Le Café des coureurs #2 : Haut et Bas en une semaine !

14
80
la café des coureurs est ouvert
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Salut les Addicts et bienvenue au 2ème café des coureurs ! Cette semaine encore on bavarde running comme au café du coin ! Au coeur de l’hiver, le travail bât son plein, les vacances sont loin… Heureusement que le running est là, ça aide à garder un moral au beau fixe ! Et le café des coureurs c’est le meilleur moyen de rester motivé tous ensemble. C’est donc reparti pour… Entraînement, Conseil, Motivation… & co !

Entraînement : le paradoxe du runner

Dans la vie, je peux être assez lunatique. Cette semaine mon entraînement ne m’a pas vraiment aidé à penser différemment. Deux séances de fractionné sur tapis qui se sont, il faut se dire les choses comme elles sont, assez mal passées. Entre un 8x 45″-45″ amputé de deux fractions et une séance du jeudi presque intégralement modifiée car je ne pouvais pas suivre le rythme

Et le weekend arriva… Deux entraînements en extérieurs avec une forme excellente, à n’y plus rien comprendre. Mais qu’importe la semaine s’est finie sur une bonne note avec un semi-marathon avalé en 1h35 avec en son sein un 30′ à plus de 15km/h “en balade”. Un max de plaisir et pas de fatigue avant d’attaquer la 3ème semaine de mon plan d’entraînement semi.

café des coureurs - running addict

Conseil : S’entraîner au bon rythme est primordial

Quand on crée ses plans d’entraînement comme moi, on espère toujours que ce sera le plan parfait, celui qui va nous emmener tout droit vers un record perso. Pourtant on peut se tromper. Et non se tromper ce n’est pas mal, c’est comme ça qu’on apprend !

Cette semaine je me suis rendu compte que mon plan d’entraînement n’allait pas, que j’avais vu légèrement trop haut sur certains rythmes. Mon conseil et je vais l’appliquer dès la semaine prochaine : Plutôt que d’insister et de finir blessé, il faut parfois savoir revoir les ambitions à la baisse, ajuster les rythmes et s’entraîner au bon rythme justement. En course à pied, en faire trop ça ne marche pas, c’est comme ça! 😉

Motivation : Bon jour ou mauvais jour, on ne lâche pas !

J’ai vécu les deux cette semaines, des bons comme des mauvais jours. Rien d’anormal et il faut s’y faire, un jour on peut avoir une super forme et le lendemain c’est tout l’inverse. Les supers jours, on évite d’en faire trop, on est pas en compet, pas besoin de profiter de cette forme. Les mauvais jours… On ne lâche pas et on fait le maximum, on réduit la séance si besoin, ponctuellement ça ne mettra pas en péril votre plan. Comment ne pas lâcher ? Penser à un événement positif ! La meilleure course à laquelle vous avez pu participer ou un entraînement que vous avez particulièrement aimé ? Les pensées positives vous donneront un petit coup de motivation pour aller au bout. Vous verrez c’est valorisant de se dire qu’on a finalement pas lâché en cours de route !

Bonne semaine les amis !

Athlète touche à tout, de l’athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon.
Autodidacte passionné des méthodes d’entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise “S’entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux” pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
SHARE
Previous articleMa première compétition : La dure loi de la course
Next articleTest de la tenue running pas chère par excellence
Athlète touche à tout, de l'athlétisme à la route en passant par le trail et même le duathlon. Autodidacte passionné des méthodes d'entraînement, je suis mon propre coach depuis 6 ans et applique ma devise "S'entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux" pour progresser tout en prenant un maximum de plaisir !

14 COMMENTS

  1. Revoir son plan d’entraînement pour et réajuster “à la baisse”, ça ne doit pas être facile mais c’est sage et une belle leçon d’humilité. Et puis c’est pour mieux rebondir. On n’est pas des machines, ça tient à peu de choses des fois … Si ça se trouve, cette semaine, tu vas te “balader” là où t’en as bavé la semaine dernière 😉

    Pour ce qui est de la motivation, toute très modeste coureuse que je suis, j’ai une conviction : aller au bout d’une séance rend plus fort. C’est ce que je me dis. Je m’interdis d’abandonner une séance que j’ai commencée (je ne parle pas de douleur ou de blessure bien sûr). Parfois c’est dur, très dur, ça peut paraître insurmontable sur le moment. J’ai trop peur que si je commence à baisser les bras une fois, la tentation revienne à chaque difficulté … Ce qui m’aide à tenir bon ? Je me dis : “c’est pas grave si tu tiens pas l’allure, t’as qu’à ralentir un peu”. Faire les répétitions un tantinet moins vite, mais faire le nombre prévu, ça permet de terminer la séance, et même si je suis un peu déçue au final, j’ai vaincu la difficulté, je ne me suis pas laissé avoir ! Je ne reste pas sur une sensation d’échec, juste déçue de n’avoir pas aussi “bien fait” que prévu. Ce qui compte à mon sens, c’est de faire l’exercice. Après, il faut composer avec la forme du moment. Et parfois, je me surprends même a trouver un deuxième souffle, après quelques répétitions 🙂

    • Tu crois pas si bien dire je me suis déjà baladé dimanche… Bref cette semaine j’ai qu’une seule séance de tapis donc on va voir ce que ca donne avant de tout remettre en cause tu as raison ! 😉
      J’aime ton état d’esprit ! Si on lâche trop facilement à l’entrainement, il ne faut pas s’étonner de lâcher ensuite en compétition ! Bravo tu as le truc ! 🙂
    • Après dimanche ou j’étais tellement bien calé, je me demande si c’est pas le tapis plus que les allures le vrai problème ! J’ai vraiment l’impression que la vitesse sur tapis est beaucoup plus dur que la réalité dehors ! Bref… A suivre mais oui fais moi confiance je vais te suivre de près, je t’enverrai pas dans le mur ! 😉
  2. Je suis entièrement d’accord.
    J’ai du mal à tenir la cadence sur tapis aussi en comparaison a l’extérieur alors oui c’est peut-être le tapis le vrai problème.
    Tu m’envoies pas dans le mur, tu m’envoie a Ottawa c’est génial !
  3. Salut !

    ça fait un petit moment que je lis tes articles et tout.

    J’ai deux réflexions (vu qu’on est là pour discuter) :

    1) Plus ça vient, plus je trouve que ta “philosophie de la course à pieds” change. Effectivement, il y a quelques temps tu parlais de tes sorties montagne, nature, de tes sensations… Maintenant, il y a davantage de tests de matos (que l’on trouve partout et de toute manière lorsqu’on les lit, ils sont toujours positifs) avec toujours le prix chez I Run… Mais surtout, il y a de plus en plus de phrases du style de celles que je lis dans ce post : “Les supers jours, on évite d’en faire trop, on est pas en compet, pas besoin de profiter de cette forme.”. Comment ça pas besoin de profiter de cette forme ? Il faut profiter de tout à l’entraînement : des paysages, des odeurs, des rencontres, des sensations, de la forme…. !!!! Plus ça vient, plus ça m’a l’air cadré, moins ça m’a l’air drôle.
    Entraînements avec tel ou tel objectif, “mauvais jours”, “ne pas lâcher” me semblent avoir pris le pas sur le plaisir de courir (qui passait au début de ce blog par plus de naïveté ou d’innocence au sens nobles de ces termes). Du coup, j’accroche moins (je ne dis pas que je ne lirai plus ton blog et que c’est pas bien et tout, on a le droit d’évoluer et encore plus le droit de ne pas voir les choses comme moi). Voilà, c’était juste une petite réflexion que je me fais depuis quelques temps (pas du tout une attaque ni une critique négative).

    2) Pour le tapis, j’en ai fais 2/3 fois. Perso, j’ai plutôt l’impression que c’est plus facile (sans parler de la motivation ou de la transpiration en plus) que sur le terrain.
    Les causes possibles : pas de vent, parfaitement régulier, cycle arrière “entraîné” par la machine… Il est vrai que je ne cours jamais sur piste : uniquement route ou trail. Pour avoir l’impression d’être au bon rythme, à vitesse équivalente, je dois ajouter un peu de pente…
    Après en avoir discuté avec quelques potes, tous ont le même ressenti.
    Après, ça peut aussi dépendre des tapis et de leurs réglages…

    Voilà, sur ce, je vais aller gambader un peu !

    à+

    • Salut !
      Tout d’abord, la “critique”, quand elle est constructive est bonne, c’est elle qui permet de se remettre en question et d’avancer donc je la prend avec plaisir, surtout que tu n’es pas le premier venu, tu me suis depuis quelques temps déjà! 🙂
      1) Le plaisir est toujours mon objectif numéro un. Si mes articles laissent penser que j’en prend moins ces derniers temps, c’est dommage ce n’est pas le cas bien au contraire ! Ceux qui me côtoient pourront te le dire, je kiffe ce que je fais ! 😀 Peut-être que tu dis ça car je suis dans une phase préparation plus cadrée pour mes objectifs sur route au Printemps ? J’ai l’habitude de m’entraîner différemment selon le moment de l’année, tantôt cadré avec de gros blocs de travail pour progresser, tantôt plus cool comme mes mois de Octobre à Novembre, juste à profiter et faire ce que bon me semble. Au final j’ai à peu près le même programme que l’année dernière. une chose est sûr, les sourires sur mes photos ne sont pas forcés, j’adore ce que je fais!! (à part le tapis mais je suis en train de le retirer de l’équation quand le temps est del a partie !)
      2) LEs tests : Depuis Janvier 2015 j’en met environ 2 par mois. On aime ou on aime pas au final, un point important, oui ils sont tous positifs (c’est nuancé quand même !). POurquoi ? Tout simplement car quand je n’aime pas quelque chosem je n’en parle pas ! J’ai des choses en test dont je ne publierai rien dessus car… Descendre un produit n’est pas mon truc, je ne suis pas journaliste et j,ai uniquement envie de parler de ce que j’ai bien aimé à mes lecteurs.
      J’espère que ça répond un peu à tes interrogations ! 🙂
      • Re !

        J’ai pigé pour des magazines de Musique Assistée par Ordinateur et sur des sites spécialisés pendant des années (je le fais encore de temps en temps) avec pas mal de tests de matériels (et des logiciels aussi) également et c’est exactement l’approche que j’avais : pas bon, j’en parle pas ; bon, j’en fais malgré moi la pub. C’est vrai que certains fabricants ne m’ont jamais reproposé de produit à tester. Même chose pour les supports où j’écrivais (qui vivent de la pub…..). En plus, je ne sais pas comment ça se passe pour toi, mais pour moi, en général, il fallait retourner les produits après les essais (sauf les logiciels, en version NFR, spécial presse), donc aucun scrupule à ne pas en parler du tout si c’était “à chier” (désolé). Ce n’était pas des cadeaux qu’on nous faisait pour faire de la pub (ou alors, totalement gratuite).

        Bref, les tests, c’est sympa, ça permet d’avoir un point de vue sur un produit et ça permet parfois de choisir sans pouvoir essayer avant (même si ce n’est pas l’idéal, mais un produit plébiscité, il y a quand-même des chances pour qu’il convienne).

        @+
        Jérôme

  4. Hi !

    Hier, séance de 30 minutes de renfo. Bien rincé à la fin, les répétitions chaise puis demi-squats ont bien fait chauffer les quadri. Ca y est, je sens que les trois séances hebdomadaires commencent à avoir un effet (surtout que je ne peux sortir courir que deux fois la semaine). Par contre, il va falloir que je mange un peu plus car j’ai encore perdu 1 kilo, je vais finir par avoir l’air maigre à la fin !

    Ce matin, 65 minutes en EF avec les Kiprace. Et je crois que pour la première fois depuis que je cours “plus sérieusement”, j’ai réellement fait de l’EF. Tant et si bien que j’ai fait les 20 dernières minutes à 118 BPM pour la même vitesse qu’en début de sortie ! Soit 65% de ma fréquence cible (je fonctionne en Karvonen) à environ 10 km/h.

    Plus de gêne dans le pied droit (par contre, le périoste a l’air de me titiller, mais je suis en pleine transition LFR, c’est peut-être normal). Je pense que mes Nimbus 16 qui n’ont que 130 kilo vont finir en cadeau pour mon grand.

    Du coup, j’ai décidé de ne faire que de l’EF jusqu’à mi-février en ajoutant 5 minutes chaque semaine pour aller tranquillement à 90 minutes d’EF pure à chacune des deux sorties. Là, je pourrai commencer à abaisser le taux d’EF et à ajouter des allures plus rapides progressivement en vue de mon 10 kil mi-avril (objectif – modeste – 50 minutes).

    Et en plus, je viens d’apprendre que la piste d’athlétisme juste en face de chez moi est accessible régulièrement le soir dans la semaine. Je vais pouvoir faire des vrais 200m/400m sans me prendre la tête avec le GPS. Vivement que les jours rallongent vraiment.

    Bref, finalement, rabaisser un peu ses prétentions peut avoir, je crois aussi, un effet bénéfique sur les progrès. Je suis persuadé qu’au bout du compte ce sera plus bénéfique que de bourriner come je l’ai fait entre mai et octobre pour préparer mon 15 kil (qui était aussi ma première course depuis 33 ans, donc peu de repères).

    Z’en pensez quoi ?

    @+
    Jérôme

  5. Salut !

    Effectivement, je comprends que ton entraînement soit davantage cadré en fonction d’un objectif et que l’on puisse apprécier cela. C’est pas forcément mon trip, mais je comprends (j’ai déjà été comme ça). C’est surtout des petites phrases comme celles que j’ai relevées qui me font tiquer. Mais à chacun sa façon de prendre du plaisir. C’est juste que je trouve une évolution dans se sens (à te lire…).

    Et sinon, il fait frais à Montréal ? Ici il fait hyper chaud pour un hiver. L’hiver québecois me manque un peu j’avoue 😉

    à+

    • Salut ! Je le faisais peut-être transparaître différemment avant ! 🙂
      En tous cas… nous aussi on a “chaud”… L’hiver dernier était très froid, pour le moment on descend rarement sous les -10, ce qui on s’entend au Québec est chaud ! 😀
  6. Re !

    Bon ben…….y aura pas de Foulées de l’éléphant mi avril. Ca tombe pendant les vacances et il paraît qu’on a des trucs prévus dixit my wife. J’ai donc annulé mon inscription.

    Bref, plus d’objectif de mi année pour l’instant.

    La motivation va forcément en prendre un coup. J’ai les glandes……ça fait six mois qu’on en parle avec mes amis coureurs. En plus cette année c’était en nocturne avec son et lumière sur le parcours.

    Je vais devoir me rabattre sur le 10 kil de la fête de la moule à trifouilli les oies.

    @+
    Jérôme

    • Salut Jérôme premier post sur ce blog ( sympa cette idée de café des coureurs d’ailleurs)
      La semaine juste avant tu as le super trail Nantais course nature de 10/20/45 km organisés par les foulées nantaises
  7. Bonjour

    C’est aussi pendant les congés ! Et c’est un train. Avec mon pied qui merdoie encore je préfère éviter pour l’instant. Je me rabattrais celui de Saint Herblain plus tard dans l’année.

    Il y a sinon un 10 officiel a Blain début mai. Pourquoi pas.

    Allez Nantes

    @+
    Jérôme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here