Semi-marathon de New-York : Just Amazing !

53
2549
Semi marathon de New York 2016
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Salut les Addicts ! Si je devais classer mes courses par degré de plaisir à courir, ce semi-marathon de New-York serait clairement en haut de la liste. Pas sûr que je vous surprenne avec cette intro mais c’est tellement vrai, tellement top de courir dans Manhattan un dossard sur le maillot que je n’ai pas d’autres mots ! 😉

Prêt pour un Semi-marathon de New-York grandiose !

La météo annoncée chaotique est finalement clémente. Fraîche quand même avec un ressenti de -5°c… Surtout quand tu dois être dans ton corral de départ 30′ avant celui-ci et avoir passé la “sécurité à l’américaine” en mode portique d’aéroport. Aucun reproche pour autant sur l’organisation de ce semi qui est vraiment parfaite ! Plus le départ approche, plus la tension monte et… Plus les gens tremblent de froid, moi compris ! Les wheelchairs partent, puis les élites femmes et c’est notre tour… Placé aux premières loges dans le sas de départ derrières les élites, je suis gelé, les muscles refroidis mais attendant la mise en action avec l’impatience d’un cadet. Quelques minutes avant de partir, je serre les lacets de mes Adios en mode compétition (comprendre bien serré pour l’ancien pistard que je suis !) et me met dans ma bulle, concentré.

Début d’une promenade de rêve dans Central Park

Au top départ, les muscles confirment qu’ils sont tout sauf prêt à courir à 16km/h, ça tire de partout… Pas de place à une mise en action progressive pour autant, il y a un chrono à aller chercher aujourd’hui ! Concentré, appliqué, le 1er kilo sera bouclé en 3’42, pile dans le temps espéré, la course est bien lancée !

S’en suit une longue promenade dans Central Park. Agréable aux premières heures du matin de profiter d’un lever de soleil… Le rythme est loin d’être constant puisque Central Park ne fait quasiment que monter ou descendre. Pas de quoi entamer mon moral, je suis sur mon nuage à courir ici, mes cuisses par contre…

Semi marathon de New York 2016
En plein rêve au milieu de Central Park
Semi marathon de New York 2016
Les Elites approchant du 6e mile…

Times Square en courant… Souvenir indélébile !

18’24 au 5km, 36’54 au 10km… Tout se passe comme prévu jusque là, et la partie qui se profile est sûrement celle que j’attendais le plus. Sortie de Central Park, direction la 7ème Avenue, un long tobogan vers Times Square avec du monde partout… C’est magique !! En fait j’ai de la chance de ne pas avoir fini par terre ici car j’ai passé la moitié de mon temps à regarder en l’air, à droite, à gauche, le sourire aux lèvres. (Je sais de source sûre que c’est arrivé à certains !)

On a une vue tellement différente en courant sur une voie dégagée, plutôt qu’en mode touriste aglutiné sur les trottoirs… Un privilège que j’ai savouré à sa juste valeur ! Le passage sur Times Square même est juste wahou… Quel pied cette course !!!

Semi marathon de New York 2016
© 2016 Event Photography Group, Inc.

Après Times square, la “course” commence vraiment…

…Vraiment parce que ce virage m’a ramené à la réalité. Finie l’euphorie, place à la course, la vraie. Celle où il faut s’accrocher et avoir le mental au taquet pour y arriver. Progressivement, je sens que mes cuisses sont en train de doucement me lâcher. On n’est encore qu’au 13ème kilomètre mais la douleur monte gentiment. Passage le long de l’Hudson River, la partie la moins fun, 5km tout droit, sans grand public. De quoi se concentrer sur sa course. Ça tombe bien je suis aussi là pour ça. Un rapide check au passage au 15ème km me fait dire que tout va bien… Voire plus que ça ! Je ne le sais pas encore mais mon record au 10km vient d’exploser en vol. 36’10 pour aller du 5ème au 15ème km, c’était mon objectif secret, il est atteint. Reste à aller au bout pour finir en beauté avec 2 nouveaux records perso !

L’Hudson, c’est long, très long… Et j’ai de plus en plus mal aux cuisses. Les crampes se rapprochent et ça ne va pas s’arranger. J’essaye de courir relâché, d’éviter les aspérités de la route pour ne pas les contrarier. Mais ce dernier 5km me paraît vraiment long… Bref c’est une course, je croyais quoi ? Que ça allait être une promenade de santé jusqu’au bout ? 😉

Semi marathon de New York 2016

Semi-Marathon de New-York : La fin justifie les moyens !

Heureusement motivé comme jamais, je ne suis pas près de lâcher le morceau! En plus, avec 2 coureurs on se partage des relais pour aller chercher le meilleur chrono possible. Plus que 2 miles (environ 3km) et je crie un “Come on guys” en relançant l’allure. Un des deux va lâcher un peu plus loin, l’autre en remettre un petit coup…

Au 19ème km je manque la crampe d’un rien en mettant le pied dans un creu… Ma course a failli se terminer ici, je sens qu’à la 1ère crampe ce sera le début de la fin ! Quand on arrive au dernier mile dans le tunnel, je tente quand même de remettre un nouveau coup d’accélérateur. Mes nouvelles Adidas montrent qu’elles aiment la vitesse… Mes jambes beaucoup moins… Je vais le regretter un peu plus loin puisque le dernier kilomètre est plein vent de face. Je tire sur tout ce qui reste, les jambes, les bras, la tête… Au panneau 400m, on tourne et laisse le vent derrière nous. Plus d’énergie, mais le chrono affiche 1h16 et des brouettes à 200m de la ligne, ça me donne ce boost d’adrénaline qui permet de donner encore plus jusqu’à la ligne !!

Semi marathon de New York 2016
© 2016 Event Photography Group, Inc.
Semi marathon de New York 2016
Mon précieux, une médaille pleine d’émotions !

Finisher du semi-marathon de New-York : What else ?

Une fois de plus je comprends le rôle majeur que joue le mental dans une performance quand je passe la ligne d’arrivée. Je serres le point en guise de victoire et manque de finir par terre 2m plus loin, mes deux quadriceps pris de violentes crampes. Je tousse comme un asthmatique, j’ai envie de vomir, je ne tiens plus debout… Mais comment est-ce que je pouvais être en train de sprinter il y a encore quelques secondes ?

On me félicite, m’enfile une médaille autour du coup, m’envoit vers les photographes puis m’attache une couverture de survie. Comme toujours, de supers bénévoles à l’arrivée… Les crampes continuent de se manifester à intervale régulier, je suis vidé et bientôt congelé par le vent qui souffle. Mais dans mon rictus de fatigue, intérieurement j’ai le sourire d’une course accomplie, formidable.

1h17’11, c’est 3′ de moins que les 1h20 de 2015 et 8′ de moins que les 1h25 de 2014… Je crois que je vais continuer de m’entraîner sérieusement sans me prendre au sérieux, ça a l’air de fonctionner…

Semi marathon de New York 2016
Finisher et fier de l’être ! 😀
Athlète touche à tout, de l’athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon.
Autodidacte passionné des méthodes d’entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise “S’entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux” pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
SHARE
Previous articleConfessions à quelques minutes de la course…
Next articleAdidas Adios 3 : Boost tes performances !
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

53 COMMENTS

  1. Félicitation à toi pour cet article mais surtout pour cette belle course que tu viens d’avaler !
    Un jour tu vas arriver avant les organisateur à la ligne d’arrivée, attention.

    Bon repos maintenant.

    • Merci pour ton mot ! 😉
      Pour Rio… Je suis parti derrière les kenyans mais j’ai pas réussi à les suivre… Je repars à l’entrainement !!
    • Merci !
      En fait le double record perso était une condition pour réussir mon obectif semi… Mais je ne pensais pas le descendre èa 36’10 !!
      Rdv fin Mai pour un vrai 10km pour un vrai RP 10km ! 😉
  2. BRAVO pour cette belle course que tu nous as fait revivre au travers de ton reportage
    et quelle progression !!! finir en 1h17 c du top niveau quand je pense que mon record est de 1h22
    je te souhaite encore de bonnes courses en cette année 2016
    • Merci !! J’ai mis le même coeur dans le récit que j’avais à courir dimanche, j’espère que c’est bien passé dans les mots ! 😉
      Pour le temps, je suis super satisfait, mais déjà en train de penser à comment l’améliorer ! 😀
    • Merci @camelia_runs ! La gestion d’allure j’ai toujours su faire, la gestion de course c’est plus récent… Il y a peu je me serai laissé entraîner par l’euphorie de la course en partant beaucoup trop vite et exploser après… La sagesse, je vieillis ! 😀
    • Merci ! Je suis fier de cette course oui, d’autant plus que la fin n’a pas été facile ! 🙂
      Je vais continuer de travailler pour refaire ça et reprendre ce même plaisir encore et encore !
    • Et même 36’10 sur le 2ème 10km !
      Bref l’important c’est d’y trouver son plaisir et de ce côté là j’étais aussi à fond !!
  3. Yo Niko !

    La grande classe, j’suis jaloux, mais vraiment content pour toi ;o)

    Bon, maintenant repos et…….tu nous envoies nos t-shirts qu’on puisse aussi aller frimer à l’entrainement ?

    Encore bravo.

    Putain, un 5 à 10 en 36’10”, c’est un truc de ouf. Ca va me motiver pour mon 10 kil sous les 50′ (oui, je sais c’est pas le même monde, mais on se fait plaisir !).

    @+
    Jérôme

    • Merci !
      Pas question de monde, l’important c’est la vitesse ou on se dépasser, moi il me faut 36′ pour trouver mon plaisir, si toi c’est 50′ on aura le même plaisir quand même, c’est ça qui est top ! 😀
    • Merci !
      Plus de 6 mois sans dossard, un automne pour régénérer la machine, un hiver de travail studieux… ça paye dès la première course de Printemps, c’est top ! 🙂
  4. Ca me rappelle le marathon de Florence,c’est
    Fou , ce que l’on se parle interieurement pour piocher de l’energie au plus profond de soit.
    Se depasser, pour depasser… Blague
    • Merci ça me fait très plaisir d’avoir ton commentaire ici !! 🙂
      Fou de voir qu’on est toujours capable d’aller au-delà de ce qu’on imagine à un point donné… Au 15ème, je ne pensais pas pouvoir tenir comme ça jusqu’à l’arrivée et pourtant ! On a l’énergie, il faut juste réussir à aller la chercher au plus profond de soi comme tu le dis !!
  5. Super Perf , j’ai UN PB à 1H24 j”aimerai bien descendre sous les 1H20 mais le chemin est encore long… J’imagine que tu as du t’entraîner comme un fou pour arriver la, tu devais mettre pas mal d’allure semi dans tes plans d’entrainement.
    • Salut et merci !
      1h25 en Mars 2014, 1h20 en Avril 2015… C’est possible ! Avec un gros travail ciblé sur les bonnes choses à travailler ! Pas forcément beaucoup d’allure semi dans mon programme. C’est fondamentale bien sûr mais ciblé sur 3-4 séances clés pour moi, pas plus, juste histoire d’imprimer l’allure et de tester que j’étais capable de la tenir. Je travailles TOUTES les allures pour un développement général ! 🙂
    • Merci j’ai pris du plaisir à l’écrire, à revivre ma propre course, j’espère que c’est bien passé dans les mots ! 😉
      Le sweat de finisher il y en avait un seul sur l’expo, j’ai fait démonter le mannequin pour l’avoir ! 😀
  6. 16 km/h nan mais WTF quoi !
    Le monde qui encourage ca doit être magique sur cette course !
    Super CR ! J’ai l’impression de vivre la course avec toi et la au 19eme km j’ai la trouille quand tu dis que ca a failli s’arrêter la !!!
    Purée t’as vraiment tout donné !! Oui ca te réussit y a pas a dire !
    Encore bravo coach ! Je suis hyper fière de toi !
    • Merciii c’était énorme dans tous les sens du terme ! L’ambiance, le parcours, le chrono… Tout a été génial !
      La saison ne fait que débuter, mais d’un sens elle est déjà réussie ! 😀
      Enfin… Encore plein d’objectifs à venir ! Les prochains toi aussi tu pourras tout casser ! 😉
  7. Wahou bravo un beau récit qui fait rêver! !entre la course elle même et ton chrono je frissonne ! !!!
    j espère que je pourrais un jour faire ce magnifique sémi dans NY
    merci de nous faire partager tout ça
    • Merci ça me fait plaisir que le récit puisse être pris comme ça car c’est vraiment comme je l’ai vécu, j’ai souris tout le long en repensant à tous ces moments de ma course !! 😀
  8. Salut, excellent chrono, cependant j’ai une petite question, j’habite en France et je suis venu il y a quelques temps aux USA, j’y ai acheté le même short Adidas noir et orange que tu porte et je souhaiterais le racheter, selon toi ou es-ce que je pourrais l’acheter ? 😉
  9. Bonjour Niko

    merci pour ce ressentis. je me suis inscrit pour le Sémi de New York de 2017. jai fais 1h20 au sémi de vincenne donc place garanti pour nyc.

    je voulais te demander s’il y avait des sas de départ ? et comment as tu fais pour le déclarer ?

    merci

    Arnaud

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here