Faire le bilan de son année running

5
1308
Échauffement course à pied
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Salut les Addicts ! Aujourd’hui, je voudrais vous inciter à faire le bilan de votre année running. J’ai fait le mien il y a peu dans cet article et je me suis rendu compte, comme chaque année, de l’aspect essentiel de cette démarche. Attention, il y a faire le bilan et faire le bilan… Je ne vous parle pas de faire la liste des courses auxquelles vous avez participé et de vous rappeler des bons souvenirs avec les copains ! Ici ce que je vais vous demander de faire c’est une rétrospection complète de votre année running pour en tirer tous les bénéfices. Mais avant ça, je vais vous expliquer la méthode et les multiples intérêts qu’elle peut avoir.

Pourquoi faire le bilan de son année running ?

Si vous voulez progresser ou tout simplement prendre plus de plaisir en course à pied, faire le bilan de son année running est le meilleur moyen d’y arriver. En effet, comment essayer d’améliorer quelque chose si on ne sait pas ce qui a marché, ce qui a moins marché et qu’on ne s’arrête pas un minimum dessus pour comprendre le pourquoi du comment ? Vous avez sûrement l’impression d’avoir déjà en tête tout ça et du coup vous pensez que c’est une perte de temps.

Faux ! Je vous parle ici d’aller au fond des choses, pas uniquement savoir que vous avez réussi telle ou telle course, ou si vous vous êtes blessé à tel ou tel moment… Ça c’est la finalité et c’est souvent ce qu’on retient. Pourtant, c’est en en se demandant comment on en est arrivé là qu’on va pouvoir bâtir là-dessus et s’améliorer à l’avenir. C’est en tous cas comme ça que je fonctionne depuis plusieurs années.

Comment faire le bilan de son année running ?

Pour commencer, aviez-vous défini des objectifs pour votre année ? Si oui, c’est le moment de les ressortir. Si non, allez lire mon article sur l’importance des objectifs en course à pied. En fait, même si vous ne les avez pas officiellement définis, pensez aux choses que vous aviez au fond de vous envie d’accomplir cette année. Prenez-les comme objectifs pour faire votre bilan running de cette année.

La suite est assez simple. Vous allez essayer de répondre de la manière la plus détaillée possible à la question “Ai-je atteint mes objectifs ?”. Pour ça, reprenez tous les détails de votre année. Vos plans d’entraînement, votre journal d’entraînement, votre compte Strava et si vous n’avez rien de tout ça… ça vous fera travailler votre mémoire ! Marquez mois par mois les faits importants de votre année, ce qui a marché et ce qui a moins marché. Et surtout posez-vous la question maîtresse “POURQUOI ?”. Que ce soit pour une réussite ou un échec, comprendre le pourquoi, la cause de cette réussite ou cet échec est hyper important. Essayez de vous poser cette question en chaîne, vous trouverez sûrement des choses très intéressantes pour améliorer votre entraînement ou relativiser un échec. Pour que ce soit plus parlant, je vais prendre deux exemples personnels.

Deux exemples basés sur mon expérience

Faire le bilan de son année Running

1/ Premier marathon prévu en 2015 = ÉCHEC

Pourquoi ? Abandon en plein plan d’entraînement.
Pourquoi ? Douleur/blessure à la voûte plantaire.
Pourquoi ? Grosse fatigue liée à un emploi du temps surchargé mais maintien du plan d’entraînement prévu coûte que coûte.
Pourquoi ? Volonté de faire une performance dès mon premier marathon.
=> Voilà la cause racine de mon échec. Je m’étais mis en tête de faire une performance, j’ai foncé tête baissée dans un mur que je voyais arriver.
=> Résultat, le hasard a voulu que je sois testé avec le même contexte en 2016, un emploi du temps chargé, un bonhomme fatigué ! Pour autant je suis devenu marathonien à Toronto. J’ai appris de cet échec et modifié mon objectif en “Finir mon premier marathon et tout en y prenant du plaisir”. L’entraînement a été beaucoup plus light et beaucoup moins fatiguant sans que je ne culpabilise pour autant !

2/ Semi-marathon 2015 avec record amélioré de 5′ = RÉUSSITE

Pourquoi ? Forme exceptionnelle le jour J.
Pourquoi ? Entraînement très sérieux tout l’hiver.
Pourquoi ? Plan d’entraînement adapté, motivant et modulable.
Pourquoi ? Gros travail pour comprendre les points à travailler et comment les travailler pour progresser sur semi l’automne précédent
=>  Résultat, j’ai reproduit le même processus à l’hiver 2016 en cherchant à nouveau ce que pourrait être le plan idéal dans les moindres détails pour progresser encore sur semi. Et ce fut à nouveau un gros succès avec un record amélioré de 3′ !

J’ai volontairement simplifié mes exemples mais on peut aller beaucoup plus loin que ça dans l’analyse du pourquoi et le faire sur des objectifs autres que des compétitions. Sur mon Strava, je tiens une sorte de journal de bord où j’essaye de noter pour chaque sortie quelques mots sur mes sensations s’il y a quelque chose de particulier à retenir. C’est aussi en revenant sur les détails qu’on peut comprendre quelles étaient les bonnes et les mauvaises idées que l’on a eu au quotidien ! C’est beaucoup plus facile de l’analyser à posteriori quand on connait le résultat final, qu’à chaud !

Utiliser ce bilan pour planifier de nouveaux objectifs !

Faire le bilan de son année running c’est aussi la meilleure des bases pour planifier de nouveaux objectifs pour l’année suivante. On a bien en tête ce qu’on vient de réaliser, on l’a analysé, on sait pourquoi ça a marché ou pas. On peut donc plus facilement définir des objectifs réalistes car ils seront basés sur quelque chose de tangible.

Exemple : Deux coureurs ont réalisé 45′ au 10 km cette année.

En analysant le pourquoi de leur performance, l’un trouvera que tout s’est déroulé à la perfection dans son plan, dans sa forme, dans sa gestion de course. Bref, il ne trouve rien à redire. L’autre au contraire trouvera qu’ il y a beaucoup d’éléments qui l’ont empêché de faire mieux et il va travailler à les améliorer. Le 1er ayant fait le meilleur de son potentiel actuel, il se mettra un objectif “modeste” comme atteindre les 44′. Le second est loin de son optimal. en continuant de progresser et en corrigeant les points qu’il a remarqué, il pourra se mettre un objectif à 43′.

J’espère que cet article va vous aider à faire un bilan de votre saison efficace et ainsi définir de bons objectifs pour 2017. N’hésitez pas à me dire ce que cette analyse donne pour vous et si cet article vous a été utile ! Si oui partagez le autour de vous et je vous donne rendez-vous ici pour d’autres conseils running !

Faire le bilan de son année Running

Et pourquoi ne pas apparaître dans le Guinness Book en 2017 ? Qui a dit que les objectifs devaient être sérieux ? ;D

Athlète touche à tout, de l’athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon.
Autodidacte passionné des méthodes d’entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise “S’entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux” pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
SHARE
Previous articleL’hiver c’est vraiment n’importe quoi !
Next articleJe vous quitte !
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

5 COMMENTS

  1. Salut niko !
    J’ai suivi tout tes conseils tout au long de cette année pour ma deuxième année de running grâce à ces conseils j’ai pu atteindre tout mes objectifs. Et je pars pour une année 2017 avec beaucoup plus d’ambitions !
    • il y a le bilan qu’on montre, celui de réseaux sociaux, qui fait débat parce que son intérêt est… très réseau social, du je, je, je… Et je ne critique pas spécialement, j’ai fait le mien sur le blog, c’est une tendance de notre génération ! 🙂
      Et il y a le bilan qui a un intérêt personnel, mieux comprendre son année et comment aller de l’avant ensuite !
      PS : J’essaye de combiner les deux pour avoir bonne conscience ! 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here