mon seul problème c’est d’arriver à mettre en pratique avant 70ans ( j’ai commencé tres tard V2 actuellement !) L’espoir fait vivre , Mais ca motive
  17. Ravi de voir que tu souhaites consacrer quelques articles à ce sujet. J’ai moi-même fait évoluer ma foulée l’année dernière à 3 mois d’un semi, sur les conseils de mon osthéo (trailer et marathonien aussi, ça aide pour adapter ses conseils à ses patients !).

    De longues semaines sans y croire vraiment : grosses douleurs aux mollets au bout de 3 km… Puis la douleur aux mollets est venue plus tard, au 5ème km, puis au 10ème… pour finir par le semi avec une super sensation à l’arrivée : j’ai plus jamais eu mal au genou gauche ou au dos… Je pense que ma foulée n’est pas top, mais j’alterne en me concentrant sur la foulée médio quand le terrain s’y prête et lâche un peu l’affaire quand il pleut, quand ça descend, quand le parcours est accidenté… au final, je sollicite moins de foulées-talon durant chaque session même si ce n’est pas parfait.

    • Salut ! Merci de ton retour !
      Au final encore plus que la foulée médio-pied en tant que telle, c’est l’habitude de ne pas “fracasser le sol” avec le talon qui est efficace. Peut-être qu’au ralenti on verrait toujours une pose de peid talon en premier mais si celle-ci se fait de manière légère, ce n’est pas un problème ! D’ailleurs si les douleurs que tu avais on disparu et que tu arrives à bien enchainer les kilomètres comme sur ton semi c’est que l’évolution est bonne ! 😉
  18. A mon avis, la clé est dans la technique : light feet running. Les meilleurs coureurs de fond des hauts plateaux d’Afrique courent ainsi.
    Perso, après qq années de CAP, je suis passé au triathlon. Récemment, un copain du club a fait un stage avec un coach qui enseigne cette technique de course. Grossièrement, l’idée est de jeter son pied en arrière, et ainsi, sa trajectoire est moins grande vers l’avant et on attaque moins le sol avec le talon. En théorie, le pied doit toucher le sol quand il est sous notre centre de gravité et non devant nous. De plus, les chaines musculaires impliquées changent un peu –> ceinture abdo, fessiers, …
    A noter aussi que jeter son pied en arrière, finalement, ça force à pousser au sol, et donc, avoir une foulée plus dynamique. Au global, on muscle son pied pour être plus réactif à l’impact. Sans compter que ce fameux impact est plus court, donc on gagne du temps à chaque pas !
    Les chaussures de running actuelles avec leur amorti nous ont poussé à attaquer, à tort, avec le talon…
    Maintenant, comme le dit Nico, ça mets des mois pour être assimilé. Mais, apparemment, tous ceux qui s’y sont mis ne font pas marche arrière.
    Voili, voila, c’est mon avis… bon run à tous 😉 !
  19. Bonjour, bravo pour ton blog que je suis très régulièrement, ton post m’a bien fais réfléchir sur ma foulée également qui est très amateur encore, je pense essayer de la changer, je viens de commander le livre “courir léger “également Etant en phase d’entrainement pour le marathon de paris 2018 je réfléchi a trouver la bonne chaussure que je pensé avoir trouvée avec les adidas boston 6, ( je cours en adidas adizero boost 3 la).
    Ma question est : pour appliquer le medio pied il vaux mieux oublier mes Boston 6 et chercher une paire ” course naturel”? Ou je reste sur cette paire qui pourra convenir a mon futir marathon et mon changement de foulée?

    Merci pour la réponse
    Edouard

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here